• Cuzco - FICHE DE JEU
  • 1

Cuzco

Note moyenne
8.50
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 15' - Partie: 80'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

PhilRey:  8,5/10

Enfin, je parviens à sortir Cuzco. N’ayant jamais joué à Java, je ne ferai donc aucune comparaison. Ha, je me trompe. Après vérification, j’y ai bien joué. Cela fait sans doute très longtemps.

Cuzco, comme vous l’aurez compris, est la nouvelle ré-édition de Java, des maîtres M. Kiesling et W. Kramer, qu’on ne présente plus. Une excellente édition de Super Meeple!

Points d’action (PA)

Comme plusieurs de leurs jeux de l’époque (Tikal, Kronos), Cuzco se base sur un nombre de PA que les joueurs peuvent dépenser à leur tour. Donc, à son tour, le joueur peut dépenser jusqu’à 6 PA en plusieurs actions.

  • Poser une tuile: cette action doit être la première du joueur. La réserve n’est composée que de tuiles Terrain triples et les joueurs débutent la partie avec 5 tuiles doubles et 5 tuiles simples. Les tuiles ont toute une case Village et une ou deux cases Cultures (saufs les simples qui sont soit Village, soit Culture).
    Une tuile est donc placée sur le plateau central en suivant les règles de pose. On voit ainsi le relief prendre forme au fur et à mesure que la partie avance, un effet que l’on trouve aussi dans Taluva.
  • Déplacer un Inca: chaque joueur débute la partie avec 12 meeples Inca qu’il fait entrer en jeu à sa convenance. Faire entrer (ou sortir) un Inca coûte un PA. Le déplacement lui est gratuit tant que le meeple reste sur le même type de Terrain (Village ou Culture) et coûte un PA pour passer d’un type à l’autre. Ce déplacement gratuit est génial car il permet « d’ouvrir » (ou de fermer à ses adversaires) le plateau. Un élément important à tenir en compte en jouant.
  • Bâtir/Agrandir un Temple: Voici une manière de marquer des PV pendant la partie. Il faut évidemment suivre les règles mais les temples permettent de marquer des PV. Attention, seul le joueur le plus haut (c’est à dire celui qui occupe la plus haute position dans la Ville) peut agrandir/bâtir un temple et récolter les PV. Voilà un deuxième élément à tenir en compte en jouant.
  • Placer un bassin d’irrigation: voici la deuxième manière de marquer des PV en cours de partie. Le joueur place un bassin sur le plateau. Les bassins doivent être placé sur le plateau (pas au dessus d’une autre tuile). Les PV sont récoltés dès que le bassin est totalement entouré de tuiles Terrain. A ne pas négliger car un bassin rapporte 3 PV / case qui le compose. Un bassin ,de 3 tuiles rapporte donc 9 PV, ce qui n’es pas rien!
  • Piocher une ou deux cartes Fête: Ces carte vont servir à organiser … une fête 😉
    Les fêtes ne peuvent être organisées que dans les Villes (=village avec temple) et rapportent entre 1 et 5 PV en fonction de la taille du temple. C’est la dernière façon de marquer des PVs en cours de partie. Elle est un peut plus aléatoire car elle est basée sur un principe d’enchère.
    Organiser une Fête ne coûte pas de PA.

Le décompte final

Les joueurs enchaînent les tours jusqu’à ce qu’un joueur place la dernière tuile Terrain (triple) de la réserve. A la fin de son tour, il fait son décompte. Les autres joueurs font de même après leur dernier tour.

Le décompte est important (et peut faire basculer la victoire vers un adversaire) et se fait par temple. Au moment du décompte, le joueur qui est le plus haut dans le Ville gagne la totalité des PV du temple, le second n’en gagnera que la moitié.
Comme dans Tikal, le décompte du joueur a lieu à la fin de son tour. Ce qui signifie qu’un temple peut rapporter le même nombre de PV à plusieurs joueurs.

Cuzco est un classique du genre, à posséder dans sa ludothèque. Cette édition est de plus magnifique avec des tuiles bien épaisses qui accentue l’effet « relief », avec des temples qui s’érigent bien en hauteur et des meeples personnalisés au jeu, en forme d’Inca.

C’est un jeu où l’interaction augmente en cours de partie, lorsque le plateau se remplit et les Cultures se rejoignent. On est tiraillé entre jouer pour soi (et développer SA grosse ville) ou contre les autres (les empêcher d’étendre leurs villes).

Avec ses règles faciles à assimiler, Cuzco offre un plaisir ludique et visuel qu’on ne boudera pas!


Situation en début de partie

Situation en fin de partie

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

1 réponse

  1. le zeptien dit :

    Une réédition magnifique (avec la vraie thématique !) pour un grand jeu de la paire d’auteurs Kramer-Kiesling. Les règles ne sont pas très complexes en effet, mais il vaut mieux rester auprès des débutants pour leur première partie, car les décomptes et les majorités sont parfois un peu difficiles à « lire » quand on y est pas exercé. J’en ai fait l’expérience, ayant expliqué le jeu plusieurs fois pendant les deux jours d’un festival par chez moi. A comparer avec Taluva pour ceux qui en sont amateurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *