• Pax (+ aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 0

Pax (+ aide de jeu)

Note moyenne
7.50
(1 note)
Règles: 30' - Partie: 45'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Amateur
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs

SwatSh:   7,5 /10

Pax est le dernier jeu de Bernd Eisenstein.  L’auteur discret du très bon Porto Carthago.

Ici Bernd nous a créé un jeu de cartes léger, mais pas trop.

Nous représentons des esclaves qui se révoltent contre Rome.  A la fin du jeu, 2 situations sont possibles: Rome gagne et c’est le joueur conspirateur qui gagnera ou les esclaves ont gagné et c’est le joueur qui aura le plus de points qui gagnera.

A sont tour, on pioche 3 cartes l’une après l’autre.  Pour chaque carte, on doit décider directement si on la met sous la pioche, dans sa main ou sous l’une des 4 cartes tente du plateau.  Ensuite, on peut acheter toutes les cartes se trouvant sous une tente au prix indiqué sur ces cartes.  Enfin, on peut jouer autant de cartes qu’on veut en sachant que la première ne coûte rien, la seconde coûte 1 Aurei, la troisième 2 Aurei,…  Suite à ce placement, on gagne autant d’Aurei que le nombre de cartes de la même couleur de la pile la plus grande qu’on vient de jouer.  Et tout est dit!

Enfin presque.  Quand tous les joueurs ont joué 1 tour, on Rome gagne également des cartes que les joueurs n’ont pas voulu ou pu acheter.  Et le processus est répété.

Chaque carte posée devant soi rapporte un avantage divers: gagner des points de victoire, permettre de jouer certaines cartes, gagner plus d’Aurei, permettre de piocher les 3 cartes du début de tour en une seule fois, avoir une ristourne lors de l’achat de cartes, être premier joueur et gagner la carte permettant de gagner si Rome gagne,…

A la fin du jeu on regarde d’abord sir Rome a gagné.  Parmi les 7 couleurs différentes de cartes, si Rome a plus de cartes que tous les joueurs dans 4 couleurs, Rome gagne.  Sinon on calcule les points des joueurs en fonction des cartes qu’il a jouées, du nombre de couleur différentes de cartes qu’il a devant lui, du nombre de couleur où il est plus fort que Rome,…

On va donc essayer de placer devant soi un maximum de cartes de couleurs différentes, tout en veillant à être plus fort que Rome dans un maximum de couleurs.  La gestion de l’argent est primordiale car on tombe très vite à court.  Les choix, bien qu’assez simples, ne sont pas toujours évidents: quelle carte garder dans sa main, quelle carte poser sous une tente en sachant qu’on pourra l’acheter par après ou empêcher un joueur de l’acheter en la plaçant sur un paquet très cher ou enfin avantager Rome dans l’un ou l’autre domaine.  Pax n’est pour autant pas dépourvu de défauts.  Au début du jeu, j’avais l’idée de m’investir plus particulièrement dans la religion, n’ayant jamais eu la chance de tirer une carte religion, cette idée a vite disparu.

A noter que Pax peut se jouer jusque 8 joueurs en combinant 2 boites de jeu.

Dan:   7 / 10

Jeu rythmé, mécanique amusante, petite part de hasard.

Complexité un peu trop grande pour un jeu aussi rapide.

Vin d’jeu d’aide: Pax vin d jeu v1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>