• 1984: Animal Farm (+ aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 2

1984: Animal Farm (+ aide de jeu)

Note moyenne
7.40
(5 notes)
Règles: 30' - Partie: 120'
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh:  8/10

1984: Animal Farm est le dernier jeu des auteurs & éditeur de Alcatraz the Scapegoat, gage donc de qualité.

1984: Animal Farm est un jeu de négociation, d’alliance et surtout d’enfoirés.  Et quand on est avec une bande d’enfoirés autour de la table, ça marche 🙂

Je ne rentrerai pas trop en détail sur les mécanismes du jeu qui ne sont pas la grande force du jeu.  Le thème de Georges Orwell est peu présent.  Sur le plateau, on trouve 5 endroits où on peut récolter 5 jetons différents.  Ces jetons servent à 2 choses: 1) remplir ses 2 cartes objectifs, l’une située à votre gauche entre vous et le joueur à votre gauche et l’autre entre vous et votre voisin de droite.  A l’aide de vos 2 voisins, vous devrez remplir ces 2 cartes objectifs pour avoir un maximum de points.  2) Les jetons que vous aurez en trop vous serviront à activer certaines cartes spéciales vous procurant certains avantages pour les gains de majorité.

En effet, au début d’un tour, chaque joueur peut déplacer un de ses cubes d’un des 5 endroits vers un autre endroit.  Ensuite, endroit par endroit, on va déterminer quelle alliance de joueurs a la majorité.  Pour cela, chaque cube compte pour 1 et les joueurs vont négocier pour déterminer qui s’alliera avec qui pour acquérir les fameux jetons.  Inutile de vous dire que cette phase est déjà remplie de discussions, de menaces, de promesses et de coups d’enfoirés.  Une fois l’alliance établie, les joueurs vont se partager les jetons et là encore, les négociations iront bon train.

Lorsque les 5 endroits sont décomptés, les joueurs vont remplir les cartes objectifs à leur gauche et à leur droite.  Il est assez rare qu’un joueur puisse seul remplir une de ses 2 cartes objectifs, il faudra alors une collaboration avec ses voisins de gauche et de droite qui eux-mêmes devront négocier avec leurs voisins.  Là encore, il va falloir négocier ferme.  « OK pour donner 2 jetons et toi 1 à la condition que… »  « Non, je refuse de mettre 2 jetons, je n’en mets qu’un car j’ai besoin de l’autre pour l’autre objectif et tant pis si tu ne sais pas remplir ton autre objectif »  « Dans ces conditions, je ne remplis pas l’objectif entre nous »…

Et pour finir, comme je l’écrivais plus haut, les joueurs peuvent se servir de leurs jetons non seulement pour remplir les cartes objectifs mais également pour utiliser les cartes spéciales.  Là aussi, beaucoup de menaces, de promesses et de coups d’enfoirés: « si tu t’allies avec lui, je te fais perdre 1 jeton » « tu ne sais pas t’allier avec lui car si tu le fais, je diminue la valeur de tes cubes de moitié »,…

1984: Animal Farm est donc un jeu de négociation, d’alliance, de promesse et de trahison.  Une sorte de Diplomacy en plus condensé et moins mathématique.  Ici, inutile de bien jouer, c’est la tchache qui vous fera gagner ou … perdre.  Cela peut d’ailleurs être très frustrant quand durant un tour ou plusieurs on se retrouve sans un seul jeton gagné vu les alliances qui se font sous votre nez sans que vous n’ayez la moindre chose à dire.  Mais ces frustrations peuvent se retourner contre vous quand les rancunes prennent le dessus.  Il vous faudra de temps en temps faire profil bas pour laisser les grandes g… fêter leur victoire pour ensuite les piquer dans le dos en les accusant d’être en tête et retourner tous vos compagnons contre eux.  Comme dans tous les bons jeux d’enfoirés, il va falloir y jouer avec de bons, de très bons amis, qui seront capables de ravaler leurs rancunes après la partie surtout lorsque dans la partie on entend des choses du style « je pensais que tu étais un bon pote et que je pouvais te faire confiance » ou « tu ne respectes pas tes promesses toi?  Je ne savais pas que tu étais comme ça ».  1984: Animal Farm est une grande réussite dans le genre.

Philrey212:     8/10

Belle petite partie de Animal Farm. Je savais qu’il fallait plus que 3 pour vraiment apprécier ce jeu. De plus, comme bien écrit par Raf, mieux vaut bien se connaître car les négociations vont bon train, avec ou sans retournement de veste et autres coups bas.

Le petit tableau de jeu représente une petite carte du monde avec 5 régions reprises où se passera la bataille d’influence. Le jeu se déroule en en 9 tours (ou 6 pour une version plus courte, celle que nous avons jouée). Chaque tour est divisé en 6 phases.

Phase 1: Dans l’ordre du tour, chacun à son tour déplacera un de ses agents d’une région à une autre.

Phase 2: Pour chaque zone, une à la fois dans l’ordre des flèches, les joueurs devront négocier pour essayer de former une alliance et ainsi récupérer les jetons d’influences de la région. C’est la phase la plus … chaotique (si tous le monde parle en même temps), bruyante, car tout (sauf les PV) peut ce négocier.

Phase 3: Les jetons d’influence venant d’Australie (des Kangourous) sont à utiliser ici, dans la phase d’espionnage. Ces jetons d’influences permettent d’éliminer les jetons d’influences d’autres joueurs.

Phase 4: Cette phase permet de réussir (ou pas) les révolutions. Ces dernières sont représentées par des cartes situées entre deux joueurs. Pour réussir, il faut la compléter de jetons d’influences précisés. Les deux joueurs situés de chaque côté de la carte peuvent placer des jetons. Donc, en général, les négociations sont plus importantes entre joueurs voisins car les intérêts sont partagés. Une révolution réussie rapportera de l’argent aux deux joueurs, peu importe qui a placé les jetons d’influences.

La phase 5 permet aux joueurs d’acheter des cartes afin de pouvoir activer leur pouvoir au cours des tours suivants.

La dernière phase 6 demande aux joueurs de répartir leurs jetons d’influences restant entre 2 zone de leur plateau. Chaque zon du plateau permet d’effectuer une ou plusieurs actions spécifiques.

Le but du jeu est d’être le plus riche en fin de partie.

Alors, la plus grosse phase est celle de négociation. Il est n’est évidemment pas obligatoire de tenir ses promesses. Et c’est ici que les coups d’enfoiré (et de gueule) arrivent. Exemple: première région du premier tour, SwatSh et moi s’allions à deux et prenons les jetons d’influences. Et bien, pendant le reste du tour, les trois autres se sont alliés contre nous. Heureusement, les intérêts en cours de partie changent (tous le monde essaye quand même de gagner). Les alliances se sont donc défaites et refaites au fil de temps.

Bref, comme pour beaucoup de jeu de ce genre, on accroche ou pas. Et ce qui permet d’accrocher est l’ambiance autour de la table, les joueurs et leur caractère, le groupe qui se connait (ou pas). Tous ces éléments sont indépendants au jeu mais bien liés aux joueurs. Bref, laissez vous aller, jouez le jeu et  vous reparlerez de votre partie des années plus tard.

Benoit:      7/10

Bien que notre partie fut mémorable, je dois malgré tout me pousser un peu pour entrer vraiment dans ce type de jeu, ou les seules qualités requises sont l’influence et la manipulation.  Il faut y croire, s’investir à fond et alors peut être que l’on peut en sortir super excité… ou frustré 😉 En résumé, soit on part en claquant la porte, soit on attend que ça passe!

Raf:      7/10

Attention, ce jeu n’est a jouer qu’avec d’excellents amis ou des gens que vous ne reverrez plus jamais.Il est également interdit d’y jouer si vous êtes de mauvaise composition, que vous êtes trop fatigué ou si vous avez un verre dans le nez car sinon ça va mal finir!!!

Voilà un formidable jeu d’enfoirés , j’irai d’ailleurs jusqu’à dire que c’est le seul intérêt du jeu, c’est en tout cas ce qui met le piment, mais quelle frustration, vous pouvez être le meilleur dans une région et rien avoir, parfois même on ne vous adresse même plus la parole.

J’en profite d’ailleurs pour passer une petite annonce car je recherche activement de nouveau partenaire de jeu, ami ou pas mais avec une morale!!

Thierry:    7 /10

1984 Animal Farm est un gros jeu de négociation et si les joueurs se lâchent et s’y investissent à fond, cela devient un gros jeu…. d’ambiance.  Lors de notre partie, on n’a donc pas hésité et l’ambiance fut bien au rendez-vous (ambiance sympa qui pourrait même être tendue à certains moments).  Bon, toutes ces négociations, coups de gueule, bluffs, etc.  vous font oublier les quelques frustrations liées au jeu (vous pouvez en effet être totalement mis de côté lors de certains tours et donc n’avoir pas droit au chapitre lors des négociations) et vous font passer une chouette soirée.  Lâchez-vous donc et vous saurez apprécier ce jeu de négociations et d’ambiance !

 Vin d’jeu d’aide

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. Crenom dit :

    Salut le bénédictin et merci pour ton message qui me fait bien plaisir 🙂
    Sinon, un petit conseil, utilise le cash plutôt 😀
    C’est vrai qu’elle n’est pas très visible mais l’aide de jeu d’Animal Farm se trouve juste en dessous de la photo du bas.
    Amuse-toi bien,
    SwatSh.

  2. Le bénédictin dit :

    Bonjour
    Je ne trouve pas l’aide de de jeu pour 1984: Animal farm.
    C’est la première fois que je laisse un message sur votre site que je consulte pourtant souvent et depuis… Euuh… Un bout de temps. J’en profite donc pour vous féliciter pour vos avis et comptes rendus qui transpirent la passion et le partage ( ma femme vous remercie également pour votre indirecte contribution à l’utilisation de notre carte bancaire 😉 )
    A bientôt
    Le bénédictin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *