• Expo 1906 - FICHE DE JEU
  • 0

Expo 1906

Note moyenne
6.33
(3 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 25' - Partie: 150' - Meilleur score: 40
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1146 Expo 1906 1

 

SwatSh 6 /10

Dans Expo 1906, les joueurs vont construire des « trucs ».  Je dis des « trucs » car le thème n’est pas du tout présent dans le jeu.  Si au moins on construisait des pavillons de l’exposition de Milan, ce serait déjà pas si mal.  Mais non, ici on va construire des « inventions » telles que des pneus synthétiques, des bateaux, des tourne disques, des radiographes, des ampoules et autres choses à l’aide de lampes, clés anglaises, marteaux, tubes, livres, engrenages, entonnoirs et acier !

Tout comme dans l’excellent Concordia, la mécanique de base est une mécanique de cartes action : chacun à son tour joue une de ses cartes action et réalise l’action de sa carte jusque lorsqu’un joueur joue la carte action qui permet de reprendre toutes ses cartes jouées en main.  Les actions sont d’un côté très classiques mais proposent aussi une particularité grâce au plateau personnel de chacun (inspiré des Princes de Florence) lui permettant de placer ses constructions mais également les ressources nécessaires à cette construction.  Ces actions sont :
1)Acheter des ressources
2)Acheter des inventions
3)Placer des inventions et des ressources sur son plateau personnel
4)Faire avancer ses compteurs le long des échelles afin de gagner des bonus en PVs.
5)Gagner un peu d’argent
6)Reprendre ses cartes en main et réinitialiser les différentes tuiles disponibles pour le prochain tour.

Vous l’aurez remarqué, l’action la plus originale est la 3) : placer les inventions et ressources sur son plateau personnel.  Tout comme dans Small City, il existe 5 formes d’invention différentes à la « Tetris ».  Les ressources quant à elles sont de petite forme carrée et sont séparées en 2 par une diagonale.  Chaque côté de la diagonale représente un type de ressource en 1 ou 2 exemplaires.  Quand on place une tuile ressource, on va la placer adjacente à une invention qui bénéficiera de cette ressource pour sa construction.  Dès qu’une invention est entourée des ressources nécessaires à sa construction, elle est construite et le joueur gagne les PVs de l’invention.  Tout l’art réside à bien placer ses inventions et ressources afin que les tuiles ressources puissent servir à plusieurs constructions.  Il faut bien entendu apprécier la mécanique abstraite de placement de tuiles à la « tétris »…

Un autre aspect sympa d’Expo 1906 est, tout comme dans Concordia…, l’upgrade possible de ses cartes action grâce à des constructions spécifiques qui ne nécessitent pas de ressources mais qui prennent de la place sur le plateau personnel.  Lorsqu’on réalise une de ces constructions, on va remplacer la carte action spécifiée par celle upgradée permettant1146 Expo 1906 2 de gagner plus de sous, d’en dépenser moins lors des achats, de pouvoir placer plus de tuiles sur son plateau personnel,…

Malgré son placement novateur des ressources adjacentes à ses construction, Expo 1906 manque cruellement d’originalité.  Il reste un jeu classique de collecte de ressources dans le but de remplir des objectifs en combinaisons de ressources.  L’essence du jeu réside à bien placer ses tuiles ressources et inventions sur son plateau personnel afin d’optimaliser ce placement et rendre ses ressources disponibles pour plusieurs constructions.  Il n’y a pas d’autres stratégie, peu d’interaction et beaucoup trop peu de variété.  Le jeu est plat et son thème absent.  De plus, il est très calculatoire dans le sens où on va devoir bien optimaliser l’acquisition et le placement de ses ressources par rapport à ses inventions.  Tout cela demande de longues réflexions stériles.  Stériles car ces réflexions ne proposent aucun choix mais juste une optimalisation et rallongent la durée du jeu et des tours inutilement.  Expo 1906 n’en est pas moins un jeu bien équilibré et qui tourne bien.  Le minimum vital est rempli mais ne procure aucune étincelle.

_______________________________

Philrey212:     7/10

Expo 1906 offre un thème nouveau. En effet, ici, on se retrouve à quelques jours/semaines de l’exposition universelle de 1906 à Milan. Nos ingénieurs et scientifiques sont confiants mais il reste pas mal de boulot. A cette époque, l’utilisation de l’énergie thermique (steam) est bien répandue et en plein boom. Toute neuve, l’électricité est prometteuse mais n’est qu’à ses débuts.

L’expo verra donc des projets basés sur ces deux types d’énergie. Heureusement, on pourra influencer le jury en faveur de celle qui nous intéresse le plus (à savoir celle qu’on a le plus utilisée dans nos projets).

Expo 1906 n’offre aucune nouvelle mécanique de jeu mais en allie plusieurs de façon optimale. On y retrouve des ressources sous forme de tuiles. Petit plus de ce côté, les tuiles ressources sont divisées en deux en diagonale, ce qui permet d’éventuellement alimenter deux projets, si elles sont bien placées et positionnées sur son plateau Labo. La piste de brevet est classique dans les jeux de développement. Avec en prime, le premier arrivé peut choisir un jeton « objectif » (qui le favorisera). Du déjà vu mais toujours plaisant.

Les cartes sont l’élément principal car elles nous permettent d’effectuer nos actions. On en joue une par tour (parmi 6 différentes) nous permettant d’avancer sur la piste des brevets, d’acheter des ressource à la gare, de gagner des dollars, d’acheter des projets ou technologies ou d’entamer ces projets (les placer dans son labo).  Le placement des projets, technologies et ressources est assez calculatoire, à la Small City ou (d’une certaine manière) à la Suburbia.  La dernière carte, Meeting Room, permet de mettre un terme au tour de jeu. Elle offre le choix entre plusieurs petites actions (avancer d’une position sur la piste des brevets, gagner un dollar, choisir le type d’énergie souhaitée pour le jury, repositionner les tuiles de son labo (avec des restrictions)) et force tous les joueurs à reprendre toutes leurs cartes en main. Ceci est le petit plus car il permet à un joueur d’accélérer le jeu ou de réduire la planification de ses adversaires.

L’un dans l’autre, Expo 1906 n’est pas du tout déplaisant, offrant un thème original (même si on n’y est pas trop imprégné), un design qui colle bien au thème.  Mais il est un peu trop lent. En effet, la planification étant bien importante, on prend souvent son temps, surtout lors du placement de ses tuiles dans son labo (plateau individuel). La longueur du jeu par rapport au gabarit est un peu gênant et enlève la tension qu’aurait sans doute dû apporter la carte action Meeting Room.

_______________________________

Ren6/10

Le jeu a été parfaitement expliqué par mes camarades ci-dessus, je n’y reviens donc pas, fainéant comme je suis. Je passe donc directement à la conclusion: au final j’ai eu une impression de lourdeur et de chipotage, car on doit passer beaucoup de temps à optimiser son tour, en regardant 63 icones différentes et en imaginant les 1741 combinaisons possibles. Le jeu n’est pas buggué, il fonctionne, mais il ne m’a pas offert un plaisir de jeu très important.

_______________________________

1146 Expo 1906 3

 

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *