• Heat Heavy Rain - FICHE DE JEU
  • 0

Heat Heavy Rain

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 5' - Règles: 15' - Partie: 90'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , ,
Contient du plastique
Catégorie: Famille
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 1 à 7 joueurs
Langue: Français

Jeu de base:

Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Clem: 8/10

Heavy Rain est la première extension de l’excellent Heat : Pedal to the Metal, élu Vin d’Jeu d’l’année 2023 catégorie Familial. Pour rappel, Heat a été réalisé par Asger Harding Granerud, l’auteur du très sympa Flamme Rouge.

Nouveau bolide

Heavy Rain nous offre tout d’abord un kit complet pour un nouveau pilote. En effet, un bolide orange va venir se joindre à la course avec son tableau de bord, son levier de vitesse, ainsi que ses cartes de base et d’amélioration standard. Cela permet ainsi d’étendre le nombre de joueurs de 6 à 7 sur la grille de départ. Attention, cependant si on veut jouer avec le module « Légendes » qui simule des pilotes artificiels, l’extension ne propose pas de cartes pour prendre en compte cette voiture supplémentaire. Néanmoins, on peut facilement adapter cela en remplaçant la couleur orange par une autre couleur du jeu de base.

Nouveaux circuits

Heavy Rain ajoute ensuite 2 nouveaux circuits : Japon (2 tours et 5 virages) et Mexique (3 tours et 6 virages). Petite nouveauté, chacun de ces circuits présente des spécificités. Ainsi, pour les 2 circuits on trouve un nouveau style de virage: les chicanes.

Ce sont deux lignes de virage consécutives de même vitesse limite séparées par un nombre de cases réduit permettant de les franchir en un seul coup. Evidemment, comme dans le jeu de base, il va falloir checker les conditions de franchissement de virage pour chaque ligne !! Donc, si on est au-dessus de la valeur limite, il va falloir payer des cartes Heat et même le double si on franchit la chicane complète en 1 seul tour. Cela offre un beau challenge d’anticipation aux pilotes les plus aguerris mais qui pourra faire la différence pour la victoire finale.

Le Grand Prix de Mexico présente ainsi 2 chicanes. Celui du Japon n’en possède qu’une seule mais offre des zones inondées !! C’est la 2ème nouveauté. Lorsqu’une voiture commence son tour sur une case contenant de l’eau, il va falloir payer 1 carte supplémentaire pour rétrograder lors de la phase 1. Ainsi, passer par exemple de 3e en 2e ne sera plus gratuit mais coutera 1 carte Heat, alors que rétrograder de 2 rapports coutera 2 cartes Heat au lieu d’une… Il y a 3 zones inondées sur le circuit et bien évidemment elles se situent au niveau de virages dont la fameuse chicane.

Nouvelle agressivité des Légendes

Pour adapter le mode de fonctionnement des Légendes aux chicanes, elles sont maintenant autorisées à adopter un comportement agressif permettant de franchir 2 lignes de virage consécutives pour certaines portions de circuit. Cela est matérialisé par un chevron surmontant les losanges oranges placés juste avant la ligne de virage. A noter que cela s’applique aux 2 circuits de l’extension mais qu’il est possible également de l’appliquer à certains virages du circuit de Grande-Bretagne du jeu de base. Pour cela, les auteurs proposent de dessiner ce chevron sur le plateau concerné…

Nouveau refroidissement amélioré

L’extension Heavy Rain apporte également 12 cartes améliorations (6 x 2 identiques) pour le module « Atelier » et 7 nouvelles cartes sponsors pour le mode « Championnat ». Ces nouvelles cartes présentent un nouveau symbole refroidissement de couleur mauve (il est bleu sur les cartes de base) avec un chiffre (x) et permet de retirer x cartes Heat de sa défausse et de les replacer directement dans son moteur. Ce qui peut être fort utile pour sortir de situations compliquées.

Nouveau évènements

Enfin, l’extension offre 4 nouvelles cartes évènements pour le mode championnat. Elles correspondent à l’année 1964, complétant ainsi les 3 saisons (1961, 1962 et 1963) du jeu de base. Elles intègrent évidemment les 2 nouveaux circuits. A savoir, qu’il est tout à fait possible, de les utiliser librement dans un mode de championnat personnalisé. Perso, c’est ce que je fais. Ça permet de se faire un championnat avec 6 Grand Prix, ce qui est quand même plus cool que d’être limité à 4.

 Un peu plus complet

Sans être totalement indispensable, cette extension comblera les fans de Heat en apportant un peu plus de variété avec ses 2 circuits supplémentaires et la possibilité d’ajouter un bolide de plus. C’est vrai que les jeux de ce type permettant de jouer jusqu’à 7 ne sont pas très courants et ça c’est vraiment sympa car ça tourne bien !! Plus les pilotes sont nombreux et plus il y a de l’ambiance autour de la table. Ça fanfaronne à chaque dépassement et ça chambre à chaque tête-à-queue… Je ne parle même pas des cas où un joueur se retrouve avec une main brûlante (trop de cartes Heat en main pour jouer son nombre de cartes vitesses) !!! Si si, je vous confirme que ça arrive ;-). Au-delà de ça et pour revenir à cette extension, les nouveautés principales (chicanes et zones inondées) n’apportent pas d’évolutions extraordinaires par rapport au jeu de base. Ainsi, je trouve que cette extension prend réellement tout son intérêt lorsqu’on joue à Heat avec un maximum de modules et surtout en mode championnat.

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *