• Myrmes - FICHE DE JEU
  • 3

Myrmes

Note moyenne
8.60
(5 notes)
Règles: 35' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
10.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh:  8/10

Myrmes est le premier jeu de Yoann Levet, un des protagonistes du super site ludique je dis jeux.  Et on peut dire qu’il a fait fort le Yoann pour son premier jeu!  Un jeu super bien fait et qui vient de rafler le prix du Tric Trac D’or 2012!  Bravo!

Quoiqu’il en soit, Myrmes m’a légèrement déçu.  Non qu’il soit mauvais, loin de là, il est excellent, mais je m’attendais à la bombe ludique de l’année et peut être en attendais-je trop…

Myrmes est un jeu de gestion de fourmilière.  Chaque joueur dispose de son propre plateau de fourmilière sur lequel il va programmer ses actions à l’aide de jetons hexagonaux.  Les choix ne sont pas nombreux: gagner des cubes larves / créer des fourmis guerrières / créer des fourmis ouvrières / ou utiliser une des 4 actions du plateau: créer une nouvelle sortie sur le plateau / créer un nouvel hexagone permettant d’effectuer plus d’actions / augmenter la technologie de sa fourmillère afin d’augmenter les possibilités de vos fourmis ouvrières / ou revendiquer un des 6 objectifs tirés au hasard pour la partie et gagner les PVs correspondants.

L’astuce géniale est que chaque action nécessite un nombre de pions hexagone différents et au plus on placera d’hexagones sur une même action, au plus l’action sera puissante.  Par exemple, si on choisit de produire des larves, le premier hexagone produira 1 larve tandis que le second en produira 2.  Si par contre on choisit de produire une fourmi soldat, la première nécessite 2 hexagone tandis que la seconde n’en demande qu’1.  Ce système est génial car on a vraiment intérêt à faire un peu de tout tout en sachant que concentrer ses forces sur une même action sera plus productif.  Des choix pas toujours faciles.

Tout ça c’est très joli, mais que se passe-t-il en surface?  Les ouvrières qu’on aura produites peuvent gambader en surface pour placer des hexagones à sa couleur afin de récolter des cubes ressources correspondants aux terrains situés sous les tuiles hexagonales.  Mais l’effet est double car en plus de récolter des ressources nécessaires à la production de nouveaux pions hexagonaux, à l’augmentation de technologie ou à l’obtention de PVs via les objectifs, placer des tuiles hexagonales rapporte également des PVs en fonction de la taille de la tuile placée.  Evidemment, on pourra placer des tuiles de plus en plus grandes en fonction de l’avancée technologique de sa fourmilière.  Tout ça se tient, est très cohérent et le thème y est bien imprégné.  Superbe.  Petit défaut néanmoins, l’ordre du tour est primordial dans cette phase et le joueur jouant avant un autre aura un net avantage et pourra effectuer des blocages plus facilement.  C’est d’autant un défaut que l’ordre du tour est définit aléatoirement en début de partie et tourne tout simplement de tour en tour.  Ceci donne un avantage certain au premier joueur dans une partie à 4 (la partie se jouant en 9 tours, il sera 3 fois premier) ou tourne bizarrement dans une partie à 3 où les joueurs seront systématiquement premier de la même saison.  Il est dommage que la place de premier joueur ne se décide pas autrement comme par exemple par un système à la Caylus, surtout vu l’importance de cet ordre de jeu.

Myrmes est un jeu aux mécanismes bien huilés et qui ravivera nos neurones tout en étant assez simple permettant à un large public d’y jouer.   Les choix sont simples mais suffisamment difficiles pour plaire à nos pupilles ludiques.  L’interaction entre joueurs est importante, tant au niveau surface qu’au niveau de la course aux objectifs.  Vous devez faire preuve de stratégie pour atteindre un max de PVs le plus rapidement possible mais les stratégies gagnantes sont peu nombreuses.  Il semble évident que vous devez évoluer rapidement sur les 2 fronts que sont la technologie de votre espèce pour gagner un max de PVs rapidement et le nombre de pions hexagonaux permettant d’élargir votre panel d’actions.  Dès que ces 2 niveaux approchent leur maximum, il faut bifurquer à temps à la poursuite des objectifs finaux.  Les variations de stratégie se situeront entre l’équilibre des 2 moyens que sont les pions hexagonaux d’action et les niveaux de technologie, l’un joueur obtant vers une priorité à l’augmentation de son niveau de technologie tandis que l’autre s’orientera plus vers une production de pions d’action à outrance.  Malgré un plateau non modulable, les objectifs finaux étant à chaque partie différents, aideront à la variation des parties.

Nouvelle partie

Myrmes est toujours aussi plaisant et bon.  Le thème est fort et on y est dans l’pétrin heu, dans sa fourmilière 😉

Seul reproche que je ferais: il est un peu trop stéréotypé surtout en début de partie.  Ca se voit d’autant plus que tout le monde fait la même chose la première voir même une partie de la seconde année: créer des nouvelles nourrices et augmenter le niveau de sa fourmilière.

Nouvelles parties (2)

Que c’est bon de m’y remettre à Myrmes 😉  Le jeu est toujours aussi bon et agréable à jouer.  Mais il a pris un petit coup de vieux quand même à cause de deux facteurs.  Les premiers tours sont trop stéréotypés et consisteront à soit viser l’augmentation des nourrices soit l’amélioration technologique.  J’aurais aimé plus de variété et de choix lors des actions de la première année.  Et c’est essentiellement ce manque de variété qui lui donne ce petit coup de vieux.  Les parties de Myrmes sont très « mathématiques » et se ressembleront bien souvent.  Vous aurez fait le tour des possibilités en quelques parties.  La seule variété consiste en l’interaction et les blocages entre joueuses.  C’est d’ailleurs là où le jeu excelle.  On aurait néanmoins aimé pouvoir faire face à des choix inédits à chaque partie.  Heureusement, les objectifs et leur variabilité veillent au grain mais j’aurais préféré pouvoir faire face à plus de variété dans les choix tactiques.


Ren: 9/10

Je n’avais jamais chroniqué Myrmes sur Vin d’Jeu, alors que je l’avais acheté dès sa sortie, et y avait joué quelques fois. Comme c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes, on y a rejoué récemment, et hop l’occasion faisant le larron je partage mes sentiments avec vous (vous allez voir, cette chronique va être sentimentale).

Dans Myrmes chaque joueuse gère une fourmilière, avec l’objectif d’être la fourmilière la plus mieux de sa race qui déchire à la fin de la partie. Pour ce faire, il va falloir faire plein de choses différentes: pondre des larves, faire naître des nourrices, faire naître des ouvrières, faire naître des guerrières, envoyer vos nourrices et ouvrières bosser, envoyer vos guerrières en surfaces pour capturer des proies et poser des phéromones de la fourmilière (ce qui vous permettra à la fois de récolter des ressources et de vous déplacer plus vite), améliorer la qualité de votre fourmilière (ce qui permettra à vos ouvrières de faire plus de choses), revendiquer un des objectifs de la partie (qui changent à chaque partie)…

Tout ceci nous donnerait déjà un jeu décent. Mais plusieurs astuces vont solidement pimenter l’affaire. Tout d’abord à chaque saison un dé (commun à toutes les joueuses, donc pas de facteur chance) indiquera quelle action donnera un bonus si elle est effectué à ce tour-ci. Exemple: si le dé est sur la case adéquate, quand vous ferez naître des ouvrières vous aurez une ouvrière en plus. Astuce, en dépensant une larve vous pourrez décaler le dé d’une case vers la gauche ou la droite sur la piste (et ce plusieurs fois si vous le souhaitez). Donc pas de hasard mais gestion fine de vos larves pour maximiser l’effet de vos actions. Et par dessus le marché parties qui peuvent être très différentes puisque les bonus auront une influence certaine sur les actions choisies par toutes les joueuses. Ensuite vous aurez l’opportunité de nettoyer les phéromones adverses (vides), ce qui vous rapportera des points. Ceci va augmenter l’interaction, et la surveillance du jeu des autres pour voir si il y a moyen d’aller faire de la place (qui est comptée) tout en gagnant des points. Enfin, et c’est ce qui me touche le plus dans ce jeu (foule sentimentale) c’est que le thème est extrêmement présent. On a toutes les fonctions d’une vraie fourmilières: les guerrières qui partent au combat en surface, les ouvrières qui bossent, les larves, les phéromones… bref on se croirait vraiment à la tête d’une petite fourmilière rien qu’à soi! Perso je trouve que c’est un des jeux qui immerge le mieux dans son thème, et rien que pour ça il a toute ma sympathie.

Alors oui c’est vrai le jeu n’est pas exempt de menus défauts. Outre le fait que le plateau central ne soit pas particulièrement spectaculaire (j’aime beaucoup les plateaux fourmilière par contre), il présente en partie le défaut de « je suis obligé de faire l’action qui donne des meeples en plus quand j’en ai l’occasion ». Ce n’est pas aussi frappant que dans certains autres jeux qui présentent ce défaut, et ce n’est donc pas rédhibitoire, mais il est clair qu’il va être très compliqué de gagner si vous ne faites pas naître rapidement des ouvrières et des guerrières (et des larves aussi d’ailleurs).

Mais pour moi cela n’enlève rien au plaisir de ce jeu pour qui j’ai vraiment de la tendresse. Je trouve qu’il n’a pas tellement vieilli au niveau des mécaniques, les parties sont variées grâce aux objectifs différents à chaque partie et aux lancers de dé (sans parler bien évidemment des stratégies des autres joueuses sur le plateau central) et il y a plusieurs astuces qui sont assez modernes (notamment la modification de la valeur du dé, modification propre à chaque joueuse).

Bref ce jeu est toujours aussi bon, et je suis sûr qu’avec un bon redesign de derrière les fagots pour le mettre au goût du jour avec des composants de ouf (mais écologiques) il te réussirait une campagne de financement participatif en deux coups de cuillère à pot!


Philrey212: 8,5/10

Myrmes n’est pas vraiment une bonne surprise. Je me doutais, lors de sa sorite à Essen l’année passée et ce que j’en avais lu que ce serait du tout bon. Et je ne fut pas déçu. Myrmes est un jeu ou on ne sait pas tout faire et où le choix se fera plus sur l’ordre dans lequel on compte évoluer. Car tous les joueurs arriveront à peu près à réaliser les objectifs (à forte teneur en PV) dans les mêmes tours (ou presque).

Le thème des fourmis est assez présent: on y retrouve des ouvrières, des guerrières, des larves, des nourrisses, etc. Chacun ayant ses propres fonctions. Le choix d’en produire l’une plutôt que l’autre n’est pas toujours évident, surtout au plus le jeu avance dans les tours. Les derniers deviennent en effet de plus en plus calculatoires pour essayer de rassembler les conditions à remplir pour gagner les PV des objectifs visibles. Ou pour pouvoir poser une phéromone de grande taille, rapportant plus de PV également.

Je ne rejoins pas l’avis de SwatSh quant au premier joueur. Dans notre partie, c’est évidemment l’impression que cela donne puisque le premier joueur gagne d’un point de plus. Cela aurait pu tout aussi être un point de moins ou dix de plus qu’il n’y aurait rien eu à redire. Par contre, l’importance de l’ordre du tour se fait plus sentir en fin de partie qu’au début. D’un autre côté, tout le monde connait l’ordre du tour en cours, des tours passés et des suivants. Chacun peut donc examiner ses adversaires pour voir ce qu’il peut (ou pas) faire ce tour-ci et agir en conséquence. Tout ça pour dire que les avis seront sans doute partagés.

Myrmes laisse donc une super bonne impression par son thème, ses choix, etc. mais reste très calculatoire, ce qui ne plaira pas à tous le monde.

Nouvelle partie

Toujours aussi bon après cette nouvelle partie. Une mauvaise compréhension d’une règle ne m’a pas permis de faire la course en tête. Et oui, je pensais compléter 2 objectifs au dernier tour mais on ne peut en compléter qu’un seul par tour. Dommage car je m’y préparais déjà depuis plusieurs tours. Myrmes reste un excellent jeu au thème bien présent.


Dan: 8,5/10

Myrmes bénéficie d’un chouette matériel surtout au niveau des fourmis qui sont superbes.  La mécanique est sympa.  L’interaction est très importante ce qu’il faut souligner pour un jeu de ce gabarit.

Myrmes est très calculatoire, tactique et un peu stratégique.  Le thème est original et bien calqué au jeu.

Il n’y a pas énormément de stratégies différentes, juste l’ordre dans lequel on réalise les choses peut changer.


Thierry:   9 /10

Myrmes est un jeu bien pensé, présentant de belles mécaniques.  Partant de vos galeries souterraines où vos fourmis vont se reproduire et s’organiser (c’est en effet à ce stade que vous planifiez vos actions), vous allez, dans un deuxième temps, vous promener en surface afin d’attaquer des insectes, de déployer vos hexagones et d’y récolter différentes ressources (elles-mêmes nécessaires pour différentes actions).  Le thème est ainsi bien présent au cours du jeu qui va s’avérer très calculatoire, à vous donc de faire les bons choix au bon moment.  Très sympa, à recommander.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Eremal
Jeu parfait
Ce jeu est parfaitement conçu, il y a un savant ecosysteme en place entre l'utilisation des differentes ressources et possibilités de développement. Après plusieurs dizaines de parties je vous confirme qu'il n'y en a pas deux qui se ressemblent, tant des situations différentes peuvent apparaître selon les types d'événement, les objectifs, les stratégies et tactiques des joueurs et le nombre de joueurs, et je pense que je suis loin d'avoir testé toutes les stratégies possibles.
La cerise sur le gateau est que ma femme aime aussi y jouer, ajoutez à cela un petit sancerre et tout est parfait 😊😊

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

3 de réponses

  1. Hector chamallow dit :

    Bonsoir.
    C’est la mode en ce moment, je pense que myrmes mériterait une réédition avec des améliorations graphique et un rafraîchissement des mécaniques. Mais vraiment. Ludiquement votre et santé !

  2. Crenom dit :

    Just! Honte sur moi 😉
    SwatSh.

  3. Matthias dit :

    Il a aussi reçu l’As d’Or Grand prix, ce qui n’est pas rien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *