• Tabannusi: Les Bâtisseurs d’Ur - FICHE DE JEU
  • 0

Tabannusi: Les Bâtisseurs d’Ur

Note moyenne
9.00
(1 note)
Mise en place: 20' - Règles: 40' - Durée par joueur/euse: 25' - Meilleur score: 63
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs (1 note)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

Swa
SwatSh: 9/10

Cela fait plus d’un an que le dernier jeu de Daniele Tascini est sorti (l’excellent Tekhenu dont on va vous parler bientôt avec la sortie de sa première extension) et je dois avouer que je pensais que ça allait être le dernier.

L’affaire

Je me dois de faire cette petite parenthèse vu que Tabannusi est le premier jeu de Daniele Tascini que nous chroniquons depuis « l’affaire Tascini ». Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, Daniele a utilisé un mot raciste (le mot « nègre ») dans une conversation ouverte sur Facebook. Il a mis un certain temps pour s’excuser et l’éditeur Board & Dice a déclaré arrêter toute collaboration avec Daniele à l’exception des contrats en cours dont Tabannusi faisait partie. Depuis lors, Board & Dice a déclaré ne plus fermer entièrement ses portes à l’auteur et n’exclut pas une future collaboration pour son prochain jeu en préparation, Tiletum…

Il nous est bien difficile de « juger » cette affaire surtout, qu’à priori, ce mot raciste est un peu moins fort en Italien. Daniele a été pour le moins maladroit à l’utiliser, ça c’est sûr. Ses propos n’étaient néanmoins pas racistes en soi puisqu’ils prônaient la tolérance et nous préférons lui donner le bénéfice du doute. Quoiqu’il en soit, Vin d’jeu condamne toute forme de racisme et prône une grande ouverture d’esprit envers toutes les origines et toutes les cultures dont le patrimoine ludique international fait évidemment partie. Nous prenons un grand plaisir à découvrir des jeux de toutes les nationalités et continueront à la faire sans en exclure aucune tant cette richesse culturelle contribue, pour le moins, à la richesse ludique.

Le jeu

Tabannusi est un jeu de déplacement d’ouvriers qui vont construire des bâtiments dans différents endroits de la ville et augmenter leurs niveaux sur différentes échelles afin d’optimiser les points générés par ces bâtiments. Le tout est saupoudré d’objectifs que les joueurs vont tenter d’atteindre et de capacités permanentes à acquérir. Il propose pas mal d’originalités: sa mécanique de déplacement d’ouvriers, sa gestion des dés, son rythme, la modularité de ses actions et la collaboration qu’il induit dans la construction de la ville.

Les déplacements d’ouvriers

Il y a 5 emplacements d’action sur le plateau. Au début de la partie, vous placez votre ouvrier sur un des emplacements pour réaliser deux des actions proposées à cet endroit. Pour réaliser les actions du lieu, vous commencez par prendre un des dés. La valeur du dé pris indique l’emplacement d’action où se déplacera votre ouvrier à la fin de votre tour afin d’y exécuter les actions lors de votre prochain tour. J’ai bien aimé cette mécanique originale car elle pourra influencer vos actions. Il vous arrivera de vous déplacer sur un lieu pour pouvoir, par après, vous déplacer ailleurs.

De plus, les dés pris vous serviront de ressources. Et ça c’est vraiment génial car vous irez à certains endroits plus parce que la couleur du dé vous intéressera que pour les actions proposées.

La compétition en collaborant

Un autre élément sympathique du jeu est qu’il encourage les joueuses à collaborer alors qu’une seule d’entre elles l’emportera. En effet, les actions possibles vont permettre de prendre des ressources, de monter sur les échelles, de gagner des capacités, de scorer des objectifs, de construire des fondations ou de construire des bâtiments sur des fondations déjà construites. Et ça vous coûtera moins cher de construire des bâtiments sur des fondations adverses. Et vos adversaires gagneront un bénéfice si vous construisez sur leurs fondations. Tout ça va encourager tout le monde à construire pour tout le monde et j’ai vraiment apprécié cette collaboration « forcée » assez rare dans un jeu compétitif.

Ta ta ta ta

Le rythme du jeu est assez déconcertant également. Je dirais même que c’est sa force et sa faiblesse. Un peu comme dans Origins ou Teotihuacan, le rythme de la partie peut varier d’une partie à l’autre. Tabannusi se joue en 5 manches et une manche se déclenche lorsqu’une case action est vidée de tous ses dés. Et ça peut arriver lentement, rapidement et même consécutivement! Il n’est pas rare qu’on réalise plusieurs décomptes de fin de manche en un seul tour de jeu. Ce sont en fait les actions des joueurs qui vont décider du rythme de la partie et ça peut surprendre. Il y a un petit côté d’imprévu et de manque de contrôle dans cette mécanique qui peut gêner certains joueurs bien que, personnellement, je la trouve excellente par son originalité et son effet de surprise.

Ba ba ba ba

La variabilité du jeu est assurée par une série d’éléments modulables: objectifs, valeurs des dés, tuiles capacités disponibles et tuiles actions réparties aléatoirement entre les lieux d’action. Autrement dit, d’une partie à l’autre, les actions disponibles à chaque lieu seront différentes. J’adore 🙂 On peut regretter un rythme de partie déconcertant et certains déséquilibres dans les objectifs mais l’ensemble du jeu plait beaucoup. La mécanique de déplacement d’ouvriers, l’utilisation des dés pour ces déplacements et comme ressource, l’acquisition de capacités, le choix des objectifs à atteindre et les stratégies variées qu’ils induisent ainsi que la collaboration forcée dans un jeu compétitif sont autant d’éléments qui séduisent et donnent clairement l’envie d’enchainer les parties!



L’explication des règles dégustées par Chaps


Vin d’jeu d’music

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Clems_Achille
Tabannusi ça envoie du l'Ur!!
Merci Swatch pour cette présentation et analyse de Tabannusi.
Je partage tout à fait cette critique. Le jeu n’est pas exempt de petits défauts et déséquilibres (tuiles ziggourat notamment) mais compense largement par sa profondeur et la richesse de ses mécaniques.
La grande variabilité d’une partie à l’autre en termes de durée et de stratégies à mettre en œuvre (générées par les différentes tuiles/cartes « objectifs » ziggourats, décrets et bateaux du port) est clairement une grande force de Tabannusi, au même titre que la collaboration pour la construction des bâtiments. Il va falloir s’adapter à la configuration du jeu à chaque partie !!!
Comme quoi Mister T arrive encore à sortir des jeux originaux et innovant avec son système fétiche s’appuyant sur les dés.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *