• Attack Of The Jelly Monster - FICHE DE JEU
  • 0

Attack Of The Jelly Monster

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 15'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

JM_FACINGtapimokat2

Tapimoket : 8/10

De la bourse à l’attaque d’une gelée

Attack of the Jelly Monster est probablement le jeu qui a lancé Antonin Boccara dans le monde de la création Ludique. Je me souviens de l’avoir croisé au centre national du jeu, la tête pleine d’idées de jeux. Et c’est au festival des jeux de Cannes, 5 mois plus tard, que je le vois de nouveau avec un jeu nommé « Dés bourse ». Bien entendu, c’était l’occasion de le revoir, mais aussi de jouer à l’un de ses premiers prototypes… Et ma foi, j’ai été conquis par son gameplay. Comme je m’étais lancé dans la rédaction ludique, sur un blog personnel, j’ai alors rédigé une bafouille sur « Dés bourse »

A croire que le potentiel était là, vu que plusieurs personnes m’ont contacté pour en parler. Et bien sûr, je répondais, à chaque fois, que si j’avais écrit dessus, c’est qu’il me plaisait !

20180329_202253Ensuite les années ont passé, et le jeu a évolué. J’avoue ne pas avoir tout suivi dans ses changements, mais aujourd’hui, c’est avec plaisir que j’ai enfin le résultat entre les mains et que je puisse écrire de nouveau à son sujet.

Dès Confiture !

Le monstre était venu d’une autre planète. On ne savais pas trop d’où il venait, ni si ses intentions étaient belliqueuses. Toujours est-il que son immense corps gélatineux s’est étalé sur plusieurs quartiers de la ville. On a bien tenté de communiquer, mais rien… Alors que certains scientifiques clamaient qu’il s’agissait là d’une énorme découverte, d’autres pensaient que des êtres d’une autre planète s’était débarrassé d’un truc encombrant, pour ne pas dire un déchet et que cette chose pouvait même contenir des substances très toxiques…

20180329_202304Les autorités avaient tranché. Il fallait à la fois se débarrasser de la chose rapidement avant qu’il n’arrive quoique ce soit, mais aussi récupérer un maximum d’échantillons pour les analyser !  C’est l’armée qui sera envoyée. Le gros des forces s’occupera, alors, à évacuer la chose, tandis que plusieurs escouades scientifiques récolteront de la gelée dans des pots. Et d’ailleurs, vous êtes justement l’un des chefs d’escouades sélectionnés pour accomplir cette tâche.

Pour démarrer le jeu, on installe un plateau central qui présente le monstre. Selon le nombre de joueur, on y attache des quartiers tout autour (des plateaux). Ces quartiers permettront d’obtenir des récompenses, c’est à dire des pots de gelée. Au centre, on place des jetons de Jelly-Pods, des drones qui récoltent aussi de la gelée. Ainsi qu’un sablier. Enfin, un pioche de pots de gelée est constituée sur le côté. Ce seront, en fait, les points de victoire, puisque le but du jeu sera, en quatre manches, de récolter un maximum de gelée.

Chaque joueur prend son escouade, 7 dés, ainsi qu’une petite piste à dés qui servira plus tard dans le jeu à bloquer un quartier. Les quartiers ont chacun 3 récompenses possibles pour gagner des pots de gelées, certains pouvant atteindre jusque 7 gelées. Mais il y a aussi quelques malus, comme par exemple être obligé de donner une gelée à chaque joueur. Ces malus sont souvent en lien avec deux récompenses similaires. Ainsi le malus qui oblige a donner des gelées est sur le même quartier que des récompenses qui obligent les adversaires à vous donner des gelées. Chaque quartier a donc un curseur qui permettra de désigner l’un des trois choix, qui pourra être déplacé durant une manche.

20180329_202831Go ! Go ! Go !

Au top départ, tous les joueurs vont alors jeter frénétiquement leurs dés dans leur piste à dés et peuvent décider d’en placer un devant l’un des quartiers. Tout cela se fait en simultané et en temps réel. Le but sera d’être le majoritaire en valeur, pour en obtenir la récompense désigné par le curseur du quartier. Pour y arriver, on placera alors un 5 ou 6 devant le quartier que l’on convoite afin d’être majoritaire. Puis on pourra aussi placer un 3 ou un 4 pour faire bouger un curseur vers une autre récompense, soit pour améliorer celle où l’on pense être le majoritaire ou, au contraire, venir pourrir ses petits copains. En effet, un 1 ou 2 permet aussi d’éjecter un dé depuis un quartier pour le mettre au centre, un bon moyen bien fourbe de briser une majorité.

Lorsqu’un joueur a terminé de placer tous ses dés, il peut alors « bloquer »  le quartier en plaçant sa piste de dés, autour des dés posés. Désormais le quartier ne peut plus recevoir d’autres dés adverses. Et s’il est le premier à le faire, il retourne également le sablier. Il reste alors à peine 10 secondes aux autre joueurs pour terminer de placer leurs derniers dés, s’ils en ont le temps ! Et croyez-moi, ça passe vite, très vite.

On procède alors aux décomptes des récompenses quartier par quartier en fonction de la position des curseurs. C’est souvent à cet instant qu’on croise quelques surprises…

  • « Hey, qui a retiré mon 6 ?! »

ou encore

  • « Mince ! Mais ce n’est pas ça que je voulais gagner ! »

20180329_202833Une fois les pots de gelée acquis (ou perdus), on regarde ensuite s’il y a des dés au centre (préalablement éjectés par les « 1 » et « 2 » adverses). Celui qui en a le plus, prendra un jeton « Jelly-Pod », très souvent source d’un bonus compensatoire contenant des pots de gelée, y compris s’il y a des égalités. C’est ce que je trouve un peu dommage, car je n’aurais accordé aucune compensation, ou tout au moins pas en cas d’égalité. Cela aurait apporté un peu de challenge… Virer quelqu’un des quartiers mais pas trop pour qu’il n’ait pas le Jelly-Pod… Mais bon, c’est mon côté sadique ça.

En fin de manche, chacun récupère ses dés et on replace les curseurs. Puis on tourne le plateau ! Ceci viendra mettre plus de confusion et, surtout, les meilleurs quartiers se seront déplacés ! Ça, c’est une très bonne idée, d’y avoir pensé…

On exécute alors 3 autres manches et, en fin de partie, on procède au décompte final. Le joueur qui aura le plus de gelées sera déclaré vainqueur !

Sous le couvercle ? Adrénaline et ambiance

Niveau matériel, il est classique. Le plateau central est plutôt bien fichu pour s’adapter au nombre de joueur. Il faudra juste ne pas être trop brutal avec les pistes de dés.

Attack of the Jelly Monster est un jeu de rapidité, à l’ambiance électrique. Sa saveur vient de l’effet de panique où il faut, à la fois, prendre les meilleures options des quartiers, surveiller ce qui se passe avec ceux où l’on a déjà joué, mais aussi empêcher les adversaires de prendre des bonus trop faciles, notamment sur des quartiers où ils sont seuls. Pour éviter de se faire éjecter, il est préférable d’attendre le dernier moment pour poser un dé de forte valeur, mais on prendra le risque de manquer de temps. Attack of the Jelly Monster est un jeu qui s’adresse à un public aimant les jeux rapides, simples avec quelques montées d’adrénaline. Les parties sont courtes, ce qui permet de respirer, ou bien d’en enchaîner plusieurs parties. Bien entendu, plus on sera nombreux, plus la pression va grimper. Il sera idéal à 4 ou 5 joueurs.


20180329_203412

Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *