• Nowheresville: Bandit Paradise + aide de jeu - FICHE DE JEU
  • 4

Nowheresville: Bandit Paradise + aide de jeu

Note moyenne
7.00
(1 note)
Règles: 15' - Partie: 80'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh:   7/10

J’aime beaucoup les jeux de Jiri Mikolas par ses formules décalées.  Bizzarie avec ses dessins de monstres spéciaux et Space Bastards qui joue avec les différentes relations que peuvent avoir les aliens entre eux.

Et Nowheresville ne déroge pas à la règle: c’est du bon jeu décalé.  Ici, le plateau de jeu est divisé en 8 lieux vers lesquels on peut envoyer son ou ses cowboys.  A chaque lieu correspond une action:
– Récolter des munitions
– Récolter des bonus divers
– S’armer
– S’équiper pour pouvoir réaliser le vol du siècle
– Voler la banque, la diligence ou un passant dans la ville
– Braquer la prison pour engager un nouveau bandit dans son gang

Et comment réalise-t’on ces actions?  C’est très simple et assez classique: chaque joueur dispose d’un paquet de 9 cartes lieu, on joue tous une carte lieu par bandit dans son gang face cachée puis on la (les) dévoile en même temps.  Chaque bandit ira alors dans un lieu pour réaliser l’action relative à ce lieu.

Pas très original mais là où Nowheresville « décroche » c’est lorsque plusieurs bandits vont au même endroit.  Alors là, ils doivent se mettre d’accord sur l’ordre d’arrivée.  Evidemment, le premier arrivé aura droit à plus d’actions ou une action plus puissante que le second ce qui fait qu’il est très très rare que les bandits soient d’accord sur l’ordre d’arrivée.  Dans ce cas, ils doivent s’affronter en duel.  Et là le jeu devient fun.  On doit envoyer des sortes de cibles en caoutchouc sur la carte du bandit adverse et si on touche l’image du bandit, il prend une blessure.  Si en plus on touche son visage, il en prend 2.  Les joueurs peuvent lancer une cible en caoutchouc autant de fois qu’ils le veulent à condition de dépenser à chaque fois une munition.

Cette partie duel est très fun et chouette et amuse tout le monde autour de la table.  Je trouve excellent d’avoir intégré une telle mécanique dans un jeu plutôt classique à l’Allemande.  Malheureusement, le reste du jeu est trop conventionnel et répétitif à mon gout.  On va d’abord s’équiper pour pouvoir faire face aux duels, puis s’équiper pour faire un vol puis voler, puis se rééquiper pour les duels, puis pour les casses puis voler,… en sachant que le premier joueur à avoir 2.000$ gagnera la partie.  Nowheresville fourmille de petits mécanismes un peu superflus et le jeu est inutilement compliqué.  Vous avez par exemple, 6 types de cibles différents en fonction de l’arme que vous possédez.  Il y a des armes à 2 mains et d’autres à une main.  Certains équipements ne vous aident que pour certains types de vols mais pas pour tous et à des degrés différents,…  J’ai d’ailleurs dû faire une petite aide que je mets à votre disposition afin que mes enfants (et les vôtres ;-)) comprennent bien tous les aspects du jeu.

 ____________

Vin d’jeu d’aideNowheresville vindjeu v3

____________

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

4 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Po trouvé frizon 🙁

  2. frizon dit :

    Bonjour serait il possible d’avoir la règle en Français
    merci

  3. Crenom dit :

    mdr Lapinesco, j’avais pas fait attention à ce détail… qui n’en est pas un pour le shérif 😀
    Amuse-toi bien,
    SwatSh.

  4. Lapinesco dit :

    Hello,

    Sur l’image du jeu, dois je en déduire que notre ami le shérif a mangé un coup de shotgun dans l’entrejambe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *