• Maps of Misterra - FICHE DE JEU
  • 0

Maps of Misterra

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 15' - Règles: 25' - Partie: 60'
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

PhilRey: 8/10

Dans Maps of Misterra, chaque joueur va tenter de cartographier une île. Pour se faire, votre pion va se déplacer sur le plateau central, l’île, afin de l’explorer et le cartographier, sur votre plateau personnel cette fois. Pour le thème, on peut dire qu’il faut toujours valider par une deuxième « vue » des lieux.

Cette exploration/cartographie sur deux plateaux est assez originale mais peut aussi perturber. En effet, les points de victoires à la fin dépendent du plateau central mais aussi de votre propre plateau. Et il vous faudra vous en rappeler plusieurs fois sur votre première partie (et sans doute les quelques suivantes) afin de garder les objectifs en ligne de mire. Car honnêtement on a vite tendance à se concentrer uniquement sur le plateau central et du coup perdre tout intérêt du jeu.

Pour cartographier l’île, vous déplacez votre pion d’une case (parfois plus), vous placez ensuite votre tuile style domino sur votre plateau, adjacent à la même position que votre pion, et enfin vous placez les tuiles adéquates sr l’île. Alors, si le type de terrain est déjà présent (encore du côté « brouillard »), vous confirmez le terrain (en retournant simplement la tuile). Si le terrain est différent, vous remplacez simplement par une nouvelle tuile (côté brouillard). Donc, il faut une « prédication » et une « confirmation » pour que ce soit définitif! Sur votre plateau personnel, vous pouvez aisément superposer les tuiles. C’est d’ailleurs comme ça que vous parviendrez à remplir vos hypothèses (cartes Objectif privé) et à rester fidèle au plateau de l’île.

Chaque type de terrain apporte aussi un certain avantage. Par exemple, la steppe permet de se déplacer une fois de plus, la montagne de voir plus loin et donc cartographier jusqu’à deux cases de votre pion,…

Les règles en soi ne sont pas longues et pas très complexes. Cependant, cette dualité de plateau à développer est un véritable challenge pour l’esprit, en tout cas ce fut le cas lors de nos 2 ou 3 dernières parties pour tous les nouveaux joueurs.

Le mode Solo fonctionne lui aussi très très bien: facile à prendre en main mais creuse méninge en perspective.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *