• Xia: Legends of a Drift System - FICHE DE JEU
  • 2

Xia: Legends of a Drift System

Note moyenne
7.00
(3 notes)
Mise en place: 30' - Règles: 90' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

1035 Xia 1

 

SwatSh7,5 /10

Xia est un jeu issu du financement participatif et ça se voit!  Et pas qu’un peu!

C’est un peu ça le financement participatif.  Les pledgeurs n’investissent pas (ou peu) sur base d’une mécanique qu’ils ne connaissent pas (ou peu), ni sur base d’une partie qu’ils ont jouée, mais sur base d’un matériel qu’on leur propose.  Et on peut dire que Xia en met plein la vue.  Je n’ai jamais vu ça:
– Des tuiles multi-hexagonales comprenant une foulitude de détails et de représentations variées (espace, astéroïdes, planètes, nébuleuse, débris, des portes vers l’hyperespace,…
– Des pièces de monnaie triangulaires et en métal
– Et surtout, des miniatures pré-peintes sublimes.  Et pas qu’un peu, il y en a plus de 20, toutes de forme différentes, toutes des vaisseaux spatiaux magnifiques.

Xia est un jeu de pick-up & delivery spacial avec combats & objectifs personnels.  C’est assez original et j’aime beaucoup l’idée.

Vous fixez vous-même le but du jeu : être le premier à atteindre 5PVs, 10PVs, 15 PVs, 20 PVs.  Au plus de PVs vous devez obtenir, au plus la stratégie sera importante, mais aussi, au plus une certaine répétitivité prendra place et au plus la durée s’en verra fortement augmentée (comptez déjà 1h30 à 3 pour 5 PVs !)

Le nerf de la guerre c’est l’argent.  Grâce à l’argent, vous allez pouvoir :
Acheter des équipements pour votre vaisseau qui permettront d’avancer plus loin, de mieux se protéger avec ses boucliers et de faire plus de dégâts grâce à vos missiles.
Acheter des ressources pour pouvoir les revendre le double du prix et surtout pour gagner 1 PV si vous vendez tout votre stock (c’est pas trop compliqué).  C’est là l’aspect « pick-up & delivery ».  A noter que c’est l’aspect le plus répétitif du jeu.  Une fois que vous découvrez une route commerciale assez courte, c’est-à-dire une route entre un endroit où vous pouvez acheter un type de ressource que vous pouvez vendre pas trop loin, vous allez faire de nombreux allez retours qui peuvent être assez répétitifs…
Acheter 1 nouveau vaisseau qui vous permettra de gagner 1 PV et plus de place pour y placer vos équipements et vos ressources
Acheter 1 PV

Mais l’argent ne fait pas tout car vous allez pouvoir aussi en gagner et gagner des PVs autrement :
Chaque mission que vous réalisez vous permet de gagner 1 PV et de l’argent.  Lorsque vous placez votre vaisseau sur une case mission, vous piochez les 3 premières cartes mission et en choisissez une.  Les cartes missions vous demandent souvent de vous rendre dans une planète précise puis d’aller sur une autre (précisée également).  Evidemment, ces 2 planètes doivent être sur le plateau.  Si ce n’est pas le cas, il faut espérer qu’une autre carte mission dans les 3 piochées montre 2 planètes déjà en jeu.  Sinon ben, pas de bol, il vous faudra soit en piocher 3 nouvelles lors d’un futur tour ou découvrir de nouvelles planètes.  Il y a néanmoins d’autres types de mission qui vous obligent à taper sur un adversaire mais il faudra avoir des lances missiles pour cela et durant les premières 90 minutes de jeu, vous n’aurez qu’un petit vaisseau tout rikiki où il est impossible de placer des lances missiles.  Les combats arriveront plus tard.
Une mission accomplie vous donne 1 PV et de l’argent dont le montant résidera très souvent en un jet de dé…
Lorsque vous découvrez une nouvelle tuile, vous y placez un jeton découverte face cachée.  Le premier vaisseau à se déplacer dessus remporte le jeton qui rapporte soit rien 😉 , soit de l’argent, soit un PV.
Les combats vont aussi vous rapporter des PVs et de l’argent.  Les combats se font aux dés.  En fonction de l’équipement de votre vaisseau, vous allez pouvoir lancer des dés d6, d8 ou d12 avec un nombre de dégâts pouvant être très élevé (mais aussi très bas 🙂 ).  Votre adversaire pourra alors utiliser ses boucliers pour réduire les dégâts grâce à un ou plusieurs lancés de dés (d6, d8, d12 en fonction de l’équipement).  Les dégâts surnuméraires vont se placer sur votre vaisseau vous faisant perdre de la place et de l’efficacité pour vos équipements.  Lorsqu’un vaisseau est rempli de dégâts, il est détruit et son destructeur gagnera de 1 à 3 PVs en fonction de la taille du vaisseau détruit.  Il pourra aussi grappiller un peu d’argent et de la marchandise que le vaisseau détruit aura laissé tomber dans l’espace intersidéral 🙂  Mais cet attaque aura également pour effet de rendre le vaisseau attaquant hors-la-loi ce qui lui donnera des difficultés pour faire du commerce.

Ce qui est très chouette dans les combats, c’est que le perdant n’y perd pas de trop.  Il perd un tour, mais récupère un vaisseau flambant neuf sans perdre de l’équipement ni des sous-sous.  Le vaisseau est prêt à contre-attaquer 😀
– La dernière façon de gagner des PVs est la plus surprenante.  Vous l’aurez compris, dans Xia, vous allez devoir souvent lancer des dés.  Mais pas uniquement lors des combats, durant vos déplacements également.  Si vous croisez des débris, des astéroïdes, des nébuleuses, des boucliers planétaires,…  vous serez amenés à lancer un dé 20 qui pourra vous faire jusqu’à 10 points de dégâts si vous avez le malheur d’obtenir un résultat inférieur à 10 ou rien du tout si vous obtenez plus.  Certains effets pourront même détruire purement et simplement votre vaisseau sur un jet de 1 à 3 !!!  Mais, mais, maiiiiiis, sur un 20, vous gagnez 1 PV !!!  Je n’avais pas encore rencontré un jeu qui oserait donner autant sur un simple jet de dé.  Il fallait oser 😀

Xia est très immersif dans son thème grâce principalement à la qualité de ses petits vaisseaux et des tuiles « univers ».  Vous y êtes dans votre vaisseau à voyager dans l’hyperespace pour rechercher des ressources rares, accomplir des missions et prier pour qu’un jet de dé ne détruise pas votre vaisseau.  Une certaine répétitivité peut apparaître lorsqu’on trouve une route « achat-vente » assez proche et qu’on ne fasse alors que des allers retours entre ces 2 endroits.  Le hasard des dés est très présent et peut faire basculer la partie avec un effet win to win où un joueur avancé le sera de plus en plus sous les yeux impuissants de ses adversaires.  Le jeu est un peu trop long pour ce qu’il apporte en profondeur mais est tellement beau, immersif et varié grâce aux multiples missions et au plateau toujours différent qu’on va facilement passer au-dessus de ses défauts pour prendre du plaisir avec son vaisseau spacial.  Même si ce seront, au final, plus les dés que votre stratégie qui décideront du vainqueur.

_____________________________

Pascal:     7/10

Le matériel est indiscutablement très beau.  Les illustrations sont magnifiques.

Voilà, l’intérêt du jeu s’arrête à peu près là.  Pas la peine de chercher de la stratégie, ou une certaine profondeur de jeu.  Trop hasardeux pour accrocher au thème ou pour avoir envie de se concentrer…  L’une des trop nombreuses règles symbolise assez bien ce côté chance: si vous faites 20 avec le d20, vous marquez un point de victoire !

La carte de départ de Benoît lui permettait de se déplacer d’un très grand nombre de cases supplémentaires pour un coût faible.  Cela lui a donné un avantage énorme à chaque tour.  Pour ma part, j’ai eu une carte qui permettait de m’accrocher à un autre vaisseau.  Je l’ai utilisé une fois sur la partie, sans que cela m’apporte quoi que ce soit.  SwatSh a eu deux ou trois lancés de dés malheureux. Ca résume la partie.

En résumé : une superbe boîte, magnifique, qui décore à merveille une ludothèque, mais qui manque d’intérêt si vous appréciez les jeux un peu stratégiques ou calculatoires.

_____________________________

Benoit:   6,5/10

Difficile pour moi d’apprécier un jeu ou on jette tellement de dés (hasard) ou les vaisseaux de départ ont des capacités disproportionnées (encore le hasard), ou les règles prennent 1h30, la partie facilement 3 heures et ou les coups sont plutôt évidents mais aléatoires…

Heureusement, le matériel est splendide pour racheter Xia, enfin un peu…

_____________________________

 

 

 

1035 Xia 6

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Patate des ténèbres
Le pouvoir du dé
Alors oui, dans Xia, on lance les dés pour à peu près toutes les actions, et il y a une certaine injustice envers les malmouleux, mais le jeu reste plaisant, et à chacun de sélectionner les missions en limitant les risques par rapport aux chemins empruntés. Les pnjs font beaucoup pour dynamiser le jeu, et outre quelques pv récoltés uniquement par chance, l'intérêt des missions reste fort.
Pour ma part, j'ai supprimé le PV lié au 20 naturel, et chaque mission nécessitant un jet de dé pour évaluer succès ou échec mérite désormais 2 jets.

Sans rien révolutionner du tout, Xia est vraiment un jeu très fun, où la recherche de nouvelles améliorations et de vaisseaux plus performants provoque toujours de grosses gouttes de sueur chez les autres. Les alliances sont possibles, afin d'entamer les plus dangereux hors-la-loi, mais les trahisons sont particulièrement délectables, en fin de partie.
par arthur
un super jeu
mon avis

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    On verra avec Conan Lapinesco? 😉

  2. Lapinesco dit :

    J’aime bien lire des articles sur des jeux que je suis content de ne pas avoir acheté 🙂
    Apres mon seul KS étant Conan, je suis plutot pépère coté jeux esbrouffe pschitt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *