• Antics! - FICHE DE JEU
  • 1

Antics!

Note moyenne
8.25
(2 notes)
Mise en place: 15' - Règles: 20' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 3 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

1282 Antics 1SwatSh: 8,5  /10

Antics est pour moi, et jusqu’à présent (je n’ai pas encore joué à tous les jeux!!!), ma plus belle surprise d’Essen 2010.

Pour Antics, ce qui frappe d’abord, c’est sa laideur.  La couleur de la boite est moche et le plateau est horrible.  En contrepartie, tout est bien visible.

Le principe est assez simple: Chaque joueur a devant lui son nid (sa base) de fourmis représenté par des doubles hexagones.  Sur ces hexagones sont représentées les 5 types d’actions du jeu (construire sa base, acquérir de nouveaux hexagones, donner naissance à des fourmis, envoyer les fourmis sur les chemins, déplacer les proies vers sa base à l’aide de nos fourmis sur les chemins).

A son tour, on place nos 3 pions « actions » sur 3 hexagones de notre base afin d’exécuter les 3 actions choisies.  Une des originalités d’Antics est les niveaux d’actions.  Bien que cette mécanique soit reprise de Taluva, elle reste originale dans sa finalité.  Quand on construit sa base, on pose des doubles hexagones soit à côté de sa base soit sur sa base.  Si on exécute une action au niveau 2 (on place son pion action sur un hexagone se trouvant sur un autre hexagone), elle sera plus puissante qu’au niveau 1 (hexagone sur la table).  Au niveau 3 (2 hexagones sous l’hexagone choisi) c’est encore plus puissant,…  Par exemple, pour l’action naissance, au niveau 1, on fait naître 1 fourmi, au niveau 2, 2 fourmis, au niveau 3, 3 fourmis,…  Et toutes les actions sont comme ça.

Le reste des mécanismes, même sans être super original, fourmille (sic) de bonnes idées: le système de choix des hexagones avec les fourmiliers qui viennent bouffer les proies et les fourmis, les fourmis dédicacées à un type précis de terrain, les fourmis soldat capables de voler une proie à un adversaire, une proie récoltée doit être placés dans sa base et nous empêche de choisir une action donc et de construire un hexagone dessus,…

L’interaction entre les joueurs est bien présente par la course aux proies en nombre insuffisant et la guerre à s’empêcher de se faire voler une proie.

Le système de points de victoire est bien foutu aussi: on ne peut récolter que des proies différentes et chaque proie vaut un nombre de points égal au nombre de proies récoltées (si on a récolté 3 proies, on gagne 9 points, 2 proies: 4 points,…).  De plus, sur les doubles hexagones se trouvent des champignons.  Chaque champignon vaut autant de points que son niveau à condition d’avoir récolté une feuille par champignon.

Un défaut est pour moi le départ: les premiers tours sont évidents pour les joueurs et chacun les exécute de la même façon: construire une tuile au niveau 2 et effectuer les 2 actions au niveau 2.  Dommage…

Au final, Antics est un jeu ingénieux, bien foutu, où la rélfexion, la stratégie et l’interaction ont leur place et qui tient en 1 heure.  Très chouette donc.

Nouvelle partie

Même de nombreuses années après, Antics reste toujours aussi bon.  Je maintiens ma note à 8,5.

Pas de hasard, une maîtrise totale, beaucoup d’interaction sans être chaotique pour autant et un thème archi présent.  Bref, tant de qualités qu’on aimerait voir plus souvent dans les jeux de sociétés actuels.  Il est juste dommage que l’éditeur se soit planté au niveau des couleurs et que la couleur des pions de 2 joueurs (blanc et blanc cassé) soient si proches.

L’élément qui m’a le plus frappé lors de mes dernières parties est le juste équilibre à trouver entre la construction de sa fourmilière et la recherche de proies sur le plateau.  Avoir une fourmilière du tonnerre (4 ou 5 étages) est super efficace bien entendu mais le temps consacré à sa construction sera mis à profit par vos adversaires, moins « gourmands » mais plus rapides à dérober les proies tant convoitées.  De plus, le jeu permet 2 stratégies différentes et complémentaires : la recherche rapide de proies et la construction d’une haute fourmilière pour y cultiver les champignons.  Le timing est essentiel puisque la fin du jeu peut survenir assez tôt empêchant les magnas de la construction de se déployer massivement…


 

Philrey212: 8/10

Voilà une bonne surprise. Après avoir dégusté les fourmis géantes, grillées, à Essen, voici le jeu. Le premier coup d’oeil fait mal. Vous avez vu le tableau de jeu? Vraiment, qu’avaient-ils dans la tête lors de sa conception? Vraiment pas envie!

Mais bon, on se force un peu (vraiment qu’un peu car on est curieux quand même) et au final, on a un jeu sympa. Le mécanisme d’évolution de sa base est vraiment très original. Tellement que le tableau de jeux central passe au second plan. Attention, Antics est loin d’être un jeu d’ambiance. En effet, le fait que tous les joueurs ont leur propre base individuelle et que 90% du temps de jeu est passé à optimiser la construction de sa base, on entendait les mouches volées (non, pas les fourmis 😉

C’est finalement le développement de la base et des mécanismes y adhérents qui font la beauté du jeu. C’est dommage qu’on n’ai pu appliquer ce système sur le tableau de jeu central.


 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Titan21 dit :

    Excellent jeu si il en est. J’ai été séduit dès la première partie et je le trouve tout simplement excellent. Le seul point négatif est le choix des couleurs nature et blanc qui sous un éclairage artificiel sont quasi impossible à différencier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *