• Automobile - FICHE DE JEU
  • 0

Automobile

Note moyenne
7.12
(4 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 45' - Partie: 120' - Meilleur score: 3980
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1280 Automobile 1Benoit: 6/10


Philrey212: 6/10

Et bien je ne partage pas l’avis de notre ami Swatsh sur Automobile. C’est vrai que j’apprécie les jeux de Martin Wallace . Mais pour celui-ci, et bien pas du tout.

+ Le thème est bien respecté. On remarque tout de suite que l’argent va à l’argent.

– Allez-y pour calculer le nombre de voitures à construire et qui les vendra en premier. Pas impossible, certe, comme le confirmera notre ami Swatsh, mais tordu au possible

– L’argent va à l’argent. Entendez par là qu’il est difficile de contrer celui qui démarre sur des chapeaux de roues.

– Le hasard de la demande. C’est elle, en (grande) partie qui détermine le nombre de voitures qui seront vendues;

– le tableau de jeu est horrible et ne me donne pas envie d’y jouer.

En bref, je ne me suis pas très bien amusé et je n’y rejouerai probablement plus jamais. Heureusement que ce n’est pas mon jeu, j’aurai été forcé soit de le vendre soit d’en faire cadeau (empoisonné) à un ami 😉


 

SwatSh:  8/10SONY DSC

Martin Wallace confirme avec Automobile qu’il est un grand auteur de jeu.

Martin arrive à faire coller une multitude de mécanismes chacun plus original que l’autre sans beaucoup de hasard et très bien collés à un thème.

Ici nous avons à faire avec les débuts de l’industrie automobile. Il faut construire des usines afin de produire un modèle spécifique de voiture. Ce modèle devenant rapidement obsolète, les voitures ne se vendent plus aussi bien et l’usine vieillit ce qui nous fait engranger des pertes qu’il va falloir essayer de réduire un maximum.

Nous avons donc là un jeu de construction, production & vente qui nous permet d’arriver à notre but: devenir le plus riche!

Mais la demande de voitures n’est pas connue à l’avance et il faudra veiller à ne pas en produire de trop mais assez pour engranger suffisamment de profit pour pouvoir construire des usines plus modernes produisant de plus beaux modèles sous peine de devoir emprunter à un taux d’intérêt rédhibitoire.

Ces modèles sont de 3 sortes: bons marchés, moyens ou de luxe. Le coût de construction et le prix de vente sont assez proportionnels.

Je ne compte pas passer tous les mécanismes à la loupe tellement il y en a. Il est d’ailleurs assez difficile de distinguer les liens entre les 9 différentes phases du jeu.

Mais comme d’habitude, Martin nous offre ici un jeu très bien équilibré et fort stratégique.

Dommage qu’il ne soigne pas mieux la présentation…

Nouvelle partie

Je descends légèrement ma note après cette dernière partie d’Automobile.  Non pas que le jeu ait mal vieilli, loin de là, mais plutôt que, outre sa laideur qui ne s’améliore pas avec le temps, certains de ses défauts sont ressortis.
Malgré qu’Automobile soit assez concis (4 tours de jeu et 3 actions par tour), il est assez répétitif et on effectuera tous, à quelques exceptions près, les mêmes 3 actions à chaque SONY DSCtour : construire de nouvelle(s) usine(s), placer des distributeurs et produire des voitures.  D’ailleurs, l’action « produire des voitures » est un peu inutile car ce n’est pas un choix en soi, chaque joueur doit produire des voitures à chaque tour s’il veut l’emporter.  C’est juste le timing des actions qui diffère d’un joueur à l’autre.  Ce manque de choix est un peu triste pour un aussi bon jeu.  Les choix se situent plus au niveau du choix d’un personnage pour le tour qu’au niveau des actions à effectuer.

Ce sont ces choix de personnages ainsi que les petites variantes dans les actions qui vont faire la différence : construire une ou plusieurs usines, fermer une usine à temps, décider du nombre de voitures à produire ou décider du type de véhicule (bon marché, milieu de gamme ou de luxe) que produira votre usine.

L’originalité de la gestion des pertes dans Automobile est et reste aussi succulente qu’importante.  On va engendrer des pertes pour chaque bagnole superflue qu’on aura produite et non vendue, pour chaque concessionnaire qu’on aura engagé et qui n’aura pas réussi à vendre de bagnoles et pour chaque usine produisant des vieux modèles.  Il va vous falloir fermer des usines et engager des personnages influents pour vous débarrasser d’une partie de ces pertes et cette gestion saine de votre entreprise déterminera également le vainqueur.   Un délice.


Thierry:  8,5/10

Un classique bien rodé qui plaira sans aucun doute à une majorité de joueurs.


SONY DSC

 

 

 

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *