• Friese’s Landlord (Les proprios) - FICHE DE JEU
  • 0

Friese’s Landlord (Les proprios)

Note moyenne
6.33
(3 notes)
Règles: 15' - Partie: 40'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s): ,
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 6 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh:  7 /10

Friese’s Landlord est le dernier petit jeu de notre auteur favoris aux cheveux verts, Friedemann Friese.

Je ne sais pas pourquoi je suis encore attiré par ses jeux.  J’aime beaucoup le concept des jeux verts commençant par « F » et en plus le thème est toujours sympa et les graphismes forts attirants.

Dans Friese’s Landlord qui sera bientôt édité par Edge en français sous le nom « Les Proprios » vous allez devoir gérer vos différents immeubles et leurs différents locataires.   Et pour ça le jeu est bien fait.  On construit réellement ses immeubles puis on accepte des nouveaux locataires et on empoche les loyez.

Friese’s Landlord est un simple jeu de pioche de cartes dans une pioche commune.  Il y a plusieurs mécanismes sympas:
– Le verso de chaque carte représente un étage d’immeuble tandis que le recto représente bien souvent un locataire.  On va donc souvent devoir faire des choix entre jouer une carte comme locataire ou la jouer comme « brique » pour construire une nouvelle maison.  Les choix sont néanmoins pas trop compliqués puisqu’on va choisir les locataires payant les loyers les moins élevés pour les jouer sous forme de « brique » et garder ses meilleurs locataires pour occuper ces nouveaux bâtiments.
– A la fin de chaque tour, le joueur actif touche la somme de tous ses loyers avec un minimum de 2.  Il doit ensuite décider ce qu’il va faire de tout cet argent.  Soit il le garde et l’argent représente alors des PVs, soit il le dépense pour piocher des nouvelles cartes.

Et c’est là le mécanisme le plus intéressant de Friese’s Landlord c’est de choisir entre utiliser ses loyers comme PVs ou pour acheter de nouvelles cartes à piocher sachant qu’au plus on en piochera, au plus de maisons on pourra construire et au plus de bons locataires on aura.  Et c’est cette mécanique « au plus on a, au plus on aura » qui une nouvelle fois dérange un peu dans Friese’s Landlord car dès qu’un joueur prend un peu d’avance grâce à une pioche un peu plus avantageuse, au plus il s’envole et devient irrattrapable.  Pire, un joueur ayant pris un mauvais départ, s’enfoncera encore plus dans sa « médiocrité »;-)

Surtout que Friese’s Landlord regorge de cartes d’attaque telles que des bombes détruisant un immeuble entier ou des squatteurs qui font fuir vos meilleurs locataires petit à petit.  Et quand vous êtes ruinés, impossible pour vous de revenir dans la course et vous ne pouvez que regarder les autres riches devenir de plus en plus riches.  Oui oui, qui a dit que c’était un jeu réaliste? 😀

 ____________

Philrey212:     6/10

Comme dit SwatSh, le seul aspect intéressant est dans le choix d’utilisation des cartes (loyer en PV ou en nouvelles cartes). Sympa car l’interaction entre les joueurs est obligatoire (de part certaines cartes d’attaques). Sympa aussi les illustrations des différents locataires. Et puis, les exigences de certains locataires pimentent (un peu) le jeu: Ce vieux monsieur n’accepte de louer qu’un rez-de chausser et dans un petit immeuble.

Bref, petit jeu de cartes sans prétention, sympa.

____________

Raf:     6/10

Mais qu’est ce que c’est que ce jeu chaotique a souhait mais drôle!!! des cartes complètement loufoque genre le fou qui renvoie la bombe à son propriétaire. Un bon moment de fou rire mais…

____________

 

 

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *