• Le renard des bois duo - FICHE DE JEU
  • 0

Le renard des bois duo

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 2' - Règles: 5' - Partie: 30'
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

Tapimoket : 8/10

Un renard coopératif

J’avais découvert il y deux ans, le Renard des bois, un jeu de plis qui apportait une petite touche originale avec les pouvoirs des cartes et un décompte de points qui pénalisait la cupidité. C’était déjà un jeu pour deux joueurs. Mais cette fois l’animal revient bien plus futé encore.

Le renard des bois duo, comme son nom l’indique, est toujours prévu pour deux joueurs uniquement. Mais cette fois, ce sera un jeu coopératif contrairement à son prédécesseur.

La première chose qui intrigue, pour un jeu de plis, ce sera la présence d’un petit plateau. C’est d’ailleurs celui-ci qui servira d’appui pour l’objectif commun des joueurs.

En effet, des pions de gemmes seront disposés sur celui-ci et le principe sera, pour remporter la victoire, de réussir à le vider de toutes les gemmes à l’issu de trois manches maximum.

Pour débuter, on dispose le plateau entre les joueurs et on dépose dessus un certain nombre de pions rouges de gemmes. Un jeton équipe est ensuite placé au centre d’un parcours allant d’un bout à l’autre du plateau.

On distribue alors 11 cartes à chaque joueur et ceux-ci devront alors réaliser des plis de manière à retirer les gemmes du plateau. Lorsqu’un pli est fait, le vainqueur du pli, déplace alors ce jeton équipe vers lui, d’autant de cases que de petites traces de pattes indiquées au haut des cartes jouées. Si ce jeton arrive au niveau d’une gemme, alors on l’enlève du plateau.

Le renard se balade

Le principe sera donc de faire voyager ce jeton d’un bout à l’autre du parcours pour éliminer peu à peu les jetons. Bien entendu, la première subtilité sera de prévoir des plis pour s’assurer qu’il en enlève en tombant sur les bonnes cases. Et croyez-moi, ce ne sera pas aussi simple. En effet, le jeton ne devra surtout pas être emmené en dehors du plateau. si cela arrive, on replace le jeton équipe au centre, mais on pose alors un jeton rond de forêt à l’extrémité. Désormais le chemin se raccourcit. Pire encore ! au bout de quatre jetons forêt posés, on perd tout simplement la partie !

Le système de plis fonctionne de la même façon que le renard des bois. Après la distribution, la première carte restante non distribuée sera révélée pour indiquer la couleur d’atout parmi les trois du jeu (Rose, Etoile, Hirondelle). A chaque ouverture de la pli, le joueur adverse doit alors suivre la couleur demandée. Heureusement, il n’est pas obligé de monter. S’il n’a pas cette couleur, il est alors libre de couper avec un atout et prendre le pli, ou bien tout simplement lâcher une carte d’une autre couleur (pisser comme on dit)

Tout cela parait simple, mais il faut jongler avec ses cartes pour tenter de bouger le pion équipe vers un endroit où se trouve les gemmes. Pas si simple, je vous dis ! Car les cartes n’auront pas toujours le nombre de pas souhaité dans la couleur demandée.

C’est d’autant plus subtil, que l’on n’a pas le droit de se donner des indications orales sur nos cartes. Seuls l’instinct et la déduction seront utilisés.

Des cartes auront toutefois la possibilité d’apporter quelques pouvoirs pour contrôler une situation ou tout simplement pour éviter la catastrophe. Ainsi, le 1 permet de déplacer le jeton dans le sens que l’on désire, s’il fait parti de la pli. Ce qui peut nous sauver parfois de l’embarras. Une autre carte permet d’ignorer une partie des déplacements, une autre encore permet de s’échanger une carte. Des astuces très pratiques qui permettent de rétablir la donne des cartes ou de réduire des déplacements qui emporteraient le jeton trop loin. D’autres pouvoirs existent encore…

La façon de jouer et d’enchaîner les cartes devient alors très stratégique, d’autant plus que notre main se réduit peu à peu et qu’il faudra garder la maîtrise le plus longtemps possible.

Lorsque tout le monde a fini de jouer toutes ses cartes. La bataille est loin d’être gagnée ! En effet, il faudra rajouter de nouveau des pions gemmes pour la manche suivante ! Et pire encore, on doit placer un jeton forêt, en espérant bien sûr qu’il nous en reste ! Sinon c’est la défaite !

Ne comptez pas réussir en une seule manche puisque le jeu débute avec 12 gemmes et vous ne pouvez faire que 11 plis ! Donc, même avec la perfection, il faudra au moins deux manches pour réussir. Et si jamais, vous trouvez cela trop facile, le verso du plateau augmente la difficulté et d’autres niveaux sont proposés dans la règle.

Personnellement, on n’a pas encore réussi, mais à chaque fois, c’était à un cheveu pour accomplir le niveau de base. Oui, c’est agaçant et ça donne aussitôt envie de retenter une autre partie ! J’avoue que je préfère perdre que de réussir du premier coup.

Encore plus rusé !

Renard des bois Duo a réussi à me captiver bien plus que l’autre version. Ce système coopératif apporte un vrai challenge qui donne plus de dimension à la stratégie des plis. Tout comme dans le jeu Fuji, la communication limitée empêche l’effet leader. Chacun sera alors responsable de son jeu et devra déduire et prendre les bonnes décisions, ainsi les deux joueurs seront complètement impliqués dans la stratégie. et ça, c’est bien pour un jeu coopératif ! Bien entendu, comme il reste quelques cartes de côté, on aura aussi quelques prises de risque qui apporteront, ma foi, du piment au jeu. Personnellement, je le trouve bien mieux. Enfin, les illustrations des cartes sont tout simplement magnifiques !


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *