The Mind

23

The Mind

The Mind se situe dans la lignée de The Game, publiés tous deux chez White Goblin Games. The Mind est une sorte de casse-tête à plusieurs qui se savoure lors de la résolution de l’énigme.  Une fois la solution trouvée, il perd de sa saveur. Casse-mind 🙂 Le principe de The Mind est très simple.  Le jeu se joue en 8 à 12 niveaux en fonction du nombre de joueuses.  Au niveau 1, on distribue 1 carte à chaque joueuse, au niveau 2, 2 cartes,… Stop A part jouer une carte, la seule autre action que les joueuses...

0

Montana

Montana est le dernier né de Rüdiger Dorn, auteur de Diamonds Club, Istanbul et Karuba, pour n’en citer que quelques uns. Le matos Montana offre un matériel varié avec des ressources en bois et « en forme » (de courges, cuivre, pierre et blé ou encore vaches, ouvriers). Le reste est en carton de bon augure. Le plateau central regroupe les différents emplacements pour les ouvriers (mine, carrière, champs et potagers en plus de la banque et la ville. Le plateau individuel est nettement plus limité. Son role principal sert à garder / comptabiliser ses ressources et ouvriers. Il reprend également...

4

Hellas

Hellas est un jeu sorti en toute discrétion par l’éditeur Hollandais White Goblin Games.  Son auteur est pourtant loin d’être un novice puisqu’il s’agit ni plus ni moins de Stefan Dorra, l’auteur de Medina. Hellas, c’est le revival de la grande époque des jeux Allemands, kubenbois au thème léger, extrêmement bien équilibré, mathématique, pas trop compliqué et avec très peu de hasard.  On peut marquer des points de différentes façons et le jeu évolue en 2 périodes : la première qui consiste à engranger un maximum de ressources et la seconde qui bascule dans une lutte aux PVs. Hellas...

0

The Game: Speel… zolang je kunt!

The Game est un petit jeu de coopération inspiré d’Hanabi et de la réussite. Le principe est très simple et s’explique en 5 minutes… Prêt?  3-2-1, top chrono: Le jeu comporte 100 cartes allant de 1 à 100!  Il y a 4 tas de cartes: 2 crescendo allant de 1 à 99 et 2 decrescendo allant de 100 à 2.  A son tour, on joue minimum 2 cartes qui doivent respecter l’ordre des cartes des différents tas à une exception près: on peut faire un jump en arrière de 10 points.  Par exemple, si je veux jouer...

0

Artifact

Artifact est d’abord le fruit de la collaboration entre 2 auteurs de talents: Bernd Eisenstein, auteur du très bon Porto Carthago, et de Jeffrey D. Allers, auteur avec lequel Bernd avait déjà travaillé sur Alea Iacta Est. Artifact est également une des dernières sorties de White Goblin Games, éditeur Hollandais très dynamique et impressionnant quant au nombre élevé de sorties à chaque salon d’Essen.  White Goblin Games a sorti de nombreux jeux dont le très bon Panic Station. Artifact est assez simple dans son déroulement: les joueurs vont récolter des ressources nécessaires pour satisfaire aux exigences...

3

Packet Row

Les noms autour de Packet Row sont prestigieux puisque son illustrateur n’est autre que Michael Menzel, l’auteur du très bon Andor, et que ses auteurs ont déjà commis Rattus. Packet Row est particulier car il mêle un système archi connu (produire une ou plusieurs ressources pour ensuite combler une carte objectif qui vous fera gagner des PVs) à un système de choix d’action assez original.  Les cartes sont disposées sur 4 plateaux.  Le premier joueur place son pion sur un de ces 4 plateaux et les autres joueurs, dans l’ordre, peuvent prendre une des cartes du plateau...

2

Pasha

Puis-je m’avancer en disant que Stefan Dorra n’a fait, jusqu’à présent, qu’un seul bon jeu: Medina?  Car à part Medina, petite perle ludique, le reste, Milestones et autres, aucun ne m’a particulièrement emballé.  Et puis-je aller plus loin en affirmant que Pasha est son moins bon?  Ha là non hein SwatSh, as-tu seulement joué à tous ses jeux?  Non?  Alors tu ne peux pas dire ça hein!  Bon OK, alors je dirais que j’espère pour lui qu’il n’a pas sorti de jeu encore moins bon 😀 Pasha, c’est un petit jeu de dés, comme le Yathzée, autant soumis...

1

Rattus Cartus

Ce qui frappe d’abord dans Rattus Cartus c’est la beauté des cartes et de ses illustrations.  Ici, nous sommes en terrain connu, l’illustrateur n’est autre qu’Alexandre Roche, dont les doigts d’une main ne suffisent pas à compter ses petites beautés: Carson City, Inca Empire, Jaipur, Rattus, Singapore, Tournay et Troyes.  Il en a fait des beaux jeux dis donc! Rattus Cartus fut notre premier jeu joué à Essen cette année.  Et ce, en très bonne compagnie puisque comme chaque année maintenant, nous rencontrons Mr & Mme Ludigaume en personne dans notre humble hôtel de Borbeck dont...

0

Singapore

Singapore présente une mécanique simple et attrayante. Au début d’un tour, chacun choisit un bâtiment qu’il place sur un espace désigné par le premier joueur (celui qui a le moins de points de victoire).  Ensuite, il a droit à 3 déplacements ainsi qu’à 3 actions.  Une action consiste à activer le pouvoir d’un bâtiment sur lequel se trouve votre pion.  On ne peut activer 1 bâtiment qu’une fois par tour.  Les pouvoirs des bâtiments sont assez classiques: recevoir des cubes, échanger des cubes d’une couleur contre plus de cubes d’une autre, échanger des cubes contre de l’argent...

0

Panic Station

Mais quelle partie de Panic Station mes amis!  D’anthologie cette partie! Dans Panic Station, les joueurs doivent découvrir dans leur vaisseau, un labyrinthe qui sera construit au fur et à mesure du jeu, l’abominable nid d’aliens afin d’y déverser 3 bidons d’essence (= 3 cartes bidon d’essence) pour l’exterminer dans les flammes. Malheureusement,  au cours de leur périple, l’un des leurs va être infecté par l’Alien et son but sera de nous faire échouer en nous contaminant à notre tour.  Et c’est là déjà un élément important du jeu: on commence tous dans le même camp.  Au...