• Sol - FICHE DE JEU
  • 0

Sol

Note moyenne
8.00
(2 notes)
Règles: 20' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 8 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

boitesolPhilRey 8/10

Sol est la dernière sortie de Catch up Games, éditeur également du très bon Sapiens. Ici, par contre, c’est un autre gabarit et style. On a affaire à un jeu familiale par excellence et à jeu d’équipes. En effet, il n’y a que deux équipes possible, toutes deux débarquent sur l’île de Sol pour y ramener l’Idole du Dieu Soleil.

Cette après-midi, une partie avec mes deux gamins, 10 et 15 ans. Le hasard veut que je sois isolé d’un côté de la table faisant face au duo adverse. Chaque équipe est composée de 4 membres. De mon côté, je les gère tous seul tandis que Samuel et Maxime se partagent les leurs (2 chacun). Nous commençons par débarquer sur l’île, chacun d’un côté et commençons à fouiller l’île en espérant trouver des indices.

Le plateau représente l’île et son relief est bien représenté en 3D. Plusieurs pontons tout autour en donne accès et permettent également des déplacement en chaloupe. L’île contient également plusieurs temples. Chaque personnage membre des équipes possède des caractéristiques standards (points de mouvement, de combat et de fouille) et une caractéristique spéciale.

Les points de mouvement permettent de se déplacer sur l’île, d’utiliser les chaloupes ou encore d’attirer vers soi un allié se trouvant sur une case adjacente. Les points de combat servent à attaquer les personnages adverses ou a s’en défendre. Les points de fouille eux servent à … fouiller bien entendu.

Le hasard des fouilles offre un avantage aux adversaires qui découvrent des jeton drapeau leur permettant de placer jeton drapeau de leur équipe sur un ponton. Ceci est un élément important car celui qui découvrira l’Idole du Dieu Soleil devra le ramener à un ponton possédant un de ses drapeaux. Ils ont donc plus de choix pour quitter l’île et m’éviter le plus possible.

En fouillant, on découvre également des jetons indices. Ceux-ci permettent de placer des cartes Indice sous le plateau Carte au Trésor. L’Idole apparaîtra forcément dans un des temples du plateau. Ces temples ont 3 caractéristiques: la forme (rond ou carré), la couleur (jaune ou vert) et le nombre d’escaliers (un ou quatre). Les cartes Indice vont donc permettre de cibler un temple, petit à petit.

Plus que 3 jetons fouille dispo sur le plateau. L’un d’entre eux ne m’est pas accessible, les deux autres sont assez proches. Par déduction, 2 des 3 jetons donnent un indice. Il m’en faut au moins un pour pouvoir placer une carte Indice de ma main, ce qui me permet d’identifier le temple où on pourra trouver l’Idole. Ce que je fait.

Au tour suivant, je parvient donc à ce temple et prend l’Idole. Grâce à une caractéristique spéciale d’un de mes personnage, je parviens à le ramener pas loin d’un ponton où j’ai un drapeau, ponton que je parviens à rejoindre le tour suivant. Reste maintenant à résister au tour de mes adversaire pour gagner la partie. La chance aidant, ils parviennent à me subtiliser l’Idole pendant leur tour, blessant par la même occasion 3 de mes personnages.

Deux tours plus tard, les rôles sont inversés, et je joue au tout pour le tout en ramenant mes deux persos. les plus forts pour tenter de vaincre un personnage adverse dont la force est décuplée en forêt (et on est en forêt 🙁  )
La chance me permet in fine de la battre et de m’emparer de l’Idole tant convoité. Au tour suivant, je parvient à m’éloigner et rejoindre un ponton éloigné. La partie est gagnée car le dernier coup adverse capote.

Sol nous a offert un plaisir ludique différent d’autres jeux. Ce n’est pas un jeu de coopération mais, au sein d’une même équipe, on retrouve tout ce plaisir. Les discussions vont bon train. La tension monte à deux reprises: la première lorsque presque tous les indices sont découverts pour essayer d’encore influencer l’apparition de l’Idole dans un temple pas trop éloigné de ses pions et d’une sortie (ponton avec drapeau). La deuxième lorsqu’il faut ramener l’Idole ou essayer de s’en emparer. On tombe alors dans une toute autre réflexion où le bloquage et les anticipations sont roi 😉

Le seul bémol est le hasard. En effet, la découverte des indices est totalement aléatoire et pourrait avantager une équipe (mais pas la condamner). Ensuite, les combats sont résolus au dé. Ici aussi, parfois, en tentant le tout pour le tout (car plus rien à perdre), on parvient à retourner une situation à son avantage.

Ceci dit, nous avons passé un excellent moment et c’est le principale. J’ai hâte de ressortir le jeux avec plus de joueurs pour voir les interactions aux seins des équipes.


Tapimoket:  8/10

Je l’attendais celui là. Surtout que le précédent jeu de Catch Up Games avait reçu ma meilleure note, en familial, avec SAPIENS, ainsi que le trophée, après vote du public, du Grimoire de l’Alchimiste. J’ai longtemps hésité pour SOL, car mon appréciation varie beaucoup selon le nombre de joueurs, les personnes autour de la table et l’enchaînement des événements.

Jouable jusque huit, c’est finalement à 4 qu’il a, selon moi, sa meilleur configuration… Il s’agit bien sûr d’un avis personnel. Mais comme on joue par équipe l’une après l’autre, il conserve un bon dynamisme à 4 joueurs.

Ce que j’apprécie dans SOL, c’est son matériel avec un joli plateau en 3D et son thème « aventure-exploration » (Bien que Tobago soit déjà passé par là).  Ce que j’aime également, c’est le côté « équipe » du jeu.   Avec ces atouts, SOL donne tout de suite envie d’y jouer…

Le hasard aura une grande part, puisqu’il s’agit de trouver des indices (des jetons) en explorant le terrain. Et si on a beaucoup de chance, cela peut être frustrant pour l’équipe adverse. Ainsi, j’ai fait une partie où mon équipe a quasiment réussi à avoir tous les indices. Pourtant ! Rien n’est gagné malgré tout, car le but est de sortir l’idole de l’île et on peut se la faire piquer à tout moment en fin de partie. D’ailleurs, la partie où j’avais presque tous les indices, a été finalement perdue vu que l’idole a changé de main au dernier moment ! Comme quoi…

Si on reste dans une configuration de 4 joueurs max, et qu’on aime les renversements de situation, SOL peut donner de belles parties.

La clé de SOL ? Un beau matos et un côté fun idéal à 4.


matossol

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *