• Nidavellir : Thingvellir (ext) - FICHE DE JEU
  • 0

Nidavellir : Thingvellir (ext)

Note moyenne
8.00
(1 note)
Mise en place: 10' - Règles: 10' - Partie: 60'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): ,
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 10
Nombre de joueurs: de 2 à 5 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Tapimoket : 8/10

Une extension méritée

Ce n’était surement pas par le fait que Nidavellir soit élu Tric Trac d’Or, que Nidavellir reçoive sa première extension ! Avouons-le, ce jeu a remporté un franc succès avec ses mécaniques bien huilées et c’est mérité. Il est donc tout naturel de lui ajouter une extension !

On aurait pu se contenter de nouveaux héros et de nouvelles cartes tavernes, mais Serge Laguet, l’auteur, a visé un peu plus loin, en ajoutant des artefacts et des mercenaires dans une nouvelle manière de les acquérir. C’est vrai, après tout ! On avait bien des nains à foison, mais on parlait peu de matériel !

Un campement pour acheter de la magie !

Certes, il ne sera pas question de massues, de boucliers ou de haches, mais d’objets magiques. Toujours est-il qu’ils seront négociables au campement, un nouvel espace d’achat qui s’ajoute aux tavernes.

Pour commencer, vous trouverez donc une nouvelle tuile pour symboliser le campement et, bien sûr, des cartes d’artefacts et mercenaires, elles-mêmes divisées en deux paquets correspondant à chaque âge (manche).

Avant de visiter les 3 tavernes, on met alors en place (ou on complète) un panel de 5 cinq cartes artéfacts/mercenaires.

Désormais, le joueur ayant misé le plus dans une taverne pourra, au lieu de recruter un nain, se choisir un artefact ou un mercenaire. Les mercenaires sont également des nains, mais auront la faculté d’être polyvalents entre deux classes. Ainsi, par exemple, il pourra être explorateur ou guerrier. On choisit donc sa classe au moment du recrutement en plaçant un petit jeton pour le préciser et enfin on l’attribue à la bonne colonne.

Mais alors pourquoi ne pas recruter un nain directement me demanderiez-vous ?

Et bien, pour commencer, cette polyvalence de classes permet déjà d’avoir plus de choix. Par exemple, il m’est arrivé avoir besoin d’un mineur à tout prix et j’ai pu en obtenir un qui n’était présent dans aucune taverne. L’autre point important et pas des moindres, c’est que les mercenaires sont plutôt costauds. On a souvent de très bonnes cartes au niveau des nains mercenaires.

Mais parlons des artefacts. Ceux-ci seront le coeur de cette nouvelle extension, tout simplement parce qu’il s’agit de cartes plutôt puissantes. Certains seront à usage instantané, mais d’autres apporteront des effets permanents. On pourrait presque dire que ce sont, avec leurs effets, des « mini » héros qui s’activent, sauf que cette fois, on peut en prendre un à chaque taverne… Enfin, celui qui aura misé le plus !

Alors Artefacts ou Recrue ?

Toutefois, il faudra bien faire attention à l’équilibre entre la progression de votre armée et l’acquisition d’artéfacts. En effet, chaque artefact acheté remplace l’occasion d’ajouter un nain à votre armée et donc, des grades supplémentaires et, par conséquent, le déclenchement pour prendre des héros.

En contrepartie, ces artéfacts ouvrent une nouvelle voie importante dans les possibilités du jeu et vous allez sûrement jouer plusieurs parties, non seulement pour découvrir ces nouveaux artefacts, mais aussi pour tester de nouvelles combinaisons de stratégies entre la constitution d’une armée et l’utilisation de la magie. Voilà donc une petite extension qui vous fera revenir sur Nidavellir avec grand plaisir .

Je ne citerais pas tous les artefacts mais en voici quelques uns pour vous donner une idée : Slavinn qui donne 5 pts par héros recruté, Fafni Balygr qui permet d’aller acheter un artefact, même si vous n’avez pas fait la meilleure offre, Gjallarhorn qui permet de recruter un héros tout de suite, etc…

Des nouveaux héros

Thingvellir ne s’arrête pas à ces artefacts, il propose également quelques nouveaux héros neutres et, ma foi, je les ai trouvé très intéressants ! Voire même peut-être plus que les héros neutres de la version de base. C’est peut-être l’effet « nouveau » qui en est la cause. Toujours est-il que cela permet, là aussi, d’apporter un peu de variantes supplémentaires.

Pour en citer un ou deux, on a par exemple Jarika la roublarde qui échange vos pièces avec un bonus de +2 à chaque fois, ou encore Andumia la nécromancienne qui permet de rechercher une carte défaussée.

Enfin l’extension ajoute un nouveau carnet pour les scores tout neuf qui prend en compte aussi les points accordés par les artefacts. A noter que même l’application sur smartphone destinée aux allergiques des additions est mise à jour ! Il suffira de cocher une case pour préciser qu’on possède l’extension.

Indispensable ?

Est-ce que Thingvellir est une extension indispensable ? Et bien oui et non !

Non car il faut l’avouer, le jeu de base est quand même excellent et suffit à jouer et rejouer à lui seul.

Et oui, car comment se passer de ces nouveaux héros et des artefacts après plusieurs parties avec la boite de base. Le prix n’est pas excessif et ce serait dommage de s’en priver. De plus, Thingvellir apporte la variante du campement qui permet d’explorer de nouvelles façons de jouer et de nouvelles stratégies à explorer.

Pas indispensable, mais très bien pour renouveler vos parties et explorer de nouvelles combinaisons.


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *