• Qin: Toad and Dragon Turtle Game Boards extension - FICHE DE JEU
  • 0

Qin: Toad and Dragon Turtle Game Boards extension

Note moyenne
7.25
(2 notes)
Règles: 10' - Partie: 30'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s): ,
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

776 QIN ext 1

 

SwatSh:  6,5/10

QIN Toad and Dragon Turtle est une extension pour le très bon jeu: QIN!  Et elle est très simple: il s’agit d’un nouveau plateau réversible:

1) D’un côté on a un plateau avec des montagnes infranchissables.  Les montagnes sont placées pour bloquer la traversée du plateau sur 3/4 de sa longueur ce qui va orienter vos placements qui vont progressivement contourner la chaîne de montagnes.  Sympa mais sa durée de vie est limitée vu l’orientation du jeu toujours similaire.

2) L’autre côté est plus ouvert.  Il contient des rizières … également infranchissables.  Mais ici, chaque rizière se situe à côté d’un village ce qui limite le nombre de côtés où l’on peut toucher un village et qui rend la prise des villages encore plus stratégique.

QIN Toad and Dragon Turtle est donc une extension très simple de QIN qui ajoute 2 plateaux au jeu pour varier encore plus vos parties.  Je suis néanmoins quelque peu déçu par cette extension car j’aurais aimé des plateaux un peu plus originaux apportant un réel plus au jeu avec des effets supplémentaires ou des choix plus variés.

______________

Ren:  8/10

Pourquoi changer une formule qui gagne? Herr Knizia a compris depuis longtemps que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Armé de son cerveau ultra logique et de son imagination inépuisable, il continue donc de produire des multitudes de jeux en prenant les mêmes ingrédients de base, en les dosant chaque fois un tout petit peu différement, de manière subtile, et dans un autre thème. Pour donner l’impression que c’est un autre jeu mais en fait non, si on y regarde de plus près, c’est en fait le même jeu que X, mais aussi le même jeu que Y, mais aussi le même jeu que Z (c’est qu’il est productif le Reiner!). Mais quand même un jeu différent. Pour cette fournée de quinoa (oui je sais elle est nulle, mais parfois la fatigue assaille brutalement même le plus talentueux des chroniqueurs) nous avons donc un jeu purement abstrait (ingrédient n°1), aux règles simples (ingrédient n°2), rapide (ingrédient n°3) avec une dose (pas dérangeante mais réelle) de hasard (ingrédient n°4) et qui se joue avec des tuiles sur un plateau (ingrédient n°5). Pour le thème nous sommes dans un monde vaguement sinisant (à moins que ce ne soit japonisant? Coréisant? Vietnamisant?  Peu importe, j’ai déjà oublié, ce qui démontre à souhait l’importance absolument cruciale du thème pour le déroulement du jeu). Donc 5 ingrédients que le Master a finement dosé dans sa marmite secrète pour en sortir Qin. Le coeur du jeu est très simple: chaque joueur a 3 tuiles doubles en main (tuiles avec des couleurs, comme des dominos), il doit en placer une sur le jeu. Dès qu’il forme une zone d’au moins 2 cases d’une couleur, il place un temple (une shrine? Une stupa? Une église? Une mosquée? Bref il place un truc en plastique arrondi et crénelé) à sa couleur dessus, ce qui veut dire que c’est lui le boss. Sur le plateau il y a des cases représentant un bâtiment (un palais? Une cathédrale? Un bâtiment gouvernemental? Bref quelque chose). Quand une de vos zones touche la case bâtiment, paf vous pouvez mettre un temple dessus. Quand votre zone fait au moins 5 cases, paf vous mettez un deuxième temple sur le bâtiment, et il est à vous définitivement. Par contre si vous touchez avec une zone de moins de 5 et que l’autre joueur arrive et touche le bâtiment avec une zone plus grande que la vôtre, ben paf vous retirez votre temple (et l’autre, le salaud se met à votre place!). Et si deux zones de deux joueurs différents mais de même couleur se touchent, ben celui qui a la plus grande zone des deux prend le contrôle de tout le bazar! (et l’autre doit bien sûr retirer son temple) Le premier qui s’est débarassé de tous ses temples a gagné. C’est simple, ultra tactique, rapide, un peu chanceux mais pas trop. Bref tout à fait agréable, juste le bon format pour ce genre de jeu, plus long c’aurait été chia**, plus court basé uniquement sur la chance. Un jeu tout à fait sympathique de Reiner, qui nous a déjà fait bien pire.

______________

776 QIN ext 2

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *