Tags: Dan

0

Newton

Nous ne sommes pourtant pas en 2012, l’année de sa sortie et de son élection au titre de Vin d’jeu d’l’année, pourtant cette fin d’année 2018 est clairement marquée par Tzolk’in!  La plupart des excellents jeux sortis en cette fin d’année sont liés de près ou de loin à l’excellent Tzolk’in: ses deux auteurs ont sorti cette année les excellents Teotihuacan et maintenant Newton.  Son illustrateur a illustré l’excellent Underwater Cities et l’auteur de la bombe qu’est Coimbra a réalisé avec l’auteur de Tzolkin et de Newton les très bons Lorenzo Le Magnifique et Grand Austria Hotel!  On...

2

Teotihuacan: La Cité des Dieux

Teotihuacan (pardon?) La Cité des Dieux est le « mariage » de deux auteurs de génie : Danièle Tascini qui a réalisé notre Vin d’jeu d’l’année 2013 : Tzolk’in, Les Voyages de Marco Polo et Council of 4 et David Turczi qui a lui aussi réalisé d’excellents jeux comme Anachrony (un de nos coups de coeur de cette année), Kitchen Rush, Dice Settlers et Petrichor.  Le jeu a été traduit en Français par Pixie Games qui a vu juste ! Teotihuacan est un jeu de déplacement de dés qui, un peu comme dans le très bon Praetor (publié par le même éditeur original :...

14

Coimbra

Pour faire un bon jeu, il faut un bon auteur me direz-vous!  Et vous avez raison !  Avec leurs réalisations précédentes que sont les excellents Egizia, Grand Austria Hotel et notre coup de coeur 2017 Lorenzo Le Magnifique, on peut dire que la paire d’auteurs de Coimbra a déjà prouvé qu’ils savaient faire de bons jeux. Mais outre un bon auteur, on a souvent tendance à l’oublier, il faut également un bon éditeur.  Je parle de l’éditeur original (pas des traducteurs).  L’éditeur qui va travailler avec l’auteur sur l’équilibre et les finitions de son jeu.  Et ce travail d’équilibrage...

4

Reykholt

Reykholt est le dernier Uwe Rosenberg qui vient d’être édité en Français par Renegade (Clank, Ex Libris, Flipship). Uwe s’est inspiré de son très bon Loyang pour réaliser Reykholt.  Il l’a rethématisé et simplifié de telle sorte que les 2 jeux sont devenus bien différents.  Si vous êtes fans de Loyang, je ne puis que vous encourager à garder votre ancienne version tant les 2 jeux ne se ressemblent pas. En effet, fini le jeu de la carte comme dans Loyang.  La mécanique de base de Reykholt est la mécanique la plus chère à Uwe : du placement d’ouvriers ! ...

3

Viticulture: Visit from the Rhine Valley

Cette extension à l’excellent Viticulture est extrêmement épurée puisqu’elle ne contient que 2 paquets de cartes: un pour les cartes saisonniers d’été et un second pour les saisonniers d’hivers! Ces 2 paquets remplacent complètement les cartes saisonniers du jeu de base (on ne les mélange pas avec les autres). Et, miracle, les cartes Visit from the Rhine Valley, en Anglais pour le moment, effacent complètement les reproches que je faisais aux cartes du jeu de base.  Elles sont beaucoup plus équilibrées et proposent très souvent 2 options.  Si une option est plus propice en début de partie, la...

1

Santorini

Décidément, après les excellents Azul et Dragon Castle, cette saison 2017-2018 est riche en grands jeux abstraits! Moi qui ne suis pas un grand amateur de jeux abstraits car j’estime bien souvent qu’ils manquent d’âme et de peps, j’apprécie énormément ces 3 jeux abstraits sortis récemment. Et Santorini joue clairement dans la cour des grands et dépasse même Azul qui va probablement rafler tous les prix cette année. Santorini s’explique rapidement et se joue tout aussi vite.  A son tour, on doit déplacer un de ses 2 pions vers une case adjacente orthogonalement ou diagonalement.  Dans son déplacement,...

2

Scythe: Stratèges des cieux

Stratège des cieux apporte des aéronefs, sorte de bateaux volants, au magnifique Scythe, le dernier Vin d’jeu d’l’année. Ces aéronefs ont 3 particularités : 1)Ils volent Ils volent ce qui veut dire qu’ils ne contrôlent pas les territoires où ils sont et ils peuvent stationner sur des territoires adverses sans combattre. Ils peuvent transporter des ouvriers ou des ressources mais pas les 2. Déjà rien que cette première particularité peut changer fondamentalement le jeu puisque, même sans pouvoirs de mechs permettant de traverser l’eau, vous allez pouvoir étendre vos territoires en transportant vos ouvriers au-delà des rivières grâce...

2

Scythe: Conquérants du lointain

Cette extension de notre Vin d’jeu d’l’année apporte 2 nouvelles factions: Togawa & Albion. L’une, Togawa, a pour particularité de pouvoir poser des pièges pour ses adversaires et donc se protéger de leurs avancées menaçantes. L’autre, Albion, pose des drapeaux et peut se déplacer de drapeau en drapeau. Elles sont assez difficile à jouer et les règles conseillent d’éviter de jouer avec si on est novice dans le jeu.  Elles comblent le trou des 2 factions manquantes de Scythe.   C’est le plus grand reproche qu’on peut faire à cette extension. Ce n’est qu’une extension « marketing ».  Elle était...

4

Chateau Aventure

Château Aventure est un nouveau concept de jeu proposé par Iello.  Un peu à l’image d’Unlock ou de Time Stories, Château Aventure propose une structure sur laquelle vont se greffer différents scenarii proposés par différents auteurs et illustrateurs. La boite de Château Aventure comprend un bouquin qui propose 11 scenarii différents.  Ces scenarii ont été créés par 8 auteurs dont les plus connus sont Antoine Bauza, Ludovic Maublanc et Théo Rivière. Le principe de Château Aventure se base sur les jeux des premiers ordinateurs où il fallait poser des questions à l’ordinateur qui y répondait tout simplement.  Sans...

2

Santa Maria

Waouw!  Le joli coup de bluff!  On peut dire qu’Aporta Games, l’éditeur de Santa Maria ainsi que ses 2 auteurs Norvégiens ne nous avaient pas préparés à ça.  Jusqu’ici, ils nous avaient régalés avec de petits jeux familiaux tels que, dans le désordre, Capital Lux, Doodle City, Automania, Escape la malédiction du temple ou Destination X.  Et même s’ils avaient pu nous donner la puce à l’oreille avec Automania, ils nous étonnent en sortant un jeu beaucoup plus costaud: Santa Maria. D’habitude, c’est plutôt l’inverse.  Comme on a pu le voir avec des auteurs tels qu’Uwe Rosenberg...