• Five! (+ vidéo) - FICHE DE JEU
  • 0

Five! (+ vidéo)

Note moyenne
9.25
(2 notes)
Mise en place: 2' - Règles: 5' - Partie: 10'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 7
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1413-five-1

swa-6

SwatSh: 9/10

Fait unique dans l’histoire de Vin d’jeu, j’écris une chronique et donne une cote à un jeu auquel je n’ai (quasi) pas joué.  Enfin, j’écris « quasi » car j’ai joué à un des 5 jeux abstraits proposés dans la boite de Five!

C’est un jeu qui se joue à deux et où chaque joueur, à son tour, va placer un des cubes de sa couleur (noir ou blanc) sur le terrain de jeu.  Si tous les cubes sont placés, il faut en déplacer un qui n’est pas bloqué par les autres (dont 2 côtés sont libres).  Dès qu’un joueur a réussi à aligner 5 de ses cubes, il l’emporte.

Voilà un petit jeu abstrait très simple et très malin, et j’imagine que les 4 autres jeux sont du même acabit.

Mais le propos n’est pas là.  Five! se veut un jeu universel, à jouer avec tous les peuples, toutes les cultures.  Il est réalisé avec des cubes en bois où juste quelques sigles sont inscrits et représentent les chiffres de 1 à 5.  Tout le monde peut y jouer.  Les règles sont écrites en Anglais & Allemand évidemment, mais également (voir la photo) en Arabe, en Farsi parlé en Iran et au Moyen-Orient, en Tigrigna parlé en Ethiopie et au Nord-Est Africain et en Urdu parlé en Inde et au Pakistan.

L’objectif est, pour chaque jeu acheté, d’en offrir un à un réfugié (en Allemagne j’imagine).

Je ne sais pas où on peut se procurer le jeu mais nous l’avons déniché au dernier salon d’Essen pour 13 euros.  S’il est introuvable d’ici-là, j’espère le voir à nouveau disponible au prochain salon d’Essen.

En tout cas, chez Vin d’jeu, nous avons vraiment apprécié la démarche et tenions, à notre humble niveau, à la soutenir.


SONY DSC

Ren 9,5/10

Bon autant être honnête tout de suite, j’ai un (tout petit) peu surcoté Five. Pas que le jeu (ou plutôt les jeux) soit mauvais, loin de là, il est même excellent dans son genre. Mais il a surtout une histoire qui mérite d’être racontée.

Or donc je déambulais il y a quelques mois dans les couloirs du Messe, bienheureux et béat, entouré d’autres joueurs passionnés, d’auteurs, d’éditeurs, bref j’étais au paradis sur terre, à Essen. Dans cet océan de bonheur, mon œil tombe sur un stand inconnu, avec un jeu qui a l’air minimaliste (Five est une toute petite boîte), au design épuré (uniquement des pièces noires ou blanches), avec une magnifique illustration de couverture (une superbe main pleine de couleurs, représentant la main tendue, avec 5 doigts comme Five). Intrigué, je demande une explication. On m’explique le jeu (voir plus bas), mais surtout on m’explique également la genèse de ce dernier: suite à l’annonce de l’accueil d’1 million de réfugiés en Allemagne fin 2015, la maison d’éditions Steffen Spiele, peu connue à l’international et spécialisée dans les jeux abstraits de qualité, s’est demandée ce qu’elle pouvait faire pour aider les milliers de réfugiés qui peuplaient les centres d’accueil. Avec parmi eux beaucoup d’enfants. Ils ont eu l’idée de créer un jeu (ou plutôt 5 jeux en 1) à destination des enfants, et ont collaboré avec les scouts allemands pour lancer une campagne de crowdfunding pour financer le jeu. Succès total, ils ont pu produire et distribuer 9000 jeux aux enfants des familles de réfugiés! Et, cerise sur le gâteau, il faut savoir que le jeu a été pensé pour être compris par toutes les cultures, i.e. pas besoin d’avoir une culture ludique pour y jouer: uniquement des pièces noires ou blanches, avec 1, 2, 3 ou 4 points dessus, reliés par des lignes. Soit des références connues dans toutes les cultures du monde. Et les règles des jeux sont en allemand, bien sûr, mais aussi en arabe, en farsi… bref les langues parlées  par les réfugiés. Evident mais il fallait y penser!

Quelles que soient les opinions de chacun (pour ou contre l’accueil des réfugiés, ce n’est pas sur Vin d’Jeu que nous allons discuter de cela), une fois qu’ils sont accueillis ils vont rester. Donc autant les intégrer le mieux et le plus vite possible. Et quel meilleur moyen d’intégrer des enfants que de leur donner de quoi retrouver le sourire en faisant ce que tous les enfants du monde devraient faire pendant toute leur jeunesse: jouer!

Bref un projet magnifique, qui continue puisque pour tout jeu acheté la maison d’éditions en offre un à un centre d’accueil, une ludothèque, une famille de réfugiés…

Last but not least, ce qui ne gâche rien, les jeux sont de bons jeux abstraits! Surtout deux d’entre eux:

– un « puissance 5 », soit le classique où le premier joueur à aligner 5 pièces de sa couleur gagne, avec une petite règle astucieuse supplémentaire: si personne n’a gagné quand toutes les pièces sont posées on continue à jouer en prenant une de ses pièces disponibles et en la replaçant ailleurs. Tout bête mais je peux vous dire que ça change la manière de placer ses pièces pendant la première phase et donne un excellent jeu abstrait!
– Torris, qui est une sorte de Dvonn revisité, excellent lui aussi, et solidement brûle neurones.

En achetant Five vous vous faites plaisir en jouant à un très bon jeu abstrait et vous aidez d’autres humains en témoignant de votre bienveillance et en leur permettant de rentrer eux aussi dans le monde merveilleux du jeu. Que demander de plus?

 


 

1413-five-7

 


Vin d’jeu d’vidéo : la dégustation en 3 minutes par Ren

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *