• La Cathédrale Rouge - FICHE DE JEU
  • 0

La Cathédrale Rouge

Note moyenne
7.25
(2 notes)
Mise en place: 7' - Règles: 20' - Durée par joueur/euse: 25' - Meilleur score: 48
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Mécanisme(s): , , ,
Contient du plastique
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 11
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

SwatSh : 7,5/10

La Cathédrale Rouge est le nouveau jeu issu de la collaboration entre Devir Games et Iello.

The Red Cathedral est déjà sorti à Essen et, malgré de nombreux retours positifs, j’étais resté assez dubitatif face au jeu après les explications des règles de l’éditeur.  La Cathédrale Rouge est en effet un jeu de gestion de ressources et de majorité assez classique n’apportant pas grand-chose à ce type de jeu pour en valoir le détour.  Evidemment, tout ça c’était sans y avoir joué.  Maintenant que le jeu est publié en Français, c’est l’occasion pour nous d’y jouer quelques fois et bien nous en a pris 😊.

Ressources

Alors oui, La Cathédrale Rouge est un ennième jeu de gestion de ressources et de majorité.  Mais son système de gestion  de ressources est assez savoureux.  Il se passe sur un plateau arrondi où les joueuses vont devoir choisir un dé, le déplacer d’un nombre de cases égal à sa valeur et réaliser un nombre d’actions équivalent au nombre de dés sur la case d’arrivée.   Les actions consistent principalement au gain ou à l’échange de resources/PVs.  Cela va demander une gestion assez intéressante.  Vous n’allez pas toujours pouvoir réaliser les actions voulues et devrez optimiser les options qui s’offrent à vous.  Cela va donner des choix tactiques intéressants qui vont être influencés par la situation de vos adversaires.  Déplacer certains dé va contraindre ou apporter de nouvelles opportunités à vos adversaires et vous devrez mettre ces éléments en balance lorsque vous choisirez le dé qui déterminera vos actions possibles.  La valeur de ces dés, qui sont régulièrement relancés, va vous permettre ou non de choisir les actions que vous cherchez à réaliser.  Souvent il vous manque une ressource pour pouvoir construire une partie de la cathédrale et vous devez un peu compter sur la chance des valeurs de dés pour pouvoir la récolter.  Mais les possibilités tactiques sont nombreuses pour arriver à vos fins, même si elles vous obligent à perdre un certain nombre de tours pour y arriver.  Evidemment la chance joue mais est assez limitée et est souvent valable pour tous les joueuses de manière équitable.

Majorité

Et les ressources acquises vont vous permettre de construire des morceaux de cathédrale qui vous rapporteront des ressources et des PVs.  En fin de partie, on va comparer la présence de chacun sur chaque colonne de la cathédrale pour déterminer qui remporte les points pour la majorité.  Ce jeu de majorité fonctionne bien et va engendrer un combat permanent entre les joueurs même s’il n’est pas spécialement original en soi et n’apporte pas de sensations ludiques nouvelles au genre.

Capacités

Enfin, le jeu va permettre une certaine progression technologique et asymétrique entre les joueurs qui vont pouvoir déclencher des pouvoirs (principalement gain de ressources ou de PVs) lorsqu’ils choisiront certains dés rendant leur choix de dé encore plus difficiles puisque cet élément devra rentrer, lui aussi, dans la balance 😉

Même si sa mécanique de majorité n’est pas très originale et sa variabilité est limitée, La Cathédrale Rouge plait grâce à son système de draft de dés d’action assez unique nécessitant de prendre en compte de nombreux éléments comme les capacités spéciales acquises précédemment et la situation de chaque joueuse.  Le tout, dans une petite boite pas trop chère avec des règles assez faciles.  On aurait juste préféré construire cette cathédrale rouge sur une place rouge pacifiée.  Espérons que ce soit rapidement le cas.


PhilRey: 7/10

La Cathédral Rouge séduit par son thème et surtout par son matériel de bonne augure. Le thème: construire et ensuite embellir une cathédrale. Pour ce faire, le jeu s’appuie sur une mécanique à base de dés assez originale.

Les dés sont répartis autour de la roue du marché. A son tour, une des actions disponibles est justement d’aller au marché. C’est l’action principale du jeu puisqu’elle permet d’acquérir les ressources nécessaires pour construire les sections de la Cathédrale. Cette action devient du coup le coeur du jeu. Vous commencez donc à choisir un dé et à le déplacer d’autant de sections (8 au total) que de la valeur du dé. Vous effectuez alors une deux ou trois actions liées à la section d’arrivée, dépendant du nombre de dés présents.

Les actions permettent évidemment de récolter des ressources (en fonction du nombre de dés), d’activer une tuile de son plateau individuel et/ou de faire appel à la guilde en vigueur dans cette section. Et vous ne pouvez faire chaque action qu’une seule fois. Ce qui veut dire que si vous avez trois dés à l’arrivée, vous ne pourrez faire chaque action qu’une seule fois. Perso, le bénéfice d’avoir trois dés est assez minime.

La gestion de votre stock est également important. En effet, votre plateau offre une capacité de 10 emplacements pour les ressources mais aussi les bannières pas encore placées/utilisées. Ce stock va donc en quelques sorte rythmer vos actions: récupérer des ressources, réserver une section de la cathédrale (ce qui peut libérer l’espace d’une bannière de votre entrepôt) et livrer des ressources sur vos chantiers.

Autre élément intéressant de La Cathédrale Rouge: la piste de score. Celles-ci mélange les points de Reconnaissance et les points de Prestige (Victoire). En début de piste, les points de Prestige sont plus espacés (nécessitant plus de points de Reconnaissance) que vers la fin.

Les points de Reconnaissance/Prestige sont accumulés en cours de partie principalement en construisant les section de la cathédrale mais aussi en l’embellissant en ajoutant des ornements sur les portes, au dessus des portes et sur les toits. Le reste est pour le décompte de fin de partie qui est basé sur le principe de majorité.

La Cathédrale Rouge, sans être expert, arrive à créer une certaine tension bien appréciée. La variabilité des parties est assurée par une diversité des cartes Guilde, des configurations possible de cathédrale et les tuiles Bonus. Le tout dans une petite boîte, bien remplie juste ce qu’il faut!



Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *