• Le Renard des bois - FICHE DE JEU
  • 0

Le Renard des bois

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 1' - Règles: 3' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
7.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

 

FG-FoxForest-ProductShot-FR-205x300tapimokat2Tapimoket : 7/10

Ça ne fait pas un pli…

Au fin fond de cette forêt, vivait cette sorcière réputée pour ses potions. Les voyageurs s’y rendaient régulièrement pour ses services, affrontant les dangers de la forêt… Une belle introduction pour ce renard des bois, et surtout des illustrations en aquarelles qui ne me laissent pas indifférent.

Le renard des bois est un jeu de cartes, et plus précisément un jeu de plis pour 2 joueurs uniquement. Son principe est très simple car basé sur une base existante de valeurs de cartes et d’atouts. Ainsi, après la mise en place, la couleur d’atout sera décidée par le hasard. Chaque joueur ayant reçu une main de 13 cartes, le reste sera mis en pioche et une première carte dévoilée, indiquera l’atout parmi les 3 couleurs du jeu.. Et oui, seulement trois : les cloches, les clefs et les lunes…

Mais plusieurs plis…

20180729_175427Le but sera de faire des plis. Le principe fonctionne comme beaucoup de jeux de plis. Un joueur ouvre en demandant une couleur, et l’autre joueur doit suivre dans cette couleur. Toutefois, il n’est pas obligé de monter en valeur. Si le joueur n’a pas la couleur demandée, il peut alors jouer n’importe quelle carte, sans obligation de jouer de l’atout pour couper. On sera, donc, bien plus permissif dans le Renard des bois.

Ceci pourra désorienter les joueurs de jeux de cartes classiques, où, en général, il y a obligation de monter ou de couper. Une désorientation aussi dans le calcul des cartes adverses restantes. En effet, en étant permissif, il sera très difficile de savoir ce que le joueur adverse a en main en valeur. On aura juste l’information de la possession d’une couleur chez l’adversaire.

Plusieurs plis, mais pas trop !

20180729_174105Mais Le renard des bois apporte sa touche originale. Tout d’abord, toutes les cartes impaires provoquent une action, un pouvoir… Par exemple,

  • Le 1 permet d’ouvrir au prochain tour, sachant qu’il y a de fortes chances qu’il parte chez l’adversaire.
  • Le 3 permet de changer l’atout.
  • Le 5 permet d’inverser une de ses cartes avec la pioche.
  • Le 7 donnera un point supplémentaire dans le pli.
  • Le 9 devient un atout s’il est seul dans le pli
  • Le 11 oblige un joueur a jouer sa plus grosse carte de la même couleur

Comme on peut jouer sans obligation de monter ou de couper, on pourra, de ce fait, jouer ses pouvoirs plus facilement.

La seconde originalité est le calcul des points à la fin d’une manche. En effet, on marquera des points en fonction du nombre de plis réalisés. Mais la modestie va payer, car on empoche 6 points lorsque l’on a de 0 à 3 plis et aucun point si on dépasse 9 plis, faisant payer ainsi notre cupidité.

Le jeu prendra fin lorsqu’un joueur aura atteint 21 points ou plus à l’issue d’une manche.

Alors il est futé, ce Renard ?

20180729_173720A la lecture des règles, j’avoue ne pas avoir été plus emballé que cela. Un jeu de plis qui s’appuie sur une mécanique classique, voir même moins stratégique que la belote ou la manille.

Pourtant, il avait été nominé à une paire de prix ludiques ! Il faut dire, qu’il est peut-être nécessaire de se replacer dans le contexte. En effet, le Renard des bois nous vient des Etats-unis, et je ne suis pas certain que, là bas, il pratique la belote ou la manille. Aussi, le succès d’un jeu de plis aura une meilleure place dans un pays en pratiquant peu… Mais peut-être que je fais un cliché !

Ceci dit, Le renard des bois possède aussi quelques défauts. J’ai regretté, pour un jeu de cette nature, qu’on ait pas la valeur des cartes à chaque coin de cartes, ce qui peu gêner des gauchers. J’ai longtemps réfléchi aussi au fait qu’on ne sois pas obligé de monter ou couper. Quel est l’intérêt stratégique du jeu ? Mais…

Côté design, même si les valeurs ne sont pas à chaque coin, il faut avouer que les illustration sont vraiment jolies.

Concernant l’intérêt, on y découvrira un certain plaisir et, vu que on ne monte pas ou ne coupe obligatoirement, tout le sel va se faire avec le pouvoir des cartes. Bien entendu, sans pouvoir changer d’atout, vous serez à la merci de votre adversaire. Toutefois, j’ai tenté, dans ces cas là, de faire entre 0 et 3 plis et le challenge est plutôt amusant, même si je n’y suis pas parvenu pour le moment. Le renard des bois plaira aux amateurs de jeux de plis et aux joueurs débutants sans toutefois révolutionner.


20180814_195410

 

Avis et notes des lecteurs
Note moyenne :
(1 note)
7.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par luc
bonjourle 11 oblige a jouer sa plus grosse carte ou le 1, on a le choix.et merci pour les articles

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *