• The Palaces of Carrara - FICHE DE JEU
  • 4

The Palaces of Carrara

Note moyenne
7.00
(1 note)
Règles: 20' - Partie: 60'
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh: 7 /10

The Palaces of Carrara est un jeu extrêmement bien huilé à la sauce Allemande réalisé par le « couple » légendaire Kramer & Kiesling, les auteurs de Tikal, Java, Cavum,…

De plus, The Palaces of Carrara a quelque chose de très original.  A votre tour, vous avez le choix entre 3 actions:
1) Acheter des briques
Lorsque vous achetez des briques, vous tournez d’abord la roue des briques et vous piochez des briques au hasard dans un sac pour les rajouter dans le quartier le plus cher.  En effet, chaque couleur vaut un prix qui descend au fur et à mesure que la roue tourne.  De plus, certaines couleurs sont toujours plus chères que d’autres.  Après avoir rempli la roue, vous pouvez acheter tout ou une partie des tuiles d’un seul quartier au prix de ce quartier.  L’argent étant très limité (au début du jeu on reçoit 20 pièces et en cours de jeu on ne gagnera que très peu d’argent supplémentaire), on va avoir tendance à acheter les briques les moins chères.  Les choix ici sont très limités: on hésitera rarement plus qu’entre le dernier ou avant dernier quartier.
Cette action est l’action principale du jeu et donc celle qu’on effectuera le plus souvent.  C’est pour moi un des aspects les plus négatifs du jeu: l’action qu’on effectue le plus souvent est celle qui donne le moins de choix et n’est pas très fun.  De plus, comme on prend bien souvent les briques des quartiers les moins chers, on dépend fort du hasard de la pioche de ces briques quelques tours plus tôt.
2) Construire un bâtiment
Pour cela, on prend un des 9 bâtiments disponibles et on le place dans son palais.  C’est une action assez intéressante.  Les bâtiments ont 2 propriétés.  La première est leur coût en nombre de brique.  La seconde est son symbole.  On y revient dans la 3ème action.  Ce qui est intéressant, c’est qu’on peut construire ces bâtiments en payant le nombre de briques indiquées.  Ces briques peuvent être de n’importe quelle couleur.  Mais on devra placer le bâtiment dans son palais sur la colonne qui correspond à la brique la plus bon marché du lot payé.  En effet, le palais d’un joueur comporte 6 rangées, une de chaque couleur.  Au plus la rangée correspond à une couleur bon marché, au moins le bonus de cette rangée est important.  On y revient aussi au point 3.
3) Jouer un de ses marqueurs décompte.
On peut jouer un marqueur décompte à plusieurs endroits.  Le premier est sur le plateau et correspond à une couleur de rangée.  Un seul marqueur peut s’y trouver (si un autre joueur y a mis un de ses marqueurs, plus personne ne peut y placer un nouveau marqueur).  Si on y place un de ses marqueurs, on bénéficie immédiatement du bonus de cette rangée en fonction des bâtiments que vous y avez construits.  Les bonus sont de 2 sortes: argent ou points de victoire.  Exemple: le bonus de la rangée verte est de 2x en argent.  Si on y a placé 3 bâtiments de coût égaux à 1+3+2, on va recevoir 6 x 2 pièces.  De plus, on recevra les symboles inscrits sur ces bâtiments.  Malheureusement, on ne pourra faire cette action qu’une seule fois puisque son pion va bloquer la case.
On peut également placer son marqueur sur son plateau personnel sur une des cases indiquant un des 6 symboles.  On bénéficie alors du bonus de tous ses bâtiments portant le symbole correspondant.  Exemple: Si on a 3 bâtiments avec le symbole « F » et qu’on décide de scorer le « F », on va recevoir pour le bâtiment « F » de valeur 2 dans la rangée 3x PVs: 6 PVs, pour celui de valeur 1 dans la rangée 2x PVs: 2 PVs et pour celui de valeur 2 dans la rangée 1x pièces: 2 pièces + les symboles de ces 3 cartes, soit 3 « F ».  Mais même chose que pour les marqueurs sur le plateau, on ne peut scorer un symbole donné qu’une seule fois par partie.

The Palaces of Carrara a donc une mécanique magnifique et épurée.  C’est un plaisir que de la découvrir et de l’apprivoiser (cela demande plusieurs parties).  Ce qui me chagrine plus ce sont les choix d’achats de  briques fort limités et dépendant en partie du hasard.  Et ce sont ces achats qui décideront de la suite des actions.  De plus, il n’y a pas de stratégie gagnante différentes.  Tous les (bons) joueurs vont  donc suivre la même stratégie et c’est celui qui aura bénéficié des meilleures briques au prix le plus bas qui aura plus de chances de l’emporter.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. Cindy dit :

    Après une partie sans l’extension… Phil et moi avons essayé avec et, …. c’est un jeu bien plus intéressant.

    Le fait de ne pas tourner la roue permet d’éventuellement mettre des bâtons dans les roues des autres et les tuiles qui permettent d’améliorer les villes (pv ou argent) peuvent faire basculer la partie.

    Les objectifs à réaliser sont plus variés ce qui peut complexifier un peu la partie et il s’agit dés lors de bien axer sa « stratégie ».

  2. Foussa dit :

    Bonjour,

    Effectivement, je vous conseille de jouer avec l’extension. En fait, c’est + qu’une extension, c’est le VRAI jeu qui se dévoile.
    Rien à voir avec la version de base assez planplan, qui permet de découvrir le jeu sans être débordé par les nouvelles données de « l’extension ».
    Avec le VRAI jeu :
    – Nouveaux objectifs + intéressants à jouer que ceux de base, tirés au hasard parmi des cartes objectifs, assurant un renouvellement des parties.
    – Nouveaux bâtiments nécessitant 8 briques, et permettant d’accéder à des nouvelles tuiles uniques qui offrent de gros bonus.
    – Nouvelles possibilités lors des actions réalisables, notamment sur la roue, où on peut acheter des briques sans tourner la roue : on ne regarnit pas à 11 briques si on fait comme ça. L’air de rien, ça change pas mal l’utilisation et le moyen de pression sur la roue. L’argent devient un axe + important qu’avant, car on peut alors acheter sans faire baisser le prix des autres briques.
    Tout cela est expliqué dans un add-on à la règle de base.
    D’ailleurs la règle est un modèle de clarté je trouve.

    Voilà, tout ça pour dire que vu le type de jeu que vous appréciez, je ne peux que vous inciter à essayer la version complète du jeu, qui n’a juste rien à voir.

    A bientôt !

  3. Crenom dit :

    Bonjour Lactic,
    Non, j’ai juste joué au jeu de base.
    @+,
    SwatSh.

  4. Lactic dit :

    Bonjour,

    Avez-vous également joué avec l’extension offrant plus de choix à ce jeu justement ? Il serait intéressant d’avoir également votre ressenti à ce propos.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *