• Crazy Theory - FICHE DE JEU
  • 0

Crazy Theory

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 2' - Règles: 5' - Partie: 30-60 mins'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 3 à 6 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

Tapimoket : 7,5/10

C’est de la faute des extra-terrestres

Vous avez tous probablement entendu parler de la théorie du complot. C’est une théorie absolument logique qui pourra mettre en cause des choses incroyables par un enchaînement évident. Ainsi, on peut parfois déduire les choses le plus folles comme par exemple le fait que si vous avez parfois une impression de déjà vu, c’est parce que votre monde n’est pas réel, mais que votre cerveau est contrôlé par des machines dans un monde limite apocalyptique, dirigé par un super ordinateur . Ce même ordinateur vous transmet des rêves appelés la matrice… Vous voyez mieux où je veux en venir ? Non ? c’est normal, c’est parce que, en fait, vous êtes peut être un extra-terrestre !

Il ne manquait plus qu’un jeu pour pour vous amuser avec tout cela : Crazy theory

Un esprit fertile

Dans Crazy theory, les joueurs incarnent alors des comploteurs et vont pouvoir exercer, voir exceller dans le domaine de la théorie du complot. Bien entendu, dans ce domaine, il faut en général bien broder sa théorie sur des bases solides pour la rendre crédible. Toutefois, ici, on va légèrement simplifier les choses en quelques mots pour éviter que cela ne soit trop long pour un jeu plutôt orienté ‘ambiance’

Le joueur actif commence par tirer une carte de sujet. Comme par exemple, sur le fait que les magasins ouverts 24h/24 et 7j/7 aient quand même une porte qui ferme… Une fois le ‘thème’ lancé, le plus important sur cette carte sera surtout les deux mots indiquées en bas de celle-ci. En effet, les joueurs devront alors démarrer leur théorie du complot depuis l’un des deux.

On ajoute alors deux autres cartes, de couleur noire, qui seront des ‘passages’ obligatoires dans votre théorie, par exemple, ‘une ceinture noire’ et ‘un kiwi’. On aura choisit le côté de chaque carte, car chacune en contient deux. On se rend compte tout de suite que ce ne sera pas évident et on sent l’amusant défi à relever.

Enfin pour terminer, on prend deux cartes rouges qui seront alors la conclusion à atteindre. On pourra choisir entre les deux, bien que notre choix devra tenter, de préférence, être le même que celui du joueur actif. On verra plus bas pourquoi. On peut avoir par exemple ‘les petits paysans’ ou ‘les chasseurs’.

Chacun se munit alors d’une feuille et d’un crayon (non fourni) derrière son paravent (fourni), et commence à créer sa théorie.

Bien que l’on aura envie, pour les plus doués, de broder son histoire, il s’agit ici d’écrire une suite de mots ou brèves expressions pour élaborer son complot pour que cela ne dure pas trop longtemps. Pour rappel, on partira d’un des mots de la première carte, on passe par les deux cartes noires dans l’ordre que l’on veut, puis on conclut sur une des cartes rouges.

Exemple :

Serrure > Clé / Clé > clé de bras > Clé de bras > Judo / Judo > ceinture noire / Ceinture noire > grade / Grade > Militaire / Militaire > Kaki / Kaki > Fruit exotique / Fruit exotique > Kiwi / Kiwi > cueillette / Cueillette > Chasse / Chasse > Chasseurs !

Bon là, ce n’était pas trop dur. Mais parfois, il faudra avoir un esprit tordu pour progresser avec des virages compliqués, le tout agrémenté d’expressions bien plus ‘trash’ que les cartes noires. Le genre de truc qui fait toujours rire bien sûr…

Le décompte

Lorsque tout le monde est prêt, chacun annonce alors sa théorie en commençant par le joueur actif. A ce niveau, il est libre de donner quelques explications pour rendre la chose plus croustillante.

Si vous arrivez à la même conclusion que le joueur actif, vous gagnez déjà un point, dans le cas contraire, c’est lui qui en prend un. Oui ! Je sais, c’est chaotique, mais c’est ainsi !

Enfin, on procède à un vote qui vous fera aussi gagner un point pour chaque autre joueur qui aura apprécié votre théorie. Bien entendu, on ne peut pas voter pour soi, même si on s’apprécie énormément.

On répète alors autant de manches que de joueurs.

Chaque jeton point a deux faces, l’une concerne les illuminatis, l’autre les reptiliens . On place alors derrière son paravent nos points sur les faces que l’on souhaite. Si on en a beaucoup, il est peut-être conseillé de mixer entre les deux. Dans le cas contraire, il vaudra mieux, peut être, de tout mettre d’un seul côté identique et avoir une chance sur deux d’avoir un gros score. En effet, on révèle enfin une carte qui aura été préalablement glissée au hasard dans une pochette.

On décompte alors les jetons dont la face correspond à celle indiquée sur cette carte. Le joueur qui a le meilleur score gagne !

Pour les vrais comploteurs

L’idée de Crazy theory est originale et vraiment amusante. On aura droit aux trucs les plus fous, et ce n’est pas rare que l’on rit même de nos propres enchaînements tellement cela peut parfois être tordu. On prendra aussi un grand plaisir à écouter celles des autres et même parfois avoir la même !

Si le jeu parait simple, il pourra parfois bloquer certains joueurs qui n’ont pas l’habitude de créer certaines logiques, et ça m’est arrivé de tomber sur un joueur qui n’y arrivait pas. Il faut donc être accompagné par des joueurs qui se sentent à l’aise dans ce type de jeu. Cela est important car on pourrait avoir un joueur qui s’ennuie ferme, voir même qui alourdit la durée d’une manche, rendant ainsi le jeu trop long.

Certains sujets seront trashs , voir complexe pour jouer en famille. Je suis donc tout à fait d’accord avec l’âge conseillé par le jeu, même si celui-ci est avant tout un party game.

Le système de score est assez aléatoire au final, car il est difficile de connaitre la conclusion du joueur actif. On a aussi une chance sur deux pour compter ses points en fin de partie. Certes, ceci pourra permettre de donner une chance aux plus faibles, mais les puristes trouveront cela chaotique, alors qu’ils ont déployé beaucoup d’imagination pour tenter de remporter les votes. Il faut savoir toutefois que les règles, au niveau des points, peuvent être contournées, car le principal reste le plaisir de faire des complots et non pas de gagner ces points, selon moi.

Pour ma part, j’aime beaucoup l’idée (tirée d’une BD d’ailleurs). C’est tordu, c’est très drôle et ce n’est pas trop long pour le peu qu’on ait des joueurs qui soient à l’aise avec l’imagination.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *