• Meeples and Monsters - FICHE DE JEU
  • 2

Meeples and Monsters

Catégorie: Crowdfunding

SwatSh

Lien vers la page Kickstarter du jeu


Quand j’ai appris qu’AEG (Edge of Darkness, Tiny Towns,…) allait lancer une campagne de financement pour son nouveau jeu Meeples and Monsters, je me suis très rapidement intéressé au jeu.

Il faut dire qu’il a de quoi attirer l’œil. Il s’agit d’un jeu expert de bag building d’une durée annoncée de 90 minutes (comptez un peu plus pour vos premières parties), avec de nombreux éléments modulaires ainsi que de nombreuses cartes au pouvoirs divers assurant une jolie variabilité. Tout cela sur fond de monstres à vaincre en combat mais avec des combats sans dés, sans cartes et sans hasard…

J’ai donc voulu en savoir plus et ai eu la chance d’y jouer avec l’équipe de développement du jeu.

Bag building

Meeples & Monsters est avant tout un jeu de bag building. Vous commencez la partie avec un sac dans lequel se trouvent 7 meeples blancs (les meeples sans pouvoir) et 3 gris qui sont pires puisqu’ils sont corrompus et avec lesquels vous ne pourrez rien faire… Chacun joue à son tour et, à son tour, un joueur va piocher 4 meeples de son sac. Ces 4 meeples lui serviront à réaliser les différentes actions.

Placement d’ouvriers spécialisés

C’est en effet, en plaçant ses meeples ouvriers sur les différentes cases d’action que vous allez pouvoir réaliser les actions du jeu. La première est de recruter des ouvriers spécialisés (les rouges, jaunes, bleus et noirs) qui vous permettront de réaliser certaines actions non accessibles autrement ou plus puissantes.

Mais ce n’est pas tout. Outre la possibilité de réaliser certaines actions, ces ouvriers spécialisés ont des pouvoirs: selon certaines conditions, ils vont vous apporter une plus grande force de combat, vous permettre de piocher plus de meeples ou vous autoriser à piocher des cartes objectif,… Et ces pouvoirs peuvent être améliorés en augmentant le niveau de vos meeples en dépensant des points de victoire…

Pas de ressources

C’est un des aspects qui m’a le plus séduit dans Meeples & Monsters: vous n’avez pas de ressources à gérer. Outre vos points de victoire, vos seules ressources sont vos meeples et les actions que vous allez réaliser. Allez vous faire ceci au prix d’une action? Certaines actions vont nécessiter plusieurs meeples pour être réalisées. D’autres vous obligeront à vous défaire de certains meeples. Certaines vous apporteront des meeples blancs ou gris ce qui va diminuer l’efficacité de votre pioche,…

Les objectifs et les bâtiments

Vous allez régulièrement être amenés à piocher des cartes objectif qui vont vous apporter des choix tactiques supplémentaires et surtout une vision stratégique qui va se renforcer en cours de partie. Vous allez, par exemple, plus vous focaliser sur certaines couleurs de meeple car vos objectifs vous apporteront des points supplémentaires grâce à eux. Cette stratégie sera également renforcée grâce aux bâtiments. Vous allez pouvoir construire des bâtiments (accessibles à toutes les joueuses) qui permettront à certaines couleurs de meeple de réaliser certaines actions. Si vous possédez plus de meeples d’une certaine couleur par rapport à vos adversaires, il est alors de bon aloi de construire des bâtiments qui permettront aux meeples de cette couleur d’exécuter des actions avantageuses.

J’ai néanmoins trouvé dommage que le nombre de bâtiments était limité. Dès que les 12 emplacements pour bâtiment ont été construits, on ne peut plus réaliser l’action de construction. Ca va d’autant plus limiter nos choix aux autres actions et rendre le jeu légèrement répétitif.

Les monstres

Et tout cela pour combattre des monstres. Ce qui est génial c’est qu’ils se combattent sans aucun hasard. Chaque monstre a des points de vie qu’il faut égaler avec la force des meeples qu’on va utiliser pour le combattre. Et ce qui est génial dans Meeples & Monsters c’est cette gestion de la force des meeples. Au début de la partie, chacun de vos meeples a une force de 1. Mais en les augmentant de niveau, en utilisant le pouvoir de certains ou en utilisant certains bâtiments, vous allez pouvoir augmenter cette force.

Un peu comme dans les Paladins, abattre un monstre vous apportera divers bonus et vous allez être amenés à bien gérer ces bonus et à les optimiser. Il sera d’ailleurs fréquent que vous décidiez de ne pas attaquer le monstre le plus fort vous rapportant le plus de PVs pour privilégier un vous apportant un bonus plus intéressant à ce moment de la partie.

Et la force des monstres va aller en augmentant au fil de la partie. Il faudra donc ne pas s’arrêter sur ses acquis mais veiller à toujours optimiser leur force. De plus, à la fin de la partie vous allez devoir vous confronter à 4 boss qui, une fois vaincus, vous rapporteront des PVs selon certaines conditions. Ils se comportent un peu comme des objectifs de fin de partie vous apportant, là aussi, des axes stratégiques intéressants.

Et ce sont les meeples qui gagnent

A l’exception peut être d’Egde of Darkness, AEG ne nous avait pas habitué à autant de profondeur dans un jeu. Mais attention, Meeples and Monsters n’est pas si compliqué et s’explique assez rapidement. Les choix sont d’ailleurs souvent assez simples. Le jeu peut d’ailleurs être à certains moments un peu répétitif. Il n’empêche qu’il est complet, cohérent, tactique et stratégique grâce à son système de bag building, proche d’Orléans, extrêmement bien réalisé et à l’absence de ressources qui rend la gestion des meeples, de leur niveau et de leur spécialisation très intéressante. J’aurais néanmoins préféré plus de variabilité dans les pouvoirs des meeples. En effet, ils auront toujours les mêmes pouvoirs pour toutes les parties et tous les joueurs. Et cela sous fond d’objectifs privés et publics qui, une fois réalisés, vous apportent des bonus qu’il faudra optimiser avec les bonus obtenus des combats contre les monstres.

Le proto TTS sur lequel j’ai joué n’est pas parfait mais il est assez enthousiasmant pour me donner l’envie de pledger ce jeu de combats de monstres assez original, très européens et sans hasard.


Lien vers la page Kickstarter du jeu



2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Non non Jean-Christophe, on est bien dans de l’expert, voire de l’intermédiaire mais certainement pas du familial. Santé et amuse-toi bien!

  2. Jean-Christophe dit :

    Merci pour l’article, par contre je suis surpris, je l’ai plutôt vu décrire comme un jeu familial que expert, plus sympathique que grille neurones
    Bonne continuation
    Jc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *