• Tash-Kalar: Arena of Legends - FICHE DE JEU
  • 2

Tash-Kalar: Arena of Legends

Note moyenne
6.83
(3 notes)
Règles: 30' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s):
Editeur(s): ,
Catégorie: Intermédiaire
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

 

SwatSh:   7/10

Je suis toujours fébrile et excité lorsque je découvre un nouveau jeu de Vlaada Chvatil, un de mes auteurs préférés faut-il le rappeler?  Auteur de nombreux jeux ecellents tels que Space Alert, notre vin d’jeu d’l’année 2010, mais aussi de Dungeon Petz qui a mérité un 10/10 de ma part :-), Mage Knight (9/10) et Through the Ages (9,5/10) pour ne citer qu’eux.

Avec Tash-Kalar, Vladaa a voulu se lancer dans un jeu légèrement plus léger (les règles tiennent sur 2 pages) avec réussite mais moins qu’avec ses anciennes créations.

Déjà les choix d’actions sont beaucoup plus limités puisque, à votre tour, vous devez exécuter 2 actions parmi 3 possibles:
1) Défausser des cartes.  C’est une action qu’on n’exécute que très rarement voire jamais car elle n’offre rien de plus que de renouveler sa main si on ne sait ou veut rien jouer.  A la fin de son tour, on pioche des cartes de son deck pour toujours en avoir 3 + 2 cartes légendes.  Chacun a son propre deck différent des autres mais extrêmement bien équilibrés.
2) Placer une pierre magique commune où on veut sur le plateau (le plateau est un damier ce qui rend le jeu très abstrait).  Il existe 3 types de pierre magique: les communes, les héros et les légendes.  Les héros et les légendes n’apparaissent que grâce à la 3ème action…  (waouw, le lien que je viens de faire!  Je m’épate moi-même.  Ha l’expérience d’écrire des crtiques :-D)
3) Jouer une carte monstre.   C’est ici tout l’essence du jeu.  Pour jouer une carte, vous devez avoir sur le plateau la configuration écrite sur la carte.  Cette configuration montre les emplacements que doivent occuper vos pierres pour pouvoir jouer vos cartes.  Pour jouer une carte monstre commune, la configuration nécessaire est assez simple et limitée à +/- 2 pierres.  Pour pouvoir jouer un monstre héroïque, la configuration est déjà plus difficile à obtenir et pour jouer un monstre légendaire, non seulement la configuration est difficile mais en plus elle contient des créatures héroïques placées à certains endroits bien précis.  Lorsqu’on joue une carte créature, on place une pierre (commune, héroïque ou légendaire) à un endroit précis sur le plateau.  S’il s’y trouvait déjà une pierre (à soi ou adverse), on la détruit à condition qu’elle soit d’un niveau égal ou inférieur au monstre joué.  Ensuite, on exécute le pouvoir du monstre qui est généralement un déplacement de pièces et/ou la destruction de pièces adverses.

Et c’est bien là le but du jeu car au plus de pièces adverses on détruira, au plus de PVs on gagnera et au plus on empêchera les adversaires de réaliser les combinaisons plus complexes.  Et c’est là pour moi l’aspect le moins stratégique de Tash-Kalar puisque quand revient son tour de jeu, on ne sait vraiement pas quelle confirguration de pierres il nous restera après les destructions adverses.  On va donc gentillement attendre son tour pour réfléchir aux différentes possibilités qui nous restent pour atteindre nos objectifs et jouer en conséquence.  Tash-Kalar est en ce sens très tactique et pas du tout stratégique.  C’est également un aspect qui allonge considérablement le jeu puisqu’on ne sait pas prévoir ses coups à l’avance et les tours de jeu peuvent être très long.  Notre dernière partie a d’ailleurs duré plus de 2 heures ce qui est trop à mon goût pour un jeu de ce calibre.

Tash Kalar a néanmoins de grands atouts.  Il est original et me fait penser un peu à Magic où les pierres sont des manas, il a le potentiel de le concurrencer…  Surtout qu’il a l’avantage de se jouer sur un plateau et on visionne mieux ce qu’on fait.  De plus, il propose plusieurs types de jeu (1 contre 1, jeu en équipe et combat à mort) qui varient les parties.

Tash-Kalar est donc un bon jeu de combats tactiques assez abstrait qui plaira aux amateurs mais qui manque de profondeur par ses choix limités et sa stratégie absente.  Les illustrations sont très belles et les différents decks bien équilibrés.

____________

Dan:    7/10

Tash-Kalar est un jeu amusant sur le principe (réaliser des figures imposées avec ses pierres magiques octroyant ainsi le placement de pierres additionnelles et/ou la destruction de pierres ennemies).

Le jeu, même s’il ne manque pas d’interaction (en détruisant les pierres ennemies on empêche les autres joueurs de réaliser leurs projets), est beaucoup trop lent.  On peut certes essayer de prévoir son prochain coup mais si vos plans sont contrariés, il faut reprendre la réflexion à zéro et, vu les options, celle-ci peut prendre jusqu’à 5 voire 10 minutes par tour.

____________

Philtap:  6,5/10

Non TASH KALAR n’est pas vraiment un jeu de cartes comme on pourrait l’imaginer. Des cartes avec des jolis dessins de créatures ou de guerriers divers, il y en a… Mais elles ne seront là que pour poser des pions sur un plateau, si vous avez des configurations requises par la carte… J’ai bien dit « plateau », car dans TASH KALAR, on évoquera « une arène » mais l’illustration aurait pu être mieux représentée.

Ces pions formeront des figures qui vous permettront d’enlever des pions adverses et d’en remettre. La carte (créature), vous apporte en plus un bonus (pouvoir) supplémentaire. Celui-ci vous permet par exemple d’enlever encore plus de pions adverses, ou vous permet d’améliorer la force de pions (de vos créatures)

En effet, il y a deux à trois niveaux de force (Standard, Héroïque et légendaires). Plus le pion posé par la carte est fort, plus son pouvoir est important. On pourra jouer avec deux niveaux de règles (un sans les légendaires, un avec).

L’arène étant divisée en cases, à force de placement (ou après avoir viré votre adversaire), vous allez prendre position à des endroits « clés » sur le plateau (En général, des cases colorées) et vous octroyer ainsi des cartes objectifs qui vous donneront des points (Par exemple : occuper 3 emplacements verts). Certains objectifs demandent des positions assez complexes à obtenir. A cela s’ajoute des cartes « ruses » pour équilibrer les écarts trop importants avec le perdant. Un joueur gagne lorsqu’il aura atteint entre 6 à 9 points selon le mode de jeu.

Vous l’aurez compris, IELLO a posé un thème sur un jeu que je qualifierais « abstrait » plutôt que « affrontement » de cartes comme pourrait l’être Smash Up. La mécanique est intéressante pour les amateurs de jeux abstraits mais, du coup, le thème a du mal à adhérer au style du jeu…  De beaux jetons de bois auraient été du plus bel effet.

J’apprécie les possibilités tordues du jeu, mais j’ai trouvé le matériel très minimalistes. Pas assez de sachets, un plateau pour mettre les cartes objectifs pas assez grand : On doit placer trois cartes en ligne et deux des emplacements sont « tronqués » … Bref, TASH KALAR est un jeu plus abstrait que de « deck-Building » même s’il se base sur des cartes. Seules les cartes sont bien illustrées, le reste est moche.

_____________

 

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

2 de réponses

  1. Richard dit :

    Je suis d’accord avec narnokatt sur le fait que c’est essentiellement un jeu à deux. Moi je trouve que c’est un jeu tactic d’affrontement. Le problème avec ce jeu est qu’il ne faut pas se voir comme un commandant de guerre, mais bien comme un guerrier qui va à la baston. Donc, pas de stratégie, mais bien des tactics. Hé oui!!! au combat, il arrive qu’on subisse et il faut vivre avec. Il faut vite trouver une façon de se sortir du pétrin pour ne pas retourner aux cordes et cracher son sang. Moi ce jeu je le vois vraiment comme un combat au corps à corps. Je trouve que c’est un excellent jeu dans sa configuration « High form ». Je pense juste que ce jeu ne trouve pas sa place parce que les joueurs se trompe de rôle lorsqu’ils y jouent. Je ne regrette pas mon achat même si ce n’est pas un jeu que je vais jouer régulièrement. Il est super le fun et bien construit tant et aussi longtemps qu’on ne se trompe pas de rôle lorsqu’on y joue. Je le recommande vivement!!!

  2. narnokatt dit :

    Tash-Kalar c’est surtout un jeu à deux je dirais, ou à deux équipes de deux.
    Le reste c’est scabreux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *