• Hive Pocket - FICHE DE JEU
  • 0

Hive Pocket

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 1' - Règles: 3' - Partie: 20-30'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 9
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

Tapimoket : 8/10

Toujours la Hype, le Hive !

Quelque soit l’année, depuis qu’il existe, ce jeu n’a pas pris une ride parmi les duos abstraits. Il était donc temps de lui attribuer un avis sur Vin d’jeu.

Et oui ! Hive n’est pas tout récent puisqu’il existe depuis les années 2000 et il est passé entre les mains de quelques éditeurs français tels qu’Asmodée, Gigamic. Je me souviens même d’une flambée de son prix à un moment où il était devenu rare !

Cette fois, je vous parlerai de la version sortie par l’éditeur original Gen42 games, appelé « Hive Pocket« . Mais son nom avait déjà pris plusieurs formes, avec un simple Hive, mais aussi Hive Carbon (tout en noir et blanc) …

Cette version est fournie dans une petite boite dans laquelle se trouve un sac en tissu pour ranger toutes les pièces et emmener tout cela avec vous très facilement, par exemple, en vacances, d’où le « pocket » dans sa dénomination.

La Reine ? En faire une bouchée !

Dans Hive Pocket, deux joueurs s’affrontent dans un duel d’insectes. Le but sera, tout simplement, d’entourer complètement la Reine Abeille de l’adversaire avec d’autres pions insectes, les vôtres et/ou ceux de votre adversaire. Bien entendu, la Reine ne se laissera pas faire ! Non seulement, elle pourra fuir quand le danger la menace, mais elle pourra aussi compter sur sa petite armée pour vous en empêcher, voire coincer la vôtre avant !

Sous cette lutte sans merci, se cache un jeu très tactique où il faudra analyser chaque coup et redoubler de vigilance pour éviter d’être surpris et coincé.

Au départ, les joueurs possèdent chacun une armée d’insectes. A ce niveau, il existe quelques variantes. D’ailleurs, des insectes ont même existé sous forme d’extensions. Je me contenterai ici de vous parler uniquement de ceux présent dans cette version. Ainsi, nous avons donc la Reine Abeille mais aussi des scarabées, des fourmis, des sauterelles, des araignées, des moustiques, des coccinelles … En tout, chaque joueur aura 13 pions dont certains sont en plusieurs exemplaires, sauf la Reine bien sûr.

Chaque insecte a sa propre façon d’agir et de se déplacer. Oui… un peu comme pour un échiquier, sauf que cette fois, il n’y a pas de plateau. En effet, chacun pose un insecte l’un contre l’autre pour débuter. En aucun cas, on est obligé de mettre sa Reine dès le départ. D’ailleurs, ce sera plus prudent ainsi. Toutefois, on sera quand même forcé de la placer au 4ème tour maximum.

S’il est prudent de ne pas jouer sa Reine, son arrivée sera indispensable car c’est seulement en sa présence que vos insectes pourront bouger et appliquer leur pouvoir. En son absence, vous devrez vous contenter d’ajouter des insectes sur la zone de combat depuis votre réserve de pions. Qui plus est, en dehors du premier insecte posé, il vous sera ensuite interdit de toucher un pion adverse lorsque le votre entre en lice. Autant dire que son arrivée ne sera pas fracassante et qu’il sera bien plus efficace en utilisant ses pouvoirs.

Ainsi, plus on tarde à faire venir sa Reine, moins vos pions pourront agir et, inversement, si on met sa Reine rapidement en jeu, l’adversaire pourra déjà la cerner.

Vous expliquer tous les pouvoirs des insectes reviendrait à vous expliquer toutes les règles, mais on trouve déjà plein de vidéos en fouillant un peu. Il faut savoir que c’est la combinaison de vos insectes et les enchaînements de leur pouvoir qui feront votre stratégie. Le principal sera de ne pas se laisser surprendre ou être trop concentré à coincer l’adversaire au point d’oublier sa propre Reine. Il faut rester méfiant et se dire que chaque coup adverse peut vous mettre en danger. C’est d’autant plus vrai que c’est justement la Reine qui se déplace le plus lentement et sera la seule pièce sans aucun pouvoir, à part celui d’activer les autres quand elle arrive en jeu.

Il faut donc trouver le bon équilibre entre l’attaque et la défense. Si vous passez votre temps à vous défendre, vous ne ferez rien finalement.

Hive Pocket se caractérise aussi par l’arrivée de vos pièces en jeu. Si, comme on l’a vu, elles ont peu d’impact quand elles arrivent, on aura quand même tout intérêt à en faire entrer un maximum pour dérouter en tous sens l’adversaire et le déborder. Ainsi, les fourmis soldats ont le pouvoir de se déplacer autour de l’ensemble des pièces. Elles seront donc très pratiques pour bloquer une pièce adverse, mais aussi pour entourer par surprise la Reine ennemie. En nombre, elles peuvent devenir redoutables.

Si je parle de coincer une pièce, c’est parce que Hive Pocket a un règle « d’ensemble », c’est à dire qu’à aucun moment de la partie, il est autorisé de scinder l’ensemble des pièces en deux groupes séparés. Ainsi, en vous plaçant tout seul derrière une pièce adverse, celle-ci peut se retrouver coincée du fait qu’elle ne pourra pas bouger sous peine de scinder le groupe… Vous verrez, tout cela est tactique.

Enfin, le scarabée est un gros lourdeau, mais il a la faculté de grimper sur d’autres pièces et ainsi bloquer celle du dessous. Je vous laisse imaginer s’il arrive à se placer sur la Reine adverse !

J’apprécie aussi le moustique. Rien de plus agaçant qu’un moustique n’est-ce pas ? Et bien dans Hive Pocket, il le sera aussi. En effet, il sera capable de reproduire le pouvoir d’un autre insecte adjacent à lui (sauf la Reine bien sûr). Là aussi le moustique risque donc de devenir presque imprévisible et il faudra s’en méfier sans cesse.

Enfin il ne faudra pas se laisser surprendre par la sauterelle capable de passer d’un bout à l’autre de l’ensemble des pions et même se loger dans un creux par surprise… Celui qui pourrait bloquer votre Reine par exemple !

Des insectes chez soi ? Oui mais pour jouer aussi !

Il y avait longtemps que je n’avais pas joué à Hive… Cette version en fut l’occasion et, ma foi, le plaisir est toujours là. On y joue avec intérêt, tactique, défi sans s’ennuyer un seul instant. Le temps de jeu est bien mesuré. Côté matériel, j’ai trouvé le sac un poil fragile mais les grosses pièces sont agréables à manipuler. Hive Pocket fait partie des classiques à posséder à la maison… D’ailleurs qui n’a pas un seul insecte chez lui ? Autant qu’ils soient ludiques !


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *