• Trains - FICHE DE JEU
  • 3

Trains

Note moyenne
8.17
(3 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 20' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

922 Trains 1

 

SwatSh 8/10

Quelle bonne idée a eue Filosofia d’éditer Trains en français après son succès auprès des anglophones.  Trains est un jeu de Hisashi Hayashi, auteur Japonnais assez prolifique avec entre autre Rolling Japan, En Route vers les Indes et String Railway.

Avec Trains, Hisashi a voulu essayer le deckbuilding et a réussi 🙂 !  Trains est en effet un très bon jeu de deckbuilding avec 2 grandes particularités :
1) Le plateau
Même si on pourrait reprocher au plateau un côté austère, proche graphiquement de Steam, et surtout en opposition à la beauté de ses cartes, Trains a le mérite d’étendre le deckbuilding à un plateau.  En effet, c’est sur le plateau qu’on va pouvoir voir la progression des joueurs, l’efficacité de leur deck, la majorité des PVs qu’ils arriveront à récolter ainsi que les blocages ou du moins les « ralentissements » que les joueurs vont pouvoir se faire.  C’est vraiment bien vu et ça ajoute une nouvelle dimension au genre.  Au lieu de se concentrer à 100% sur l’optimisation personnelle de son deck, on va avoir les yeux fixés sur le plateau pour construire ses rails et ses gares aux meilleurs endroits pour récolter un max de PVs tout en gênant la progression des autres joueurs.  Très très bien vu !

2) Les déchets
Trains propose une gestion nouvelle des déchets.  En effet, Dominion et autres Mage Knight intègrent également une gestion des cartes « poison » ou « blessure » qu’on va recevoir à cause d’un joueur ou d’un monstre agressif et qui vont « polluer » notre main.  La particularité dans Trains est que vous ne recevez pas ces cartes déchets parce qu’un joueur ou autre vous veut du mal, non, vous les recevez lorsque vous faites une action indispensable pour la victoire !  Vous recevez une ou plusieurs cartes déchet lorsque :
– Vous achetez certaines cartes.
– Vous jouez certaines cartes qui permettent de construire des rails ou des gares par exemple.
Et donc, vous allez en recevoir à la pelle des cartes déchet !  Le truc génial dans Trains est que certaines cartes permettent de mieux gérer les déchets et permettent de vous en débarrasser tout en gagnant un bonus (en argent ou autre) lorsque vous vous en débarrasser.  C’est très bien vu tant cette mécanique crée une dynamique nouvelle dans les jeux de deckbuilding.

Du côté du matériel, même si je déplore le graphisme du plateau et de ses cubes représentant des rails (sic !), je tiens à souligner la très bonne qualité des cartes plastifiées qui permettent de nombreuses parties sans les abîmer d’un poil et ne nécessitant pas de les glisser dans des protèges cartes.  Un effort éditorial à souligner tant ce type de jeu le nécessite.

J’ai été légèrement déçu de la variété des cartes qui proposent souvent de légères variantes aux actions de base sans grande variété ni nouveauté.  Hormis ce petit point, Trains réussit amplement son défis de renouveler le genre « deckbuilding » grâce à l’intégration d’un plateau et une gestion des déchets optimisée ce qui donne une nouvelle profondeur, plus d’interaction et une dynamique originale à ce type de jeu.

_________________________________________________________________________________

Philrey212:     8,5/10

Trains, voilà un jeu qui est sur mon « radar » depuis pas mal de temps. En effet, il allie la mécanique de Deck Building avec un jeu de plateau. J’avoue que je ne suis pas fan des jeu de Deck Building purs et durs, style Dominion. Par contre, dés qu’on ajoute autre chose, cela devient intéressant.

Dans Trains, ce que j’ai le plus apprécié est sa simplicité. Voyez: les règles expliquées en 20 minutes, montre en main. Notre partie, 60 minutes. Les tours de jeux offrent très peu de temps morts, ce qui fait de Trains un jeu où on n’arrête quasi pas. Enfin, « quasi » car il faut quand même bien se placer sur le plateau de jeu.  C’est plus facile si on arrive en premier sur une case (ça coûte moins cher).

Les cartes sont claires avec du texte mais aussi des symboles qui permettent d’identifier rapidement leur pouvoir.

Dans notre partie, le jaune est parti de la gauche, en bas. Le rouge a choisi de démarrer à droite en haut, dans le groupe des 4 villes. Le vert s’est lui positionné entre les deux. Le jaune s’est développé vers la gauche. Le vert s’est concentré à « bloquer » le jaune afin que son passage vers l’est lui soit plus coûteux. Le rouge s’est développé dans son coin sans encombre. C’est sans doute cela qui lui a donné la victoire. Le vert terminant dernier, gérant son deck avec … un train de retard 😉

Trains est un jeu bien agréable, à avoir dans sa ludothèque sans hésitation.

_________________________________________________________________________________

Pascal:     8/10

Encore un jeu de deckbuilding. Un de plus, après Dominion, Ascension, Invazions (plus d’autres auxquels je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer).  Donc la question est : pourquoi sortir cette boîte-là plutôt qu’une autre ? (notez que toute les boîtes citées méritent toutes d’être sorties :))

La plus grosse différence est le plateau de jeu.  Avec les cartes de votre deck, vous pourrez construire des rails et des gares sur le plateau de jeu. Le gain principal est l’interactivité entre les joueurs.  Les gares n’appartiennent à personne et profitent à tout le monde.  Il faut donc trouver les emplacements qui nous avantagent un peu plus que les adversaires. Autre élément favorisant l’interactivité, les rails coûtent plus chers si vous les posez là où d’autres joueurs en ont déjà posés avant vous.  Il faut donc essayer d’être au bon endroit en premier.

L’autre élément différenciant de Trains est la gestion de la ferraille.  Dès que vous construisez une gare, un rail, ou que vous achetez une carte rapportant des points, vous devez prendre des cartes ferraille, qui ne coûtent rien, et qui ne permettent rien … elles ne font que polluer votre deck.  Si vous ne prévoyez rien pour les gérer, les chances de sortir vainqueur sont assez limitées.  A noter qu’à votre tour, si votre main est trop polluée par de la ferraille, vous pouvez décider de ne pas jouer, et d’écarter définitivement les cartes ferraille de votre main.

Le nombre de cartes différentes est assez impressionnant, rendant chaque partie différente.  Autre point positif, les cartes sont très bien réalisées.  Pas de doute qu’elles résisteront au temps sans nécessairement les protéger.

On est donc ici face à un très bon jeu de deckbuilding, qui arrive à se différentier suffisamment pour mériter sa place dans une ludothèque à côté de Dominion.  Si je devais les départager, je donnerais un petit avantage à Trains, grâce à l’apport du plateau.  Les cartes, assez simples se combinent moins bien (l’aspect combo me semble moins primordial qu’à Dominion), rendant le jeu plus facile d’accès et plus familial.

_________________________________________________________________________________

922 Trains 2

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

3 de réponses

  1. kogaratsu dit :

    ah, ok avec vous. un trrrèès bon jeu et l’extension apporte un vrai plus, malheureusement j’ai bien peur que filo ne la sorte jamais.

  2. SwatSh dit :

    Cool ça Lapinesco.
    Amuse-toi bien grave alors 😉

  3. Lapinesco dit :

    100% en phase, Trains est une superbe réussite, ici on le love grave !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *