• Ginkgopolis: The Experts - FICHE DE JEU
  • 0

Ginkgopolis: The Experts

Note moyenne
6.75
(2 notes)
Règles: 40' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

 

SwatSh:   7/10

Ginkgopolis The Experts est la première extension pour Ginkgopolis et elle en comprend plusieurs:
1) Les experts
Ce sont des cartes que l’on drafte au début du jeu avec les autres et qui donneront un petit bonus que vous aurez en points de victoire ou en capacité en cours de jeu.  De plus, elles détermineront les 2 tuiles événements que vous recevrez et que vous pourrez utiliser en cours de route pour ennuyer un adversaire ou vous avantager.
Les experts apporteront une petite touche sympathique à vos parties en orientant plus votre stratégie.
2) Les tuiles 21 à 23 dans chaque couleur
Elles permettent de pouvoir construire sur une tuile 20 et d’obtenir d’autres types de bonus en PVs.  La particularité c’est qu’elles ne sont pas mélangées aux autres tuiles mais placées à part.  Pour les acquérir, il faudra sacrifier une tuile que vous auriez pu acquérir.  En effet, vous pouvez choisir une tuile de la pile « 21-23 » pour chaque 2 tuiles que vous auriez dû acquérir normalement.  C’est sympa à jouer et ça permet de limiter le hasard de la pioche au prix d’une tuile quand même.  Vous allez donc utiliser cette possibilité qu’en fin de partie, l’allongeant par conséquent mais offrant plus de stratégie dans le choix de la fin du jeu.  En effet, un joueur voulant finir la partie plus tôt, va piocher dans la pioche normale tandis qu’un autre va plutôt viser les bâtiments les plus élevés afin de gagner plus de PVs dans les contrôles des quartiers et dans les bonus des cartes bâtiment élevées.
3) Les tuiles 24 & 25 dans chaque couleur
Ces tuiles s’acquièrent de la même manière que celles de 21 à 23 à l’exception que c’est en échange de 3 tuiles.  C’est très cher mais ça en vaut le coup car aucune carte n’est liée à ces tuiles et donc, il ne sera jamais possible de construire au-dessus.  Evidemment, il vous faudra piocher une carte d’un bâtiment intéressant pour pouvoir en profiter.
4) La variante de la carte réservée
C’est une variante qui ne nécessite aucun matériel supplémentaire et qui est assez sympa: chaque joueur ne passe que 2 cartes à son voisin car il en joue 1 et en garde une autre pour sa main suivante.  J’aime encore bien cette variante qui permet d’avoir une vue un peu plus long terme de son jeu.
5) Les espaces verts
A la place de piocher une nouvelle tuile, on peut prendre une tuile espace vert qui ne sait être construite que lorsqu’on urbanise.  Les tuiles espaces verts ont 2 avantages: personne ne sait construire au dessus et elles font partie de tous les quartiers adjacents à condition d’avoir une de ses ressources sur ce quartier.  Le désavantage, c’est qu’on n’y place qu’une seule ressource et qu’il en faudra donc quelques unes si on veut changer la majorité des quartiers adjacents.  De plus, il est impossible de construire un espace vert en hauteur (logique) ce qui rend cette action moins puissante que d’autres et donc moins prisée.

Ginkgopolis comprend donc quelques extensions que l’on pourra jouer seules ou en combinaison avec d’autres.  Elles ne révolutionnent pas Ginkgopolis loin de là, mais apportent quelques petites subtilités supplémentaires sympas à jouer sans devenir indispensables.

____________

Pascal:    6.5/10

Je n’avais pas encore joué au jeu de base Ginkgopolis.  J’étais curieux de découvrir ce jeu, pour lequel j’avais déjà lu pas mal d’avis positifs.

Les règles s’expliquent dans un temps raisonnable.  Le matériel est très correct : le carton est épais, les tuiles sont jolies.  A priori, j’apprécie l’originalité des mécanismes assez subtils.  Tout cela s’annonce bien, et nous voilà donc partis pour une partie promettante, qui commence par un draft bien agréable pour distribuer les cartes de début de partie.

Et puis viennent les premiers tours de jeu qui révèlent des difficultés à appréhender les icônes, les couleurs, les cartes, … Non seulement l’iconographie n’est pas des plus explicite, mais aussi les mécanismes de jeux sont subtils au point de ne pas être naturels. En d’autres mots, j’ai trouvé que l’ensemble est assez tordu, peu intuitif et trop abstrait.  Dommage, j’en attendais plus.

Autre perception décevante, en fin de partie, les choix que les cartes m’offraient étaient toujours très limités.  Plus de tuiles dans ma réserve, et plus aucune carte me permettant d’en récupérer … Au final, j’ai fini la partie avec un stock important de ressources, sans tuiles pour pouvoir les utiliser.

Concernant l’extension, elle a été quasi sans effet sur notre partie.  On n’a pas joué de tuiles de plus de 20, et on n’a pas placé d’espaces verts.  Il faut dire que ces tuiles coûtent très chers.

Vous l’aurez compris, je me suis déjà beaucoup plus amusé.  N’empêche, ca reste original et malin.

_____________

 

 Un Haut-Médoc qui se marie bien aux hauteurs de Ginkgopolis

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *