• Eternity - FICHE DE JEU
  • 1

Eternity

Note moyenne
8.33
(3 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

Eternity01PhilRey201703PhilRey: 8/10

Eternity est un jeu de plis avec un petit twist intéressant. Il me fait penser à Ugo!

Le Jeu
Comme dans tous les jeux de plis, le joueur joue une carte de sa main:

1) soit pour participer au pli
2) soit pour s’engager.

S’engager:
Un joueur qui s’engage ne participe pas au pli. Il pose une carte visible devant lui et s’engage de la sorte à planter des arbres de vie. Il s’agît en fait  d’un pari. Il reçoit autant de jetons qu’indiqués sur sa carte. En fin de tour (résolution du pli) la ou les cartes engagées iront s’accumuler au tableau des atouts. Ce tableau indique l’atout pour le tour suivant.

Lorsqu’un joueur gagne un pli, il peut planter un arbre (jeton qu’il aura glané en s’engageant). De même, un joueur qui s’engage peut planter les arbres (jetons) immédiatement s’il a déjà ramasser des plis.

Conclusion
On a affaire ici à un jeu de plis assez classique ou l’annonce se fait en cours de jeu en s’engageant. C’est l’aspect particulier de Eternity. Cela rend le jeu sans aucun doute un peu plus accessible car il permet de réagir en cours de partie. Un joueur peut d’abord faire ses plis puis ensuite s’engager pour amasser les jetons pour planter les arbres. Ce faisant, il prend un risque car seul un joueur peut s’engager par tour (sauf à 5 joueurs).1756 Eternity 3


Ren 9Ren: 9/10

Voilà le genre de jeux que je trouve tout à fait excellents car ils présentent une chouette combinaison de caractéristiques, sans se prendre la tête : un peu de renouvellement d’un genre connu (nous sommes en présence d’un jeu de plis, mais avec un twist), une durée très raisonnable, un graphisme soigné (chaque couleur a un seul dessin, qui est plus ou moins zoomé en fonction de la valeur de la carte, idée toute simple qui fonctionne nickel et se combine parfaitement avec les superbes dessins), la présence d’un peu de chance mais sans que ce ne soit rédhibitoire du tout (il suffit d’en refaire une juste après, et de toute manière on est en présence d’un jeu de cartes, donc c’est logique qu’il y ait un peu de chance), la possibilité de prendre des risques sur lesquels les autres joueuses vont pouvoir influer, et enfin le fait que la dynamique du jeu peut changer pendant la partie en fonction des choix des joueuses (l’atout peut changer pendant la partie, potentiellement plusieurs fois même).

Le jeu est un jeu de plis et de paris. On va devoir parier sur le nombre de plis qu’on va faire. Sachant que chaque pli, pour être valable (et donc rapporter des points) aura dû être validé via l’obtention d’un jeton arbre, jeton obtenu en « s’engageant », i.e. en écartant une carte au lieu de la jouer dans le pli en cours. Non seulement vous récolterez alors 1 ou 2 jetons arbres (ou 0) selon ce qui est mentionné sur la carte (jetons que vous poserez sur les plis faits, pour symboliser le fait que vous avez planté votre arbre, il y a aussi de la poésie dans le jeu!), mais en plus vous influencerez éventuellement sur la couleur de l’atout pour le tour suivant. L’atout est en effet choisi aléatoirement au départ, en tirant 3 cartes. Et au début de chaque tour on regarde simplement la couleur qui a le plus grand nombre de cartes (et en cas d’égalité c’est la couleur la plus à gauche qui l’emporte) pour déterminer l’atout. Ce mécanisme entraîne un grand dynamisme dans le jeu, et l’obligation d’être attentif tout le temps, car même avec un jeu pourri vous pourriez vous retrouver avec des atouts à la fin de la partie, et faire du coup des plis imprévus!

Le tout donne un jeu très plaisant, qui renouvelle le jeu de plis, dans une durée parfaite, sans se prendre la tête, avec de magnifiques cartes. Et en plus les auteurs, avec qui nous avions devisé à Essen, sont super sympas. Mais que demande le peuple?


Swa 19

SwatSh8/10

Voilà un petit jeu de cartes fort sympathique.  Il me fait penser au Rikiki (ou Ascenseur) dans la mesure où il faut faire le nombre de plis annoncé.

L’originalité ici est qu’on l’annonce en même temps qu’on joue.  On peut donc l’annoncer avant ou après avoir réalisé les plis en sachant qu’après c’est plus risqué.

Cette mécanique est assez séduisante puisqu’elle introduit une action supplémentaire dans un jeu de plis.  En effet, dans tous les jeux de plis, on peut:

  • Suivre la couleur
  • Couper
  • Jouer une carte d’une autre couleur

Dans Eternity, on peut réaliser l’action supplémentaire suivante:

  • Parier 0, 1 ou 2 plis.

Cette action supplémentaire coûte une carte mais est d’autant plus intéressante qu’on peut la jouer à des moments cruciaux.  Si un joueur joue une carte maître par exemple et qu’on a la carte juste en-dessous sèche, pour éviter de la jouer et de la perdre, on peut parier et la garder pour plus tard pour la rendre maitre.

Eternity reste un jeu de cartes où la distribution des cartes aléatoirement joue son rôle mais il étend les possibilités d’un simple jeu de plis en apportant des nouvelles sensations.


1756 Eternity 8


Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Gentlegut dit :

    Un jeu classique certes mais une épure du genre.
    Justement le fait de parier au fur et à mesure de la partie avec les contraintes liées à l’engagement en fait un jeu de pure tactique.
    Contre intuitif pour les joueurs de tarots au début mais les réflexions auxquelles nous sommes conviés sont un délice…
    Pour moi une des plus belle découverte de l’année 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *