• 30 Carats - FICHE DE JEU
  • 2

30 Carats

Note moyenne
8.00
(4 notes)
Règles: 10' - Partie: 35'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s):
Catégorie: Famille
Nombre de joueurs: de 3 à 6 joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
4.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

 

SwatSh 6 /10

30 Carats est un petit jeu de bluff.  Je ne suis pas un grand amateur des jeux de bluffs (voir Skull & Roses ou Lady Alice).  Mais bon, certains aiment ce type de jeu donc je vais essayer d’être le plus neutre possible 😉

30 Carats est donc un jeu de bluff qui tourne très bien et qui est agréable à jouer (que demande le peuple? ;-)).  Au début du jeu, il y a une pure égalité entre les joueurs: chacun possède 5 diamants de chaque couleur et chacun connait la valeur d’une couleur (allant de -30 à +30).

A son tour, on dévoile une de nos 3 cartes « échange » et réalisons ce que la carte indique.  Par exemple: « vendez 2 diamants d’une couleur et 2 d’une autre couleur », « vendez au minimum 3 diamants d’une autre couleur que la votre »,…  On ne peut vendre que maximum 5 diamants à son tour.  Quand on dévoile les diamants qu’on veut vendre, les autres joueurs peuvent faire une offre en diamant pour les acquérir.   Le joueur actif choisit une des offres et échange ses diamants contre les diamants adverses.

Cette phase est riche en enseignements car si on voit un joueur vendre systématiquement ses propres pierres et refuser systématiquement les offres adverses comprenant ses propres pierres, on peut se douter de leur faible valeur et inversement…  Et c’est là aussi tout le bluff car un joueur peut faire l’inverse de ce qu’on attend de lui (ex: offrir ses propres pierres alors qu’elles valent cher ou acquérir ses propres pierres alors qu’elles valent des points négatifs).  La pioche aléatoire des cartes échange joue son rôle également car si un joueur a une carte lui permettant de vendre toutes les pierres de sa couleur au dernier tour, il pourra plus facilement garder le secret sur les pierres à sa couleur qu’un autre qui est obligé de s’en débarrasser avant en cas de valeur négative).  Evidemment, tous ces mélanges de bluffs, de non bluff et de possibilités des cartes fait qu’au fur et à mesure du jeu on va se forger une opinion sur la valeur de chaque couleur de diamant certaines justes et d’autres pas.   30 Carats ne permet cependant pas de pouvoir affiner son évaluation.  On peut avec + ou – d’exactitude estimer si la valeur d’une couleur est positive ou négative, mais pouvoir distinguer si une couleur vaut plus ou moins qu’une autre, cela s’avère de l’ordre de la boule de cristal à moins d’utiliser une des actions spéciales permettant de voir la valeur d’une carte adverse.

30 Carats est donc un jeu de bluff assez classique qui plaira aux amateurs du genre mais qui me laisse un sentiment de frustration tant au niveau de la pioche aléatoire des cartes échange (qui n’est cependant pas trop dérangeant) qu’au niveau de l’affinité impossible des estimations.

____________

Philrey212:     8,5/10

30 Carats est surprenant par sa simplicité. Les règles sont simples, sans grandes « barrières ». Et c’est là la force de ce jeu.

Son auteur, Fabien Chevillon,  nous a expliqué les règles rapidement et a fait une partie avec nous. Le principe est tout bête: chaque joueur a une carte qui lui indique la valeur de sa couleur de pépite. Mais chaque joueur a 5 pépites de chaque couleur. L’achat/vente de pépites se fait via un échange tout simple. Le vendeur propose des pépites dont il veut se débarrasser. A tour de rôle, chaque autre joueur (vendeur) proposera une autre combinaison de pépites. Au vendeur de décider avec qui troquer sa proposition de pépites.

Ainsi, chacun sera vendeur 3x sur la partie. Donc, du bluff, de l’interaction, du bla bla, de la devinette. Bref, que du bonheur autour de la table (pour ceux qui apprécient, bien entendu)

____________

Raf:      8,5/10

30 Carats est un jeu de bluff ou il faut parvenir à estimer la valeur des pierres des autres pour pouvoir avoir une réserve avec la plus grande valeur possible. Dans un premier temps vous vous dites que c’est chaotique et après quelques parties vous n’avez plus aucun doute la dessus mais ça permet d’avoir une ambiance très agréable autour de la table quand les autres s’aperçoivent que vous les avez grugé ou l’inverse, les fous rires éclatent quand on se rend compte qu’on a engrangé un maximum de pierres qui ont des valeurs très négative et qui vous propulse bon dernier de la partie, et pour une fois on s’en moque car on vient de passer un très bon moment.

30 Carats est très facile à sortir et si vous comprenez que dans ce jeu l’important est de participer vous allez vous éclater

____________

Ren:    9/10

Excellent jeu que ce 30 Carats. Au début du jeu chaque joueur reçoit le même nombre de pierres de chacune des pierres précieuses en jeu (autant de couleurs différentes que de joueurs) et 5 pépites d’or. Donc tout le monde a les mêmes pierres au départ. Ensuite chaque joueur reçoit une carte valeur secrète, où il pourra lire la valeur de « sa » pierre précieuse (=la couleur de son paravent). Cette valeur peut être positive ou négative (de -30 à 30, par intervalle de 5. Donc dans une partie à 4 il peut par exemple y avoir la carte -20, la +5, la +15 et la +30. Ou toutes des cartes négatives. Ou toutes des cartes positives. Ou ou ou… Les pépites d’or valent elles 10 points).

La partie dure 3 tours (matin, midi, soir). Pendant un tour, chaque joueur à tour de rôle va proposer un échange aux autres joueurs. Pour ce faire il va simplement choisir une combinaison de pierres qu’il propose à l’échange, ainsi qu’une carte transaction (chaque joueur en reçoit 3 au début du jeu). Cette carte transaction impose l’une ou l’autre obligation pour le vendeur (« au moins une de ses pierres », « maximum trois pierres identiques »…) ou parfois pour les acheteurs. Et l’offre peut être simultanée (tous les autres joueurs doivent révéler la combinaison de pierres qu’ils proposent en échange) ou successive (chaque joueur à tour de rôle propose une offre au vendeur).

Une fois toutes les propositions faites, le vendeur choisit l’offre qui lui convient, sachant qu’il peut aussi échanger avec la banque (=la réserve de pierres, dans un sac, il y piochera le même nombre de pierres mais de manière aléatoire), mais dans ce cas cela lui coûtera des pépites d’or (de plus en plus au fur et à mesure de l’avancement du jeu). Le but étant évidemment de deviner la valeur de toutes les pierres en fonction des propositions et actions de chacun (« ha il a repris 2 bleues alors qu’il les avait toutes vendues avant, donc en fait le bleu doit être positif, à moins qu’il ne bluffe. Mais alors il n’aurait pas vendu ses 4 vertes contre 3 rouges et 2 jaunes… »). A son tour le vendeur peut aussi payer pour voir la valeur d’une pierre (donc 3 fois en tout sur la partie, sachant qu’il faut payer avec des pépites d’or, qui sont toujours de valeur 10, et que c’est de moins en moins cher – 4 pépites le matin, 3 le midi, 2 le soir).  A la fin on révèle les valeurs de chaque pierre et on additionne les points (ou on soustrait, dans notre partie Essen il n’y avait quasi que des valeurs négatives!!!)

Vous l’avez compris, malins comme vous l’êtes, c’est un jeu qui mêle bluff, déduction, double guessing, pourrissage (sic) assumé du jeu des autres et mensonge éhonté. Et c’est bel et bon. Si vous jouez n’importe comment vous aurez peu de chances de gagner mais ce sera marrant car les autres ne comprendront rien à ce que vous faites et se diront: « quel brillant stratège, impossible de mettre à jour son plan machiavélique (et quel bel homme aussi) ». Si vous jouez superbement intelligemment, avec un niveau de ruse digne d’un goupil au poil luisant, vous croirez que vous aurez plus de chances de gagner (l’être humain peut être très crédule), et les autres se diront « quel boulet, j’ai éventé sa ruse pathétique, comment peut-on jouer de manière aussi lamentable (mais quel bel homme quand même) ». Mais dans les deux cas vous aurez beaucoup de plaisir et de rigolade avec vos amis.

____________

 

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par limp
bof
Peu de contrôle, de plaisir durant la partie.

Chez nous, le bluff n'a pas pris... dommage.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. Crenom dit :

    Merci Markid pour la justesse et la clairvoyance de l’entièreté de ton commentaire 😉
    J’ai corrigé.
    Merciiiiii,
    Ren

  2. Markid dit :

    Salut les Vindjoueurs !

    Juste une petite correction au commentaire par ailleurs et comme toujours excellent de Ren : le « droit de regard » voit son coût décroître… Quatre pépites le matin, trois le midi, puis deux le soir.

    A bon joueur, salut !

    Markid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *