• Guns & Steel: Renaissance (+ vidéo) - FICHE DE JEU
  • 1

Guns & Steel: Renaissance (+ vidéo)

Note moyenne
6.75
(2 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 35' - Partie: 75' - Meilleur score: 34
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1342-guns-steel-1

swa-3

SwatSh:   7/10

Guns & Steel Renaissance est une nouvelle version de Guns & Steel, sorti l’année passée à Essen.  Il s’agit d’une boite « autonome » et non d’une extension.  Elle comprend un set de nouvelles cartes ainsi que des règles adaptées.  Alors qu’on reprochait à Guns & Steel sa faible variété car on jouait toujours avec les mêmes 25 cartes, Renaissance ne propose pas plus de variété puisqu’il comporte 25 autres cartes !!!  L’avantage pour les possesseurs de la première version, c’est qu’on peut combiner les 2 boites et donc, là, avoir plus de variété.

Guns & Steel Renaissance est un jeu de civilisation et de deckbuilding.  Il propose pas mal d’originalité et tourne très bien.  Chacun à son tour effectue les mêmes 4 étapes et on tourne comme ça jusqu’à la fin du jeu.  Un tour d’un joueur passe assez vite et on ne voit pas le temps passer surtout qu’il y a pas mal d’interactions entre les joueurs.  Les 4 phases que chacun réalise à son tour sont :
1) Jouer une carte face cachée
La première chose qui frappe dans ce jeu de deckbuilding, c’est que les joueurs n’ont pas de deck !  Peut-on alors parler de deckbuilding ?  On va plutôt dire handbuilding, un peu comme dans l’excellent Concordia.
La première chose qu’on fait donc, c’est de jouer une carte face cachée.  Au dos de chaque carte est représentée une ressource.  Jouer une carte face cachée vous apporte donc une ressource supplémentaire bien nécessaire lors de la phase d’achat (phase 3).  Mais vous remarquez ici que le rythme est lent, à savoir : une seule ressource supplémentaire par tour.  Certaines cartes vont pouvoir être achetées à 3 voire plus de ressources, ce qui veut dire qu’il vous faudra au moins 3 tours pour pouvoir les acquérir à moins d’avoir un boost en ressources…

2) Jouer une carte face visible & réaliser l’action de la carte
C’est lors de cette phase que vous allez pouvoir faire la différence car il vous faudra bien choisir les cartes à jouer face cachée et face visible en

SONY DSCjouant les meilleurs ressources face cachée et en jouant les meilleurs effets face visible (et ce n’est pas toujours compatible, bonjour les sacrifices !).  Les effets des cartes sont variés mais sont principalement divisés en 3 types :
-Les boost en ressources qui vont donner des ressources supplémentaires
-Les boost en PVs
-Les cartes combats qui vont comparer le nombre de symboles combat de l’attaquant au nombre de symboles combat des autres joueurs.  Chaque joueur qui n’arrive pas à égaler le nombre de symboles combat de l’attaquant va en subir les conséquences et l’attaquant va en retirer un bénéfice.  Il y a 2 types d’effet : gagner/perdre des pvs ou gagner/perdre des ressources.  Et perdre des ressources est dévastateur et peut vous faire perdre toute votre programmation et vos efforts des tours précédents.  Comme expliqué en phase 1), il vous faudra 3 tours pour placer 3 ressources, et certaines cartes attaques vont vous en faire perdre 3…  Guns & Steel Renaissance est très interactif mais aussi très méchant.  Tout comme dans Nations, Historia et Through the Ages, être suffisamment armé est une nécessité si vous voulez l’emporter.

3) Acheter une carte
Si vous avez les ressources nécessaires, vous allez pouvoir acheter une carte et la placer face visible devant vous.  C’est ici l’aspect handbuilding SONY DSCde Guns & Steel Renaissance car vous allez agrandir et améliorer votre main de cartes.  L’aspect qui me chagrine dans cette mécanique c’est que le jeu propose pas moins de 6 ressources différentes et qu’il est extrêmement difficile d’obtenir les ressources exactes nécessaires à l’achat des cartes.  Cela induit que quand on a les ressources nécessaires pour acheter une carte, on va l’acquérir.  Il n’y a ici aucun choix, on va acheter celle qu’on sait avant qu’un autre ne vienne nous la prendre sous le nez.

4) Nettoyage
Comme on a des cartes soit dans sa main, soit sur la table, c’est lors de cette phase qu’on va pouvoir en récupérer dans sa main.  Si on a 2 cartes ou plus dans sa main, rien ne se passe.  Si on en a moins, on reprend toutes ses cartes face visible dans sa main en laissant les ressources sur la table.
C’est durant cette phase qu’on vérifiera la fin du jeu.

Les merveilles apportent une plus grande profondeur à Guns & Steel Renaissance car elles permettent aux joueurs d’atteindre des objectifs pas toujours en adéquation avec le jeu.  Ces objectifs accentuent l’interaction entre les joueurs qui vont se battre non seulement pour atteindre les objectifs en premier, mais également pour acquérir les meilleurs cartes avant leurs adversaires ou pour lever leurs armées pour s’attaquer.  Ces attaques peuvent être dévastatrices et apportent un certain chaos à la partie.  Il est dommage que les joueurs n’aient pas plus de choix lors de l’achat des cartes car on aurait aimé mieux maitriser l’aspect handbuilding.  Les choix se situent plus au niveau de la gestion de sa main, des cartes à poser face ressource et des cartes dont l’effet doit être activé rendant le jeu plus tactique que stratégique.  Ce système de cartes face ressource ou face effet et sa combinaison à la mécanique d’handbuilding apporte pas mal de fraicheur aux jeux de civilisation.  Cette nouvelle version annonce-t-elle la renaissance de Guns & Steel?SONY DSC


raf-1

Raf6,5 /10

Voilà un jeu qu’on subit du début à la fin.  Vous n’êtes pas acteur mais spectateur du jeu.  Il n’y a aucun choix.  A votre tour de jouer vous faites ce que vous pouvez c’est à dire pas grand chose.

Vous ne regardez pas la spécificité des cartes mais bien la carte que vous pouvez vous permettre. Suivant votre position autour de la table, vous aurez une plus ou moins bonne carte ensuite vous ferez avec et ainsi de suite jusqu’à la fin.

Celui qui a pu se procurer les meilleurs cartes au début conserve cet avantage pour s’offrir des meilleurs cartes pour la suite et donc le fossé se creuse.  Et pour couronner le tout, les cartes attaque sont mortelles et anéantissent vos derniers espoirs de garder la tête hors de l’eau.

L’idée du jeu n’est pas mauvaise en soit mais il y a quelque chose qui fait que c’est chaotique et déséquilibré a souhait.   Et cette sensation très désagréable de se dire que des robots autour de la table à la place des joueurs auraient fait la même partie que vous…


Vin d’jeu d’vidéo: la dégustation

Voici un nouveau style de vidéo que nous voulons mettre en place sur Vin d’jeu: une vidéo courte qui explique rapidement le jeu.  Le tout de manière assez artisanale, en une seule prise de vue.  Dites-nous ce que vous en pensez.  Ca nous ferait plaisir.


SONY DSC


SONY DSC

Cela faisait longtemps qu’on n’avait plus bu de Saint Emilion, et bien voilà un Haut Rocher qui me réconcilie avec l’appelation.  Belle longueur en bouche et belle puissance.  Tout ce que j’aime!

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. Lapinesco dit :

    J’aimerais bien en faire une pour voir, là comme ça en sirotant un petit verre en bonne compagnie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *