• Godspeed - FICHE DE JEU
  • 0

Godspeed

Note moyenne
7.00
(1 note)
Règles: 30' - Partie: 90'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): , , ,
Contient du plastique
Catégorie: Expert
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , joueurs
Langue: Anglais
Niveau d'anglais: Base
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

SwatSh7/10

Godspeed est un jeu qui reprend une série de mécaniques qu’on affectionne particulièrement chez Vin d’jeu.  Pour gagner vous devrez obtenir le plus de PVs qui se calculent le long de 4 échelles sur lesquelles vous pouvez même avoir des points négatifs.  On sent déjà qu’on aura plusieurs stratégies possibles…  De plus, on peut gagner des milestones qui représentent un peu des objectifs intermédiaires.  Et lors de la mise en place, on va tirer au hasard 3 cartes objectifs qui vont vous permettre de gagner des points supplémentaires différents à chaque partie.  De plus, vous commencez la partie avec une carte objectif secret qui va vous rapporter des ressources supplémentaires une fois accompli.  Voilà qui est déjà très alléchant.

Chaque joueur dispose de 5 ouvriers présentant chacun une valeur différente pouvant aller de 1 à 7…  Chaque tour commence par le tirage aléatoire d’une carte loi qui va apporter un effet négatif aux joueurs.  Ils pourront alors sacrifier un de leurs ouvriers afin d’éviter de devoir subir l’effet négatif de la carte, évidemment, au prix d’un ouvrier ce qui représente une action en moins à ce tour-ci.  A noter que si tous les joueurs décident d’éviter l’effet négatif, ils reçoivent alors tous un bonus positif.  Voilà une phase qui pourra être animée si les joueurs ont envie de convaincre les plus réticents 😉

Ensuite vient la phase que j’apprécie le moins, celle des enchères.  On va mettre des cartes bonus aux enchères.  Ces cartes vont procurer des ressources supplémentaires, des capacités ou des actions.  Ce sont clairement ces cartes qui vont apporter du sel au jeu mais elles se gagnent aux enchères à poing fermé.  On ne maitrise donc absolument pas ces enchères.  Lors d’un tour, une joueuse peut l’emporter avec pas grand-chose de misé tandis qu’à un autre, une joueuse ayant misé vraiment beaucoup pourra se faire avoir par une autre ayant misé encore plus…  A noter que dans cette phase, la joueuse ayant misé le plus gagne 2 cartes au lieu d’une pour les autres.  Un double avantage donc…

Le reste du jeu est très classique.  Vous allez placer vos ouvriers sur des cases action pour principalement récolter des ressources, piocher 3 cartes bâtiment au hasard et en choisir une ou construire une des cartes bâtiment piochées en payant les ressources nécessaires.  Ces cartes vont vous permettre de progresser sur les différentes échelles et de gagner des ressources.  Vous pourrez également construire des bâtiments de production qui vous apporteront des ressources à chaque tour.

Godspeed fourmille de bonnes mécaniques mais peut déplaire à cause de sa phase d’enchère à poing fermé et de son trop grand classicisme dans ses action d’acquisition/dépense/transformation de ressources.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *