• P’achakuna - FICHE DE JEU
  • 0

P’achakuna

Note moyenne
7.50
(1 note)
Mise en place: 15' - Règles: 10' - Partie: 50'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Mécanisme(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Fabriqué en: Allemagne
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

PhilRey: 7,5/10

Treeceratops ou Treecer est une jeune maison d’édition de jeux de société. Leur premier jeu, si je ne me trompe, a eu son petit succès. Il s’agît de Darwin’s Choice.
Cette fois-ci, Treecer nous propose un jeu pour 2 joueurs exclusivement, sous un décor Péruvien avec comme mécanique principale le Pick up & Delivery.

Plateau et le reste

Tout d’abord, le plateau est modulaire mais le jeu vient avec deux configurations de départ: un petit poster recto-verso permet de facilement placer les différentes tuiles. Et heureusement, l’éditeur a bien prévu un « cadre » pour tenir le tout bien ensemble.
Les autres composants sont en bois (à part les sacs pour accueillir les tuiles Commande), peut-être un peu petites pour une manipulation bien aisée. D’un autre côté, la taille permet de ne pas avoir un plateau de jeu gigantesque dans une boîte tout aussi gigantesque.

Simple ou pas?

P’achakuna est vraiment simple à apprendre et à expliquer. C’est un avantage d’ailleurs pour beaucoup de joueurs. Le maîtriser est par contre un peu moins simple. Le jeu n’est pas qu’un pickup & delivery, il y a aussi une course puisque le premier qui parvient à stocker les 7 ressources différentes remporte la partie. 

L’interaction entre les deux adversaires est bien présente, pour plusieurs raisons:

  1. Un peu moins en début de partie, lorsque vous pivotez une tuile c’est principalement pour  rejoindre un village. Mais aussi éviter de rendre les déplacements de votre adversaire trop faciles. Un peu de bloquage ne fait de mal à personne!
  2. Les choix de votre adversaire va bien évidemment influencer les votres. Et pas uniquement les villages visés ou les tuiles qu’il va pivoter pour vous mettre des batons dans les roues. Egalement ses dépenses! En effet, chaque joueur peut dépenser des ressources pour pivoter plus de tuiles à son tour ou pour acheter un lama suppémentaire. Dans ce dernier cas, il est probable que votre adversaire ne cherche pas à accélérer la fin de partie, ne cherche pas à accumuler les 7 ressources immédiatement (puisqu’il en dépense). Ces choix-là influence évidemment vos propres choix, d’achat en autres.
  3. Lorsque la partie avance, on remarque que chacun ve créer des couloirs, permettant un  déplacement rapide d’un village à l’autre. On constate en plus, que certaines parties du plateau sont du coup plus facilement accessibles. Le choix est donc de soit rompre ces couloirs, soit se concentrer sur les siens et les choix possible par rapport aux demandes et villages plus accessibles. Ces décisions vont d’ailleurs ryhtmer les parties.
  4. Enfin, quand vous pivotez une tuile, celle-ci est bloquée et votre adversaire ne pourra pas la pivoter à son tour. Idem d’ailleurs pour les tuiles avec un lama. Du coup, si votre couloir est intact, on pivote une autre tuile pour ralentir son adversaire. Dans une partie, mon adversaire a même sacrifié un de ses lama pour enquiquiner un max son adversaire.

Le dernier aspect important à mentionner est la mécanique de déplacement. Même si elle n’est pas spécifiquement nouvelle, le fait qu’un joueur se déplace dans les vallées et l’autre dans les montagnes reste peu courant. Il n’y a donc pas de points de déplacement à dépenser: vous allez aussi loin que vous le pouvez (ou le voulez).

Je n’ai pas parlé de l’utilisation des ressources. Elles peuvent être utilisées pour acheter jusqu’à deux nouveaux lamas ou pour pivoter des tuiles supplémentaires.

Il y a quand même un epart de hasard / opportunisme dans P’achakuna, principalmenet dans l’apparition des tuiles Commande. Mais l’un dans l’autre, puisque chacun doit de toute façon rejoindre les 7 villages (pour rassembler les 7 ressources différentes, cet aspect se « dilue » sur la longueur de la partie.

De nos jours, il n’y pas beaucoup de Pickup & Delivery qui sortent. C’est donc toujours avec grand plaisir d’en découvrir un de temps à autres. P’achakuna remplit bien cette lacune ludique. J’ai presque envie de dire que c’est dommage qu’il ne soit limité qu’à 2 joueurs.


Vin d’jeu d’vidéo

L’explication des règles dégustées par Philrey

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Vin d'jeu
Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *