• Food Chain Magnate - FICHE DE JEU
  • 18

Food Chain Magnate

Note moyenne
8.75
(2 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 90' - Partie: 200' - Meilleur score: 308
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1245 Food Chain M 1

 

SwatSh 9/10

Food Chain Magnate, dit FCM, n’est pas à confondre avec le légendaire Full Metal Planete, dit FMP, duquel nous devons absolument vous parler un jour.  Allez, on va essayer cette année (si le flot des nouveautés ne nous noie pas d’ici là 😉 ).  Non, Full M…, heu Food Chain Magnate est le dernier né d’un éditeur légendaire : Splotter Spellen !  Oui, Splotter Spellen est un éditeur Hollandais qui sort un jeu tous les 2 ans en moyenne avec toujours (ou quasi) la même paire d’auteurs et dont la qualité est à chaque fois au rendez-vous.  Splotter est un éditeur que nous apprécions beaucoup par son côté artisanal.  Ils produisent peu de jeux (1 tous les 2 ans, ils prennent leur temps quoi 😉 ) et en quantité limitée.  Cela donne des jeux extrêmement rares (voilà le lien avec Full Metal Planète 😀 ) et rapidement en rupture de stock.  Ils ne font aucune pub sur leurs jeux et sont très contents comme ça.  J’ai l’impression que ce qui compte avant tout pour eux est le plaisir de la création.  Et ça se ressent dans la qualité de leurs jeux.   Jugez plutôt du parcours sans faute avec Roads & Boats et Bus en 1999, Antiquity en 2004, Indonesia en 2005, Duck Dealer en 2008, Greed Incorporated en 2009 et The Great Zimbabwe en 2012.  Le fil rouge de ces différents chef d’œuvres peut être résumé comme suit : des jeux complexes, long, au thème bien imprégné et original, sans hasard, profonds et mêlant un système d’action singulier avec un système de placement de tuiles qui ont un lien entre elles sur un plateau modulable.

Food Chain Magnate ne déroge d’ailleurs pas à cette trame.  De par son thème d’abord : nous sommes des gérants d’une chaine de fast food et nous allons gérer nos différents restaurants : engager et former du personnel, gérer les stocks, payer les salaires, organiser des campagnes publicitaires, servir les clients, établir de nouveaux restaurants voire même organiser leur déménagement, organiser l’organigramme de la société et ses différents postes de direction, soutenir le développement des quartiers avoisinants nos restaurants, gérer les prix de nos produits,…  Oui oui, les possibilités sont nombreuses dans Food Chain Magnate.

Le look du jeu est un peu trop minimaliste.  Même si le style rétro a son charme, ils auraient pu faire un effort au niveau des tuiles du plateau. Les routes beaucoup trop rectilignes dans des quartiers blancs quadrillés sans aucun détails sont moches à crever.  Malgré ce look assez désuet, Food Chain Magnate est bien ancré dans son temps et surfe sur la vague deckbuilding et arbre technologique initiés dans ce style par Concordia, Progress : Evolution of Technology et même un peu Legacy: The Testament of Duke de Crecy.

Tout le monde démarre avec la même chose : une carte CEO et un restaurant placé par chacun sur le plateau modulable durant la mise en place.  Ce placement de départ se fait dansSONY DSC l’ordre inverse du tour de jeu et peut avantager ou désavantager pas mal l’un ou l’autre joueur.  Ca me chagrine un peu mais ça ne fait pas tout fort heureusement.  En général, un placement avantageux peut être rapidement rattrapé, par contre, un mauvais placement de départ peut être catastrophique pour votre partie.

Ce sont vos cartes (=les employés de votre restaurant) qui vont déterminer les actions que vous pouvez faire.  Sur chaque carte est indiqué (en Anglais) l’action qu’on peut réaliser :

–  Votre CEO a 2 pouvoirs :
* Le premier est qu’il peut engager une personne par tour.  C’est évidemment l’essence même du jeu.  A chaque tour, vous allez engager un nouvel employé (= prendre une nouvelle carte employé du stock général) qui vous permettra de réaliser une action supplémentaire à chaque prochain tour.   Vous pouvez même engager des spécialistes HR qui eux-mêmes peuvent engager des employés afin d’en engager plusieurs par tour !
* Le second est qu’il peut avoir 3 personnes sous lui.  C’est important car à chaque tour vous allez devoir déterminer la structure (= arborescence hiérarchique _waouw 🙂 _ ) de votre société.  Un CEO peut avoir 3 personnes sous lui, ce qui veut dire qu’une société ne peut contenir que 4 cartes : Le CEO et les 3 employés sous lui.  4 cartes = 4 actions.  Si vous en voulez plus, il vous faudra engager des managers qui peuvent avoir 2 employés sous eux.  Attention, un manager ne peut pas manager un autre manager 🙂 🙂

Durant votre premier tour, vous n’allez donc réaliser qu’une seule action, celle de votre CEO.  Dès le second tour, vous pourrez déjà en réaliser 2, celle de votre CEO (= prendre une nouvelle carte action = engager un nouvel employé 😉 ) et réaliser l’action de la carte prise au tour précédent.  Cette action peut être :
– Les cuisiniers peuvent préparer des hamburgers ou des pizzas = recevoir 1 ressource pizza ou une ressource hamburger (mention spéciale pour la beauté des pièces en bois représentant chacune des 5 ressources du jeu, ce qui compense un peu la laideur des tuiles)
– Les chauffeurs pour récolter des boissons : prendre 1 ressource soft drink, bière ou jus.
– Les chefs de produits permettent de réduire ou d’augmenter le prix des biens que vous vendez.
– Les coachs peuvent former votre personnel.  Former a de grands avantages car cela permet de décupler la puissance de vos actions : Un stagiaire cuisinier va cuire une pizza, le stagiaire formé devient cuisto et pourra en cuire 3 en 1 tour (= prendre 3 ressources au lieu d’une).  Et formé, le cuisto devient chef et pourra en cuire 8 en une fois !  Et c’est comme ça pour chaque fonction.
– Les marketeers eux peuvent placer de la publicité.  Et c’est là que Food Chain Magnate explose.  En fonction du type de publicité et du produit mis en avant, les joueurs vont créer des besoins pour les habitants touchés par la publicité.  Chaque type de publicité a une certaine portée à partir de l’endroit où elle aura été placée et va donc toucher certaines maisons.  Une maison touchée par une publicité va avoir un besoin pour le produit plébiscité.  Par exemple, une maison touchée par une pub pour hamburger et une pub pour bière aura besoin d’acheter 1 hamburger et 1 bière.

Après que les joueurs auront joué leurs employés et exécuté les actions associées, les habitants des maisons vont sortir pour dîner.  Ils iront au restaurant qui comble leur(s) besoin(s).  Si une maison a un besoin d’1 hamburger + 1 bière, ils iront dans le restaurant qui a 1 hamburger + 1 bière dans son stock.  Si personne n’a ce qu’il faut, ils restent chez eux.  Si un seul restaurant a ce qu’il faut, ils y vont, peu importe le prix demandé (mieux vaut avoir bien augmenté ses prix 😉 ).  Si plusieurs restaurant ont ce qu’ils demandent, ils iront au restaurant le moins cher (bonjour la guerre des prix 🙂 ), en comptant la distance dans le prix.  Au plus ils devront aller loin, au plus le prix a intérêt à être bas.  En cas d’égalité dans le rapport prix-distance, ce seront les jolies serveuses qui feront la différence.  En plus, elles vont vous rapporter pas mal de pourboire !  Encore du personnel à engager 🙂 !

La victoire dans Food Chain Magnate va se jouer sur différents niveaux :
1) La bonne gestion de son entreprise : bien engager, bien former, bien payer les salaires,…
2) Les bonnes décisions par rapport au marché (= le plateau du jeu).  La concurrence est rude et un bon placement de ses restaurants est primordial mais pas uniquement.  Une bonne gestion de ses prix : produire beaucoup mais pas cher / produire peu mais cher / tenter d’avoir un monopole / tenter de briser un monopole / …
3) La gestion des objectifs (comment ça je ne vous ai pas encore parlé des objectifs ? 😉 ).  Food Chain Magnate est rythmé par ses objectifs et jouer sans en tenir compte équivaut à courir à sa perte.  Les objectifs sont du style : être le premier à former quelqu’un, être le premier à lancer une campagne marketing, être le premier à payer 20$ en salaire, être le premier à avoir gagné 100$,…  Dès qu’on atteint un objectif, on reçoit un bonus pour le reste de la partie : ne pas devoir payer ses marketeers, ne pas devoir payer ses 3 premiers employés, avoir une réduction de 1$ sur ses prix de manière permanente,…  Et ces bonus sont assez puissants.  En début de partie, vous allez d’ailleurs construire une stratégie court/moyen terme afin de pouvoir acquérir certains de ces bonus avant les autres pour ensuite, vous baser dessus pour votre stratégie long terme de la partie.  Ce démarrage en trompe est d’ailleurs très savoureux mais peut aussi être catastrophique pour le joueur ayant raté son départ…

SONY DSCFood Chain Magnate n’est pas exempt de défauts :
– Un design trop austère
– Un côté trop calculatoire : je vends ces 2 pizzas 10$ – 2$ de réduction = 8×2 = 16 à une maison avec jardin qui va donc payer le double = 32$ + 5$ de bonus car j’ai le bonus de la première pizza cuite = 37$ !!!
– Un côté impardonnable où la moindre erreur se paye cash et empêche de revenir dans la partie : j’ai vu un joueur s’ennuyer durant les 3 dernières heures de la partie car il s’était planté durant les 10 premières minutes !!!
– Des règles pas très claires où une consultation des FAQ s’impose avant d’y jouer (attention supplémentaire à la version française des règles qui contient quelques imprécisions complétées ci-dessous dans les commentaires).
Cependant, ces 3 couches stratégiques, ce thème presqu’unique (cfr Power Struggle) et excessivement bien rendu, la maîtrise totale qu’on a sur le jeu, la grande interaction entre les joueurs aussi bien au niveau de l’obtention des objectifs que de la concurrence effrénée entre les chaines de fast-food et les choix stratégiques, difficiles et extrêmement variés font de Food Chain Magnate, pour notre plus grand plaisir, un des meilleurs (si pas le meilleur) jeux de l’éditeur mythique qu’est Splotter Spellen.


Philrey212:     8,5/10

Food Chain Magnate, un jeu très peu attrayant comme le sont souvent les jeux Splotter!

Passé cela, il faut expliquer comment joueur. Cela a pris à SwatSh 90 minutes. Et pourtant, dès les premiers tours de jeu, c’est limpide et fluide. On choisit les cartes qu’on veut jouer, cartes qui déterminent vos actions possibles, dans l’ordre du tour on effectue chacun toutes nos actions. On passe ensuite aux phases suivantes: livraison chez les clients, paiement des salaires et effets des publicités sur les quartiers résidentiels.

Les tours s’enchainent et les temps morts sont peu nombreux (quand il y en a, c’est à la sélection des cartes à jouer). J’aurais pourtant cru le contraire suite à l’explication (longue) des règles.

L’erreur principale qui a pénalisé un joueur pour toute la partie est son placement initial, ne lui offrant aucune possibilité de se faire de l’argent. Argent nécessaire pour engager du personnel et étoffer son choix d’actions.

Dommage également que le prix du jeu soit excessif au vu du contenu de la boîte 🙁  (ce qui est souvent le cas des jeux de cet éditeur)


 

SONY DSC


 

SONY DSC

Un excellent Lussac Saint-Emilion pour accompagner une carte pareille, que rêver de plus?

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

18 de réponses

  1. dumas dit :

    A force de me faire de l’oeil ; Il vient de rentrer dans ma ludothèque

  2. SwatSh dit :

    Comme tu peux le voir sur les photos Dumas, il n’y a pas beaucoup de texte sur les cartes. Mais il vaut mieux pouvoir comprendre ce peu de texte. Un de nous ne comprend pas l’anglais et s’en est très bien sorti (même s’il a perdu 😉 )
    Amuse-toi bien !

  3. Dumas/poivre dit :

    Merci à toi

    La traduction du textes sur les cartes est ‘il abordable
    DE toute façon, il fait parti de mes fururs achats

  4. Dumas dit :

    Bonsoir
    u puis je trouver la traduction en VF des règles car ce jeu me fait de l’oeil

  5. SwatSh dit :

    Tu as raison Porcel, j’ai modifié ma phrase « incendiaire » sur la trad par une plus en phase avec la réalité. Désolé si je t’ai heurté avec ça.
    Amuse-toi bien!

  6. Porcel dit :

    D’ailleurs le coup de l’argent renvoyé à la banque n’est pas indiqué non plus dans la vo de la 1ère version il me semble…les coquins! ! 😉
    Et les derniers retirage ont permis je crois quelques ajouts/modifications des règles comparées à la première version sur laquelle j’ai bossé. Exemple j’avais rajouté le fait de l’ordre des actions et du tour qui n’était pas indiqué dans la vo et pas clair.
    Bref faudrait que je reprenne la toute dernière version sortie histoire de…en attendant leur prochain jeu! 😉

  7. Porcel dit :

    J’ai en effet rajoute pas mal d’éléments non présents dans la vo pour éviter le passage par la faq en m’éloignant et ajoutant des phrases.
    Ça me rassure je vais aller jeter un coup d’oeil ( si c’est la version que j’ai déposée sur bgg) car ce ne sont pas des erreurs monumentales mais plus des précisions.
    Indiquer dans l’article des erreurs de traductions comme points faibles juste pour « ça » ne faisait pas très honneur au jeu! ( faire honneur à la traduction mon ego n’en a pas pris un coup ouf! :-)). En première lecture quand je lis ça je me dis  » et allez encore une vf à la « je ne citerai aucun noms d’éditeurs » qui rend le jeu injouable et fait à l’arrache!

    Merci en tout cas!

  8. SwatSh dit :

    Re-salut Porcel,
    Bon en ayant jeté un œil rapidement, voici les 2 éléments que j’ai pu relever:
    1)Le premier est plus un manquement qu’une erreur. Il n’est pas indiqué que l’argent des salaires doit retourner à la banque et non dans la boite.
    2)Le second se situe dans la phase 6: « Notez que chaque maison peut accepter un maximum de 3 jetons en bois du produit visé par la publicité et 5 pour celles qui ont un jardin » Il ne s’agit pas de 3 ou 5 jetons du produit visé mais bien de tous les types de produits confondus.
    Si tu as l’occasion de corriger ce serait mieux en effet.
    Et encore une fois, bravo et merci pour cette traduction.
    Amuse-toi bien!

  9. SwatSh dit :

    Salut Porcel et tout d’abord merci et bravo pour cette traduction.
    Je ne sais pas te répondre comme ça tout de suite mais je vais chercher dans mes notes et je te reviens dans quelques jours avec les réponses.

  10. Porcel dit :

    Bonjour
    Étant l’auteur de la traduction de la version française, quelles erreurs avez vous repéré? ?

  11. SwatSh dit :

    Tu as bien fait Velvetlad77 🙂

  12. Velvetlad77 dit :

    Le design ne m’excite pas. Mais alors pas du tout, même si je lui reconnais une certaine cohérence « thème 50s vintage ». J’ai toutefois surmonté mes réticences pour me le commander. Vu les commentaires dithyrambiques d’ici et d’ailleurs et le type de jeu que j’apprécie, je ne pouvais pas faire autrement 😉

  13. SwatSh dit :

    Hmmmmm. Idée à creuser en effet. Ca va juste « exploser » mon temps sur ce site 😀

  14. Lapinesco dit :

    Décu ? Non, disons à peine satisfait 🙂

    Lancer un ks pour vous financer une caméra, et enfin offrir à tout le monde le graal ludique !!
    A savoir, des videos d’explication de règles avec 3g dans le sang !! Caméra à l’épaule le dogme95 n’a qu’à bien se tenir 🙂

  15. SwatSh dit :

    Oui bon les gars, on n’est pas les pros de la vitesse dans l’explication des règles, ça se sait maintenant non? 😉 Mais bon, c’est chronométré et tout donc ça reflète bien la (ou du moins notre) réalité. Encore une fois, on est toujours très cool dans l’explication et on veille bien à ce que tout le monde ait bien compris quitte à répéter 3 fois la même chose … allez 4 fois 😀

    Déçu avec un 8,75 Lapinesco? C’est déjà pas si mal non? Il est dans notre top 20 de cette année grâce à ça. Ce veut déjà dire beaucoup non?

    Amusez-vous bien!

  16. steph dit :

    Tout à fait d’accord avec le côté impardonnable du jeu! Je me reconnait bien dans le mec qui s’est fait ch… 3 heures parce qu’il a raté le virage 🙂 J’ai vécu la même chose sur ma première partie, je fini lamentablement à …… 0$ et pourtant j’ai eus une furieuse envie d’y revenir, et je me suis fait offrir le jeu pour mon anniv… C’est un jeu qui demande une première partie pour avoir un peu une vague idée de où on veut aller et comment on pourrait éventuellement y arrivé, mais on n’est as du tout dans une gestion linéaire du jeu à l’Allemande classique, ici chaque tour demande a réévaluer la situation et redéfinir sa stratégie, c’est très très bon, mais très très frustrant aussi.
    Après, les 90 minutes d’explication c’est parce que c’était après avoir bu la bouteille 🙂 En général l’explication des règle tourne plutôt autour des 30 – 45 minutes de mon côté.

  17. Lapinesco dit :

    8,75 ? bon je vous le laisse mais on parle d’un des meilleurs jeux du monde là 🙂

    Je n’ose vous dire que je l’explique sous les 30 minutes !
    La bise chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *