• Noxford - FICHE DE JEU
  • 1

Noxford

Note moyenne
7.25
(2 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

noxford00

PhilRey201702

Philrey:  7,5/10

Noxford est un jeu de cartes édité chez Capsicum Games. Son auteur ne nous est pas inconnnu: Henri Kermarrec, auteur de Eko et Siggil, entre autres

Les cartes

Chaque joueur possède 10 cartes Syndicat identiques. L’une d’entre elle est placée face visible devant le joueur: c’est le maître. Les 9 autres cartes alimenteront une main de 3 cartes en cours de partie.

4 types de cartes sont présentes, de rang 4 (le maître) au rang 1 (les sbires). Entre deux, on retrouve le gros bras (rang 2) et le lieutenant (rang 3).

15 cartes neutres sont également  disponibles, certaines constituent les quartiers « riches » et rapporteront des PVs en fin de partie, d’autres représentent des Casernes et annulent les cartes Syndicat adjacentes. Les joueurs tenteront de contrôler les quartiers afin de glaner des PVs.

Le jeu

A son tour, le joueur doit placer une carte Syndicat de sa main (ou son maître) ou une carte Neutre visible. Les règles de placement sont simples: toucher deux cartes et avoir deux bords alignés sur les autres cartes. Il peut aussi placer une carte Syndicat au dessus d’une autre à condition d’être de rang supérieur. Notons qu’on ne peut faire cela si les 4 côté sont en contact avec d’autres cartes.

Quelques cartes Engrenage viennent perturber la physionomie du jeu. En effet, elles permettent de déplacer une carte déjà en jeu.

La partie s’arrête dès qu’un joueur pose sa dernière carte Syndicat.

La fin

En fin de partie, on décompte toutes les cartes Quartier en fonction des cartes Syndicat adjacente. Le joueur qui en a le plus comptabilise la carte. En cas d’égalité, le Quartier ne revient à personne.

Dans Noxford, il est important de bien observer les cartes adverses afin de pouvoir se préparer à réagir. Un joueur qui place son Maître rapidement risque de voir une Caserne apparaître et, de plus, ne sera plus capable de contrer les Lieutenants adverses. Noxford est d’abord un jeu d’opportunisme. En fonction de ses 3 cartes en main, on optera pour un quartier ou pas. C’est également un jeu « d’attentisme »: en effet, on attendra que l’adversaire joue ses grosses cartes afin d’avoir l’occasion de les contrer. C’est également un jeu tactique où le placement des Casernes et autres cartes Engrenage sont assez méchantes pour les autres.

Attention, il y a un risque de King Making, sauf à deux où le jeu est nettement plus contrôlable.


tapimoket

Tapimoket 7/10

Avec un thème basé sur une ville imaginaire, on retrouve un petit côté abstrait, cher à Henri Kermarrec, l’auteur du jeu. Le matériel et les règles sont simplistes, même si au début, des joueurs devront se familiariser avec la pose des cartes assez particulière. Mais la prise en main sera rapidement acquise. Ceci dit, le jeu demande de la réflexion et un petit apprentissage d’une première partie pour bien le connaître. Assez chafouin, on pestera pas mal lorsqu’on se sera fait évacué ou recouvert une carte, mais c’est aussi ce qui donne la dimension à Noxford. On n’hésitera pas à se marcher dessus et à faire basculer les situations plusieurs fois lors de la partie. Attendez vous, donc, à recevoir la monnaie de votre pièce, lorsque vous virez la carte d’un joueur.

Les illustrations donnent un bon thème au jeu, même si celles-ci sont un peu sombres. Le jeu, composé uniquement de cartes, tient dans une petite boîte et sera, donc, très accessible et facile à emmener. Un petit jeu sympathique de placement, de majorité et de chaos pour s’échauffer.


noxford01

 

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Julie Bigot dit :

    J’ai beaucoup aimé ce jeu, je suis globalement amatrice du travail de Kermarrec (Siggil, Eko) et je suis complètement fan des illustrations de Maud Chalmel !!! Qui fait d’ailleurs le prochain Oliver Twist je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *