• Fortuna (+ aide de jeu) - FICHE DE JEU
  • 0

Fortuna (+ aide de jeu)

Note moyenne
7.25
(2 notes)
Règles: 30' - Partie: 90'
Année:
Auteur(s): ,
Editeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh: 7 /10

Fortuna est un jeu sympa et léger à la mécanique originale.

Chaque joueur a 3 cartes actions devant lui dont une face cachée.   A sont tour, on retourne sa carte action face cachée -> face visible et on choisit et exécute une action parmi les 3 cartes actions situées devant soi.   On a donc un choix sur 3 possibilités, souvent très simple comme choix.  Ensuite, on échange la carte action qu’on vient d’exécuter avec une des cartes actions face visible situées devant les autres joueurs.  On dépose sa carte devant le joueur choisit et on lui prend une de ses 2 cartes face visible qu’on place devant soi face cachée.  De cette manière, on sécurise la carte afin qu’elle reste toujours disponible pour soi lorsque ce sera à nouveau son tour de jouer.  Là, le choix est plus complexe: on choisit une carte parmi 6!

Les actions sont assez classiques: récolter des cubes d’eau, de blé ou de vin, vendre son blé ou son vin, acheter certains bonus, pouvoir construire un bâtiment donnant certains bonus, être le prochain premier joueur,…

Cette mécanique originale est très sympa à jouer.  J’aime beaucoup.

La deuxième mécanique originale de Fortuna m’a laissé un peu plus perplexe.  On doit payer sa faveur envers Rome.  Pour cela, on jette un dé (ou plus si on a réussi à en acheter lors de la phase d’action) et on doit payer une des faveurs dont le chiffre est inférieur ou égal à la valeur du dé.  Il y a donc 6 types de faveur pour les 6 chiffres du dé.  La faveur choisie demandera généralement de payer quelque chose pour Rome (blé, eau, vin,…) et de pouvoir avancer son pion vers Rome (= points de victoire).  Si on ne sait pas payer la faveur, on doit payer une taxe d’1 sou (mieux vaut éviter).  De plus, lorsqu’on choisit une faveur, on la rend indisponible pour les joueurs suivants d’où l’intérêt d’être premier joueur.  Evidemment au plus on réussi un jet élevé, au plus on a le choix de la faveur.  Là où le jeu est un peu amer, c’est que les faveurs non choisies aux tours précédents reçoivent des jetons.  Lorsqu’on choisit une faveur avec des jetons on peut piocher des cartes privilèges qui donnent certains bonus dont des points de victoire non négligeables.  Celui qui aura la chance de faire des jets assez élevés pour pouvoir choisir de telles faveurs, pourra piocher plus de cartes privilèges avec plus de chance de gagner de nombreux points de victoire forts précieux.  Bref, le seul reproche que je ferais à Fortuna est que ces cartes privilèges apportent des bonus trop élevés par rapport aux points gagnés normalement et la chance déséquilibre donc trop le jeu.

Fortuna reste néanmoins un jeu fort agréable à jouer, où hasard et réflexion font bon ménage.

Philrey212: 7,5/10

Fortuna est un jeu qui m’a été agréable de jouer. Malgré quelques lenteurs et moins d’interaction qu’espéré, quelques mécaniques sont à retenir:

– la première est indiscutablement les actions disponibles via les cartes qu’on a devant soi. C’est à dire 3 cartes. La carte choisie (l’action) doit ensuite être échangée contre une autre, face visible, d’un autre joueur. Ceci permet, d’une certaine manière, de planifier son prochain coup.

– la deuxième, sans être innovante, est la gestion de son tableau individuel. Ici, sont emmagasiner les ressources mais aussi les chevaliers et vestales. Et quand on utilise chevaliers et vestales, qui donnent un avantage au moment de les jouer, ils sont défaussés. Et ces pions disparus réduisent vos choix pour obtenir les faveur de l’Empereur romain qui vous permettent de gravir le chemin qui mène à Rome.

– Ensuite, acquérir des ressources, y compris argent, chevaliers et vestales, ne se fait pas instantanément.

Ce que j’ai moins apprécié est l’aspect des dés. Ce hasard peut bien évidemment être réduis en augmentant son nombre de dés mais elle reste présente. Néanmoins, elle n’est pas non plus dérangeante.

En résumé, Fortuna exige une certaine planification. « Certaine » car à votre tour, vous ne savez pas si l’action que vous voulez sera disponible pour votre tour suivant. Mais planification quand même puisque qu’il faut des ressources, de l’argent, des chevaliers et des vestales pour pouvoir exécuter certaine actions et surtout pour pouvoir gagner les faveurs de l’Empereur.

Ren: 6 /10

Fortuna est un jeu se déroulant pendant l’Antiquité Romaine. L’objectif est de devenir le plus puissant Romain, en contribuant le plus au développement et à la force de l’Empire. Il faut donc gagner des points de victoire en se rapprochant le plus possible du Palais de César à Rome et/ou en obtenant des privilèges, aka cartes bonus (le jeu se termine lorsqu’un joueur a atteint Rome. On additionne alors les points de victoire via les cartes bonus aux points de victoire dus au fait de s’être rapproché de Rome. Le gagnant n’est donc pas nécessairement celui qui est arrivé le premier à Rome).

A chaque tour de jeu un joueur va exécuter une des actions disponibles dans son jeu (3 cartes par joueur). Une fois cela fait, il va échanger la carte qu’il vient de jouer contre une des 2 cartes disponibles chez un des autres joueurs, et il va mettre cette nouvelle carte face cachée devant lui (pour bien montrer que personne ne peut lui prendre avant que le tour ne revienne à lui). C’est là le mécanisme le plus intéressant du jeu, puisqu’il faut planifier les actions qu’on choisit, tout en étant prêt à changer son choix en fonction des opportunités qui surviennent (= les cartes qu’on reçoit dans son jeu suite aux échanges).

Pour le reste c’est un jeu assez classique de ressources à utiliser pour réaliser les actions/obtenir d’autres ressources/obtenir des points de victoire en avançant vers Rome. A noter aussi la présence d’un peu de chance dans le tirage des cartes bonus, dont les pouvoirs ne semblent pas tout à fait équilibrés.

Conclusion: pas mauvais mais certainement pas génial, je n’ai pas besoin d’en faire une deuxième pour ma part.
Dan: 7,5 /10

Fortuna a une mécanique très originale et intensive au niveau de l’enchaînement des cartes actions.  Mais cette interaction s’arrête malheureusement là.  La part de hasard est indiscutable mais pas pour autant excessive.

La prédominance des cartes privilèges est néanmoins un peu trop marquée.

Vin d’jeu d’aide:  Fortuna vin d jeu v1

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *