• Age of Industry - FICHE DE JEU
  • 2

Age of Industry

Note moyenne
9.10
(4 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 60' - Partie: 140'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Expert
Nombre de joueurs: de 3 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub


SwatSh: 9 /10
Martin Wallace est tout de même l’anarchiste des créateurs de jeux!
Il nous annonce Age Of Industry comme le petit frère de Brass en plus simple et plus léger.
Alors avec ses 14 pages de règles, même si elles sont moins touffues que celles de Brass, on ne peut pas dire que ce soit léger!
Et avec ses 3 heures de jeu, même si Brass dure plus longtemps, on ne peut pas dire qu’Age of Industry soit si familial que ça.
Age of Industry, même s’il est plus léger que Brass, n’en reste pas moins un jeu long et complexe à la Martin Wallace.
Alors que donne la bête?
Age of Industry est un jeu très profond ou stratégie et tactique se marient bien, où on va optimaliser ses coups tout en veillant à respecter sa stratégie. Et des différentes stratégies, il y en a… Les choix sont particulièrement cornéliens et vous assurent des réflexions intenses.
De plus l’interaction entre les joueurs est fort présente, tout comme dans Brass: Veiller à ce que les autres joueurs ne puissent vendre avant vous ou construire une mine juste au bon moment avant vos adversaires et quand il manque beaucoup de charbon sont des dilemmes fréquents dans Age of Industry.
Wallace a retrouvé son excellence avec Age of Industry.
Nouvelle partie
Age of industry est toujours aussi bon.  Ce qui m’a frappé dans cette partie ce sont les nombreux choix offerts par les cartes piochées.  Hé oui, notre choix d’action est limité par les cartes en main.  Avec chaque carte, on ne peut pas faire n’importe quoi et quelques fois ça peut grincer…  Cependant, les choix sont, malgré tout, fort nombreux et cette restriction des cartes provoque un peu de risque lorsqu’on espère qu’un joueur n’ait pas la carte nécessaire pour faire ce qu’il espère ou ce qu’on lui permet de réaliser suite à notre action.
Toujours aussi bon disais-je!
Nouvelle partie
Toujours aussi excellent bien que j’ai trouvé que vers la fin du jeu, la pioche des cartes devenait trop fort déterminante car on peut facilement se retrouver avec une main dont aucune carte ne vous permette de faire une action intéressante et vous devrez sacrifier une action pour la réaliser.  De plus, j’ai le sentiment que posséder une des 2 mines de la carte « avancée ne procure aucun intérêt et peut même être handicapant.  Malgré ces 2 défauts, AOI est toujours aussi excellent!
____________________________________
Philrey212: 9/10

Voici une bonne soirée. Excellent que ce Age of Industry. Le petit frêre de Brass n’a rien a envier à son ainé.

Les règles sont selon moi plus accessible que Brass. Mais difficile de comparer les deux car trop de temps s’est écoulé entre les deux jeux. Mon souvenir de Brass est excellent. Celui d’Age of Industry le sera aussi.

M’ayant un peu dispersé au début, je me retrouvais dans l’impossibilité de ‘construire’ quoi que ce soit car je n’avais pas accès aux ressources. J’ai donc du patienter quelques tours avant de pouvoir évoluer un tant soit peu. Du coup, je baisse un peu les bras en me disant que je vais ramer pour rattraper mon retard. Je vois les deux autres joueurs déjà se débarrasser de leurs emprunts quand moi j’en ai encore deux, et pas prêt de les liquider. Que du contraire!

Etrangement, et tant mieux pour moi et la soirée ;), je parviens à remonter la pente. Ce qui me fait penser que les dettes du départ, qu’on essaie de limiter au max pour éviter de payer trop d’intérêt à chaque tour, ne doivent pas être liquidée obligatoirement rapidement. Ce n’est pas l’objectif « court » terme du jeu!

En conclusion, plusieurs stratégies possibles. De grosses réflexions pour un jeu dont les tours passent sans s’en rendre compte. tour de seulement 3 phases. Etonnant pour Maître Wallace 😉

______________________________________

Benoit: 9,4/10

Encore une grande soirée jeu avec « Age Of Industry »! Malgré notre partie de 3 heures, pas un temps mort.

L’interaction est très présente grâce à plusieurs mécanismes géniaux: celui qui m’a frappé est de pouvoir construire ses bâtiments industriels ou mines dans des villes par le biais de deux types de carte très différents: soit par une carte région (tu construits ce que tu veux dans la région « Bavière ») ou un bâtiment spécifique en prolongement de ses voies ferrées. On peut utiliser les voies des autres joueurs pour transporter ses marchandises mais pas pour s’étendre…

Un autre intérêt du jeu est la capacité de rebondissement! Philrey qui semblait largué après deux coups est super bien revenu dans la partie et me coiffe sur le fil grâce à une stratégie différente.

Du tout bon pour un public averti.

______________________________________

Pascal:     9/10

Première partie en octobre 2014, soit 4 ans après sa sortie.  Il y a donc eu de nombreux très bons jeux sortis entre temps, et pourtant Age Of Industry est toujours très actuel.  Notre partie à 4 joueurs s’est révélée très stratégique, très calculatoire, très disputée … très plaisante.

J’avoue avoir eu besoin de 2 ou 3 tours pour comprendre les premières subtilités.  Les règles, sans être longues ou complexes, cachent quand même les stratégies efficaces qui permettront d’engranger les points.  Mais après ces quelques tours de chauffe, il faut se battre pour installer ses industries, ses ports, ses chemins de fers de manière efficace. Certaines actions peuvent profiter aussi à un autre adversaire (en utilisant un de ses ports ou une de ses ressources).  Cela rajoute une dimension supplémentaire dans les choix possibles.  Quel joueur adverse je préfère avantager ? Mais aussi quelle industrie je pourrais construire pour qu’elle profite à quelqu’un d’autre, ce qui me donnera quelques points en passant ?

La partie est relativement longue, mais vu la tension pendant la partie, ce n’est pas du tout gênant.

J’ai apprécié aussi le mécanisme d’emprunt, qui oblige à gérer correctement ses industries et ses investissements.  De trop grosses dépenses engendreront des intérêts trop importants.  ET sans emprunt, pas d’industrie, donc pas de points.  Très chouette.

Notre partie s’est jouée à très très peu de chose.  L’écart entre le 1er et le 2ème a été de 1 point, qui aurait pu être obtenu avec une pièce supplémentaire.  Et ceci malgré 2 stratégies différentes.  Et s’en est suivi ce qui, pour moi, est un indicateur de grande qualité : un long debriefing.  Ce qu’on aurait peut-être dû faire … ce que n’a pas su faire … ce qui a rapporté beaucoup … les investissements sans retour significatif … les blocages … Top, vraiment !

 

______________________________________

 

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Je préfère Brass mais il est moins épuré qu’AOI.
    Amuse-toi bien!

  2. yoann dit :

    Alors vous préférez brass ou age of industry?
    Je vais achter un des 2.

    yoann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *