• CHRONICLES OF CRIME - FICHE DE JEU
  • 0

CHRONICLES OF CRIME

Note moyenne
8.50
(1 note)
Mise en place: 3' - Règles: 5' - Partie: 90'
Catégorie: Crowdfunding
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

Chronicles-of-Crime-preview  tapimoket

Londres est toujours aussi malsain.

Et oui, c’est à Londres que prend place Chronicles Of Crime, le prochain jeu d’enquête de Lucky Duck Games. Si, certes, cela fait cliché, on ne sera toutefois pas dans les années 1880, celles du fameux Sherlock Holmes, mais bien dans le Londres actuel. Cela n’empêche pas que quelques crimes continuent à y être perpétrés et qu’il va falloir résoudre quelques enquêtes. C’est ainsi que les joueurs  vont être amenés à prendre le rôle de détectives de police et mener les investigations, rassembler les faits et coincer le ou les coupables.

Bon jusque là rien de véritablement nouveau, allez-vous dire, et pourtant, l’originalité viendra de sa subtile compilation avec le monde du jeu vidéo. A ce niveau, Lucky Duck Game ne déroge pas à sa ligne éditoriale puisque son premier opus, Viking Gone Wild, était lui aussi directement inspiré par ce domaine. Bien entendu, on ne sera plus dans le jeu d’affrontement, mais cette fois on se rapprochera du style de jeux vidéos dits de « Point & click ».

Comme nous avons eu l’opportunité de découvrir un exemplaire avant sa sortie, c’est le moment de vous en parler, d’autant plus que Chronicles of Crime fait l’objet d’une campagne de financement sur KickStarter jusqu’au 21 Mars 2018. Avant tout, nous tenons à préciser que l’exemplaire reçu n’est pas la version définitive même s’il est déjà fort bien avancé et ne contenait que deux scénarios sur les 6.

 

20180303_193646

Sales Histoires

Chronicles Of Crimes est un jeu à scénarios. Il y en aura 6 dans la boite de base, dont l’un d’eux est un tutoriel déjà bien complet. Chaque scénario est une enquête que vous allez devoir mener pour le compte d’un commissaire. Enfin c’est ainsi que commence les deux premiers scénarios présentés.

On commence, avant tout, à installer rapidement le matériel qui consiste en un plateau central sur lequel on viendra, au fur et à mesure, y placer nos indices, les lieux visités auxquels on associera les personnages interrogés au cours de l’enquête. C’est ainsi que l’on aura, à disposition, un paquet de cartes indices, de cartes personnages et de cartes « évidences », ainsi que de grandes fiches de lieux. Sur les premiers scénarios, on démarre directement à l’hôtel de police où le commissaire  nous fera part d’une sale affaire à traiter. On placera alors le premier lieu, la « Police Station », et le premier personnage « Le commissaire » pour se saisir ensuite de son téléphone et utiliser l’application.

 

Chronicles of Crime_2018-03-03-11-39-18

le MOBILE Smartphone du Crime

Et oui, qui dit application, dit Smartphone (ou Tablette). Chronicles Of Crime ne pourra pas tourner sans. D’ailleurs, une grosse partie du Gameplay s’appuie sur son utilisation. La méthode est très simple : Vous scannez des QR Codes et vous obtenez des informations. Tout va dépendre de vos combinaisons et associations d’objets, de lieux et de personnages.

Mais Revenons à notre commissaire. Celui-ci vous parlera d’une victime et probablement d’un lieu où elle a était découverte. Vous sortez alors la fiche du lieu et la carte de la victime. Pour vous rendre sur le lieu, il faudra alors scanner le QR Code du lieu. Arrivé sur place, vous y trouverez parfois d’autres personnages. Vous posez alors la carte personnage sur le lieu. En scannant le QR Code du personnage, vous pouvez alors l’interroger. Plus tard, vous trouvez des indices. Ce seront de petites cartes à poser sur le plateau central. Vous pouvez alors scanner les indices pour avoir plus de détails, par exemple sur une lettre, un contenu, un liquide, une arme…

Mais tout sera également question d’associations. C’est d’ailleurs ces associations qui vous ferons progresser dans votre enquête et vous mèneront à d’autres lieux et personnages. Ainsi, si vous croisez un personnage, vous pouvez lui parler d’un indice. Pour cela, il faut alors scanner le personnage puis l’objet, et il vous dira ce qu’il en sait….Enfin, pas toujours ! Et oui, les personnages jouent leur rôle et il est possible qu’ils vous cachent quelque chose. Il faudra donc croiser les informations en votre possession, pour comprendre les mobiles du crime. Ça, en revanche, l’application ne le fera pas à votre place. Ce sera bien à vous déduire, d’assembler, de suspecter, de prouver, bref d’enquêter un peu comme le fait son pendant version livret : Sherlock Holmes Détective conseil.

20180303_095441Et c’est prenant !

Oui c’est prenant de chercher. On se laisse rapidement prendre dans le déroulement de l’affaire, cela malgré les manipulations à faire avec l’application. C’est d’autant plus prenant si vous jouez à plusieurs. Chacun aura ses idées, ses déductions et ses hypothèses et les discussions iront bon train.

L’autre élément sympathique du jeu est la découverte des « scènes ». En effet, l’application vous laissera chercher visuellement des indices. Certains lieux pourront être observés en vue 360 avec votre mobile. Et oui ! vous allez devoir vous lever, tourner sur vous-même, lever l’appareil pour voir le plafond ou le baisser pour observer le sol. C’est d’ailleurs à ce moment là que vous allez choisir des cartes objets (indices)… Et oui, c’est vous aussi qui devez observer et recenser les objets. Alors attention de ne pas passer à côté d’un élément essentiel !

Enfin des personnages professionnels, comme le criminologue, le légiste, le hacker pourront aussi vous renseigner sur un personnage, une cause de décès et tout un tas d’informations importantes. Et comme on n’est plus en 1880, il vous suffira de les appeler (en les scannant) pour leur parler d’un objet, d’un indice ou d’une personne (en les scannant). Par exemple le hacker pourra savoir les habitudes sur une personne selon son activité sur le net.

Tout cela s’enchaîne, s’imbrique et petit à petit vous commencez à comprendre l’histoire et construire vos hypothèses, mais…

Chronicles of Crime_2018-03-03-11-01-25Le temps passe

Et oui, le temps passe dans le jeu. Ainsi, si le tutoriel vous laisse libre, ce ne sera plus le cas par la suite. Si vous ne réunissez pas assez de preuves rapidement, vous aurez le commissaire aux fesses ! Il vous mettra la pression, voir même vous demandera un coupable là maintenant tout de suite… En effet, chaque interrogation prend 5 minutes de temps et chaque déplacement 20 minutes de temps de jeu. Il faudra donc bien assembler les éléments pour éviter de tourner en rond.

De même, l’observation d’un scène dure 40 secondes (temps réel sur le smartphone), puis l’image disparaît. Il faudra alors soit relancer une recherche d’indices et consommer du temps, soit se dire qu’on a fait le tour en espérant n’avoir rien oublié.

Si le tutoriel vous laisse tranquille, il n’en sera pas de même dès le second scénario. En effet, le commissaire a mis la pression. Il avait besoin de réponses, d’un coupable surtout. Faut dire que cela faisait au moins 1h30 à 2 heures qu’on tournait… Alors on a joué le jeu, on a balancé une hypothèse sur le coupable. Faut dire que la situation s’aggravait avec le temps, voir même tournait au drame… Mais je ne vais pas vous spoiler l’histoire et préfère vous laisser découvrir tout cela par vous même. Toujours est il que ce fût un échec ! Ouais, on a arrêté un innocent et même pire… (Pas fier)

Le temps est donc un facteur important dans Chronicles Of Crime. D’ailleurs certains lieux en tiendront compte, par exemple pour y croiser certains personnages en revenant, alors que vous ne les avez pas vu la première fois.

1732 Chronicles-of-Crime-preview-768x772 4Conseils et Solutions

Le commissaire est votre ami… En effet, si vous galérez un peu de trop, le commissaire semble vous filer un coup de main. Par exemple, il vous contactera pour vous passer un savon et vous faire comprendre que vous avez bâclé tel ou tel truc…   Franchement, c’est top ça ! Car j’ai horreur de tourner en rond dans les jeux d’enquête et surtout me poser la question de savoir si je n’arrive pas alors que j’ai tout en main ou si j’ai raté quelque chose pour le faire…

Lorsque vous pensez avoir toutes les réponses, vous pourrez alors retourner à la police pour donner la solution (A moins, bien sûr, que le commissaire ne la réclame en vous râlant dessus pour votre incompétence)… Vous aurez alors à répondre à une série de questions du style « qui est le coupable ? », « quelle est l’arme du crime ? », etc…. Et là aussi, vous donnerez les réponses en scannant la ou les bonnes cartes.

L’application vous sortira alors les réponses bonnes ou fausses et calculera un score pour chacune d’entre elles. Elle tiendra compte également du temps écoulé…

Si celui-ci est mauvais, vous aurez alors la possibilité de recommencer. Mais dans tous les cas, il sera possible de voir la solution complète avec toute l’histoire de l’affaire, comme le faisait Sherlock Holmes détective conseil.

 

20180303_100030Alors c’est comment ?

Pour conclure, je vais commencer par ce qui m’interpelle le plus dans Chronicles Of Crime. Vous l’aurez compris, l’application va prendre une place importante dans le Gameplay et vous allez beaucoup scanner. Il faut avouer que cela demande pal mal de manipulations avec le mobile, et les joueurs de jeux de société « standards » ne seront pas forcement enclins à le faire. De plus certains joueurs n’ont pas forcement l’habitude ou le matériel adéquate pour le faire. Par exemple, si vous avez une coque avec clapet de protection, celle-ci viendra plutôt vous gêner plus qu’autre chose.

J’ai trouvé aussi la visualisation des scènes un poil difficile et lorsqu’on est pas habitué au début, les 40 secondes passent trop vite. Pour voir les détails sans lunettes VR, c’est un peu complexe de les repérer, surtout sur certains décors sombres. Il faudra un certain temps d’adaptation et une bonne luminosité de votre smartphone pour certain environnement. C’est assez déstabilisant. Personnellement, j’aurais créé aussi une petite routine de tutoriel pour guider le joueur. Par exemple une scène à regarder durant 40 secondes, ensuite l’application demande quels objets vous avez vu parmi une liste à cocher. Et si vous en avez oublié, l’application peut par exemple déduire que vous n’avez pas regardé en bas, ou tourné sur vous même ou même encore conseiller d’augmenter la luminosité car vous n’avez pas vu un objet qui aurait dû se voir, bref un tuto qui sert à la fois à s’habituer mais aussi à calibrer l’application.

 

20180303_095448En dehors de l’omniprésence de l’application et de ses nombreuses manipulations durant le gameplay, il faut avouer que le jeu est vraiment bien fichu et captivant. La mesure du temps et l’observation 3D apportent une nouvelle dimension à ce style de jeu et permet d’avoir des scénarios parfaitement ficelés (Du moins ceux testés). Il profite bien sûr de l’avantage de la technologie sur le jeu « pur et dur » avec des cartes, des pions, des plateaux ou des livrets. Cela risque d’en faire reculer certains. Pourtant, même s’il se situe sur la frontière entre le jeu vidéo et le jeu de société, il apporte une bonne interaction entre les joueurs. Les discussions, les idées et les hypothèses vont se faire tout au long de la partie entre les joueurs. De plus, les dialogues sont suffisamment courts pour ne pas briser le rythme du jeu tout en apportant les éléments dont on a besoin. Et ça, c’est important aussi !

Le plateau, les fiches de lieux et les cartes personnages et indices permettront de voir l’histoire se construire peu à peu devant les joueurs, un comme si vous épingliez une carte sur un mur, avec des photos des suspects, tout en tirant des fils de laine pour faire des liens…On s’y croirait.

L’application apporte non seulement le timing mais j’ai l’impression qu’elle agit sur l’équilibrage de la difficulté. Elle semble s’adapter pour filer un léger coup de pouce quand vous galérez, mais sans rendre les choses trop simples. Toutefois, je m’avance peut-être, mais on dirait bien que c’est le cas.

Un autre point important est son prix. En effet, le financement tourne à une trentaine d’euros pour 5 scénarios, mais sans les lunettes et une quarantaine d’euros avec les lunettes spéciales. Pour moi, ça reste plus qu’acceptable, sachant que l’on va passer pas mal de temps de jeu.

Lucky Duck Games nous ouvre là un nouvel univers qui mixe le jeu de plateau et le jeu vidéo dans une compilation captivante à souhait. Un pari qui semble réussi…

Le Kickstarter c’est par ici Jusqu’au 21 Mars 2018


 

20180303_193643

Ne cherchez pas, j’ai changer les solutions par n’importe quoi.. 😉

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *