• Spectaculum - FICHE DE JEU
  • 1

Spectaculum

Note moyenne
6.00
(2 notes)
Règles: 20' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s): , ,
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
pub pub

SwatSh: 7/10

Spectaculum est le dernier jeu du maître Reiner Knizia.

Et on retrouve bien sa patte dans les règles: simples, limpides et mathématiques.  Le thème du spectacle est très vite oublié.  A son tour, on pioche au hasard 3 jetons qui peuvent être d’une des 4 couleurs de spectacle.  Ensuite, on place ces jetons adjacents aux jetons de même couleur.  Certaines cases sont spéciales: elles font soit augmenter le cours de l’action de cette couleur, soit descendre le cours, soit donnent un dividende de 2 pièces par action soit obligent un paiement de 2 pièces par action.  Avant ou après le placement des jetons, le joueur peut faire 2 actions sur le marché des actions!!  Soit acheter jusque 2 actions, soit vendre jusque 2 actions, soit en acheter une et en vendre 1 autre.  Et voilà pour les règles.  Simple non?

Spectaculum est un jeu très opportuniste où en fonction des jetons piochés au hasard on va soit vendre des actions avant de faire descendre le prix ou faire payer une taxe ou inversément en acheter avant de faire augmenter le prix ou payer un dividende.  Il va falloir tout de même regarder un peu plus loin que le bout de son nez en analysant les cases spéciales disponibles pour chaque couleur.  Si on voit que ces cases sont principalement négatives, autant vendre ces actions là et inversement.  Evidemment, la limite de 2 achats/vente par tour ne permet pas de grands retournements mais assez pour faire la différence, les joueurs s’orientant généralement vers des options différentes.

Malheureusement, nous restons dans une tactique très court terme étant donné qu’on ne connait les couleurs qu’on va piocher que juste avant de les jouer et ce de même pour les adversaires.  Impossible de donc savoir ce qui va se passer entre 2 tours.  Spectaculum est néanmoins agréable à jouer, rapide et très épuré comme sait le faire ce grand maître de Knizia.

Philrey212: 5/10

Tout jeu de Reiner Knizia attire l’attention. Spectaculum en fait de la partie. Malheureusement, j’ai pas trop accroché. Le jeu en lui-même est assez simple: on prend 3 jetons au hasard dans le sac, on les garde cachés jusqu’à son prochain tour (ce qui donne un planification court terme) où on les jouera sur le plateau de jeu. L’objectif principal est de faire le plus d’argent possible. Pour ce faire, il faudra sponsoriser (ou pas) les 4 spectacles ambulants qui vont passer de village en village. Ces shows ambulant sont représentés par les jetons pris dans le sac. Les villages sont représenté par les petites tuiles hexagonales.

En fonctions des prestations dans les villages, la réputation des différents spectacles varieront à la hausse ou à la baisse. Et c’est là qu’il faudra bien acheter ou vendre ses cartes de sponsoring.

Voilà, rien de transcendant. Spectaculum est un jeu assez linéaire, les choix sont limités et assez évidents.

1 réponse

  1. Trindel dit :

    Si je ne me trompe pas, vous êtes supposé piger vos pions à la fin de votre tour. De là toute la stratégie, en analysant ce que votre adversaire va pouvoir faire à son prochain tour, vous pouvez réfléchir à la meilleure piste à suivre. Si vous omettez cette règles, vous passez à coté du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *