• The hunger - FICHE DE JEU
  • 4

The hunger

Note moyenne
8.50
(1 note)
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
pub pub pub pub

Serval : 8,5/10

..

Toute dernière création du célèbre « magicien » Richard Garfield, The Hunger vous plonge dans la peau d’un vampire avide de sang frais ! Une course folle à la chasse aux humains est ouverte !

....

Dans l’idée d’un Clank (que l’on compare ma foi trop hardiment à The Hunger) , l’idée du jeu est de récolter un maximum de points et de retourner au château avant l’aube. Faute de quoi tous les vampires à la traine grillent salement au soleil !

Chaque joueur va donc gérer un Vampire, prendre sa fiche (pas de pouvoir spécifique) son deck de 6 cartes identique pour chaque joueur, placer sa son marqueur sur le château et commencer le gavage !

..

Le parcours commence toujours au château et peut finir au cimetière, plusieurs sections sont présentes tout au long du parcours , les plaines, forêts et montagnes. Ces zones de jeux vont donc influer sur le scoring de la partie, plus vous un vampire va loin vers les montagnes et plus il marquera de points en chassant les humains.

A son tour de jeu un vampire pioche 3 cartes de son deck et peut :
. Utiliser le pouvoir de cartes dans sa zone de jeu pour piocher ou défausser des cartes
. Se déplacer
. Chasser

Pioche et défausse

Cette phase se fait forcément avant les deux autres et donnera le tempo du tour en fonction du nombre de cartes défaussées/ajoutées. En effet plus vous aurez de cartes dans votre « zone de jeu » plus votre valeur de déplacement ou de chasse sera importante.
C’est à ce moment que l’on révèle l’ensemble des 3 cartes qui forme donc cette fameuse « zone de jeu ».

Déplacement

A ce stade du jeu, le joueur joue toutes les cartes de sa main dans sa « zone de jeu ».
Sur chaque carte est indiquée une valeur de déplacement/chasse (en haut à gauche) , un vampire peut donc décider quelle valeur il garde pour son déplacement ET quelle valeur il garde pour la chasse.

Chasse

Une fois la valeur de déplacement utilisée , il restera donc (ou pas) un pécule à débourser pour chasser une des cartes présentes sur la piste de chasse où sont disponible des cartes humains, familiers ou pouvoir. Les humains servant essentiellement à recevoir immédiatement des points de sang (qui sont bonifiés si ont les chassent de plus en plus loin du château) apporteront de temps en temps quelques capacités mais quasiment aucune valeur de déplacement
Les familiers quand a eux vont aider le vampire à obtenir des avantages à chaque tour puisque ces dernières vont pouvoir rester (on parle de cartes permanentes) sur la zone de jeu alors que les autres cartes seront, elles, défaussées. Enfin les carte pouvoir agiront sur le déroulement des 3 phases indiquées sus-nommément !

..

La course à l’échalote !

N’oublions pas que le but du jeu est de ramener le plus de points de sang au château avant que l’aube arrive !
Outre l’idée salivante de chasser les humains et de ramasser ainsi un max de points… le chemin qui mène au cimetière est également parsemés de lieux diverses qui peuvent vite deveneir rentable.

*Crypte

On trouve notamment des cryptes* où sont empilées une série de 4 à 6 tuiles « missions ». Lorsqu’un joueur atterrit sur ce type de case, il peut , outre son tour de jeu normal, prendre toutes les tuiles et en reposer autant moins une ! Et oui il est tout à fait possible (et souvent pertinent) de reposer des tuiles déjà prises aux tours précédents ainsi que sa tuile de départ puisque chaque vampire pourra choisir une tuile mission parmi deux avant de sortir du château !

D’autres lieux sur le parcours seront plus ou moins intéressants à fréquenter, puits (2 chasse possibles au lieu d’une), Taverne (chasse surprise), trésors (jetons pouvoir et pts de sang à glaner).

Attention également aux humains épicés, et oui certains ont un gout prononcé !
En effet tant que c’est derniers sont dans la zone de jeu, le prochain déplacement devra obligatoirement rejoindre le plus proche puits sur le parcours, qu’il soit devant ou derrière la position actuelle du vampire ! Comble du comble, si vous n’avez pas assez de points de déplacement pour atteindre le plus proche puits, le joueur garde bien chaudement l’humain épicé vers lui tant que ce puits n’est pas atteint ! Une plaie ces humains ! (bon c’est vraie qu’une bonne plaie c’est tentant !)

Burp !

Petit particularité pour les marchés, église, manoirs et caserne (qui représentent les familles d’appartenance des humains), : la Digestion !
En effet, tout vampire s’arrêtant sur ce type de lieu peut digérer un humain d’une famille précise présents dans sa zone de jeu ou la défausse ! Comme un humain est un peu un poids mort une fois chassé (il ne rapporte quasi jamais de points de déclament/chasse) , le mettre dans la zone de digestion fera qu’il ne reviendra plus en jeu mais comptera pour toutes ses possibilités de scoring à la fin de la partie !

Pour le vampire et le meilleur ?

J’ai effectué quatre parties à ce jour de The Hunger, deux à deux joueurs, une à 3 et à 5 joueurs et les configurations sont forcément un peu différentes entre elles mais finalement, franchement toutes agréables.
Une combinaison de deckbuiding , course aux points et prise de risque, The hunger est une petite merveille en soit pour toutes ces mécaniques imbriquées.

Attention, on est ici sur un deckbuilding plutôt intime, puisqu’il est rare d’avoir plus de trois cartes en main pour jouer des combinaisons de cartes à l’infini. On est ici dans l’efficace et le rapide !
La gestion de main est certes primordiale mais il faut aimer ne pas tout maitriser et surtout savoir prendre un minimum de risque pour se faire un peu peur.
On peut très bien jouer un peu pépère et se contenter de revenir assez vite au château marque les 10 points de sang supplémentaire mais… on est déjà loin d’être sur de gagner et surtout on aura pas ce petit frisson qui fait tout le charme de ce jeu : jusqu’où je peux aller !!


Reste une interrogation que je n’ai pas encore résolue, cela vaut il vraiment le coup de partir si loin, prendre tant de risques pour finalement ramener une des roses (qui se trouvent en fin de parcours) et faire le chemin retour à tout vitesse sans vraiment trop chasser et ne ramener finalement trop peu de point pour ce risque ??
Je me suis fait griller 2 fois sur 4, je n’ai pas encore trouver la clé pour revenir à temps.
Je me sers de cette interrogation pour en faire un challenge et mettre en exergue la rejouabilité de the Hunger, ais je raison ? Difficile à dire, ma note sera de 8,5 et non 9 pour cette raison, je reviendrai après quelques autres tentatives pour amorcer ma note 🙂
En tout cas une chose est sure, j’ai pris beaucoup de plaisir à râler pendant ces 4 parties et pour moi c’est un signe indéniable d’un excellent jeu.

..
Mon coup sang de 2021 🙂



Gros coup de cœur aussi pour cette chanson !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. Serval dit :

    Merci Sam
    Magnifique chanson en effet !
    On est bien sur une course au temps comme à CLank, je lui préfère toutefois The Hunger que je trouve plus nerveux !

  2. Sam dit :

    Merci de m’avoir remémoré l’incroyable chanson d’Annie Lennox, que je n’avais pas réentendue depuis sa sortie en 1993 en gros… Et que pourtant j’avais l’impression de connaitre absolument par coeur tant elle m’a marqué à l’époque et me fait toujours frissonner aujourd’hui!
    Un jeu que je vais acquérir avant Noël, puisque j’ai des neveux qui aiment bien Clank et seront friands du thème!

  3. Serval dit :

    Merci Arxfatalis pour les corrections du genre 🙂 C’est modifié !
    6 parties aussi à ce jeu en différents configuration, 2,3,4 et 5 joueurs, rentré une fois sur 2 mais jamais gagné (même avec une rose), j’y arriverai un jour !

  4. Arxfatalis dit :

    Alors on dit un familier, et une rose !
    Sinon, pour moi aussi un bon coup de coeur pour ce jeu, sur 6 parties, je n’ai réussi qu’à rentrer qu’une fois….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *