• Ademimo - FICHE DE JEU
  • 0

Ademimo

Note moyenne
7.50
(2 notes)
Mise en place: 5' - Règles: 5' - Partie: 20'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Famille
Age minimum: 8
Nombre de joueurs: de 3 à 6 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (1 note)
1.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1694 Ademimo 1

Nintendo & Wizard of the Coast nous ont présenté leur nouvelle carte hyper collector: SwatSh, un pokemon hyper puissant que toute joueuse se doit de posséder ;-)

SwatSh8/10

Quelle ne fut pas notre surprise de retrouver Hisashi Hayashi, auteur des excellents Yokohama et Trains, derrière les manettes de cet Ademimo, très justement traduit et publié par Iello, Iello qui est justement un éditeur qui affectionne particulièrement les jeux de devinettes de mots avec les excellents Decrypto et Mystères pour ne citer qu’eux.

Ademimo emprunte une mécanique déjà vue dans Decrypto ou Animal Suspect, la mécanique du « connaissance de cause » 😉  Les joueuses connaissent à l’avance les mots à deviner et c’est la méthode pour les faire deviner qui est contraignante.

Ici, vous verrez les 10 mots à faire deviner et chaque joueuse va se voir en attribuer un secrètement.

Pour les faire deviner, chaque joueuse dispose de 3 pyramides qu’elle va placer, à son tour, sur une des cartes « adjectifs ».  En fonction du nombre de joueuses, on va placer un certain nombre de cartes « adjectifs » au centre de la table.  Chaque carte propose entre 2 et 4 adjectifs opposés.  Exemples:

  • Noir ou blanc
  • Grand ou petit
  • Epais ou fin
  • Dur ou mou
  • Bleu, rouge, vert ou jaune
  • Carré, rond, triangulaire, rectangulaire

L’ordre1694 Ademimo 2

Chaque joueuse va donc placer une de ses 3 pyramides sur l’adjectif qui représente le mieux le mot qu’elles doivent faire deviner à ses comparses.  L’aspect très sympa de cette mécanique est que l’ordre est important.  Une des pyramides est indiquée « 1 », la seconde « 2 » et la dernière « 3 » 🙂  Quand, plus tard, les autres joueuses vont devoir deviner le mot de la joueuse, un peu comme dans Concept, l’ordre de pose leurs pyramides donnera une indication.

Pose d’ouvriers

La seconde mécanique originale pour ce genre de jeu est l’introduction d’un système de pose d’ouvrières.  On ne peut pas placer une de ses pyramides sur une carte déjà occupée par une autre pyramide.  A une exception près: s’il nous reste minimum 2 pyramides, on peut les placer ensemble sur un adjectif dont la carte est déjà occupée par une pyramide adverse.  Evidemment, cela monopolise 2 pyramides et donc diminue le nombre d’adjectifs qui décriront le mot à trouver à 2 (1 avec 1 pyramide et le second avec 2).  Vous devrez donc être vigilent et viser les adjectifs les plus importants en premier avant qu’on vous souffle la place sous votre nez 😉

Fausse piste

1694 Ademimo 3Le dernier élément très sympa est l’obligation de poser une pyramide.  Même si aucun adjectif ne convient, on est obligé de placer ses 3 pyramides.  Cette mécanique accentue d’autant plus l’importance de l’ordre de pose des pyramides.  On va souvent se douter, à tort ou à raison 😉 , que le dernier adjectif choisi est peut être peu fiable…

Deviner

Mais l’essentiel n’est pas là.  En effet, faire deviner son mot est somme toute assez facile et évident.  On choisira les adjectifs les plus appropriés, c’est tout.  Même s’ils ne conviennent pas parfaitement, on fait avec ce qu’on a 🙂

L’essentiel est dans la devinette 🙂

Avec les maigres éléments dont on dispose (les 10 mots, les cartes adjectifs et l’ordre de pose) arriver à deviner le mot mystère relève de la gageure.  Ce n’est vraiment pas évident et c’est à ce moment que nous, joueuses, prenons notre pied.  Cela prend néanmoins un certain temps et ralentit le jeu.  Parvenir à deviner les mots de ses adversaires est souvent un exploit et souvent possible.  En tenant compte de tous les éléments dont on dispose, à l’aide d’un bon esprit de déduction il est possible de deviner les mots des autres.  Et c’est là où Ademimo nous encourage, à demi mot, à refaire une partie pour arriver à faire mieux que la dernière fois!


tapimoket

Tapimoket7/10

ADEMIMO s’inscrit dans ces jeux familiaux qui tournent autour des mots à deviner comme peuvent l’être Codenames, Concept (Quoiqu’on dépasse le domaine du mot dans Concept), et d’autres jeux encore…

Bref ADEMIMO est un jeu pour jouer avec tout le monde et en réunion. D’ailleurs plus on sera nombreux, mieux il sera quoiqu’à 3 joueurs, il ne tourne pas trop mal…

Le principe est simple. On dispose un plateau qui, outre le fait de permettre de noter les scores, il recevra 10 cartes contenant un mot. On dispose enfin des cartes à proximité indiquant des qualificatifs. En général sur la même carte, on aura des choix multiples dans un concept (comme rouge, orange, jaune), ou des opposés (Grand, petit).

Chaque joueur prend alors un jeton numéroté (de 1 à 10) au hasard parmi une pioche que personne ne voit, ce sera le mot qu’il essaiera de faire deviner aux autres.

Il aura aussi des jetons en forme de cône pour les poser, justement sur les cartes de qualificatifs.  On recevra aussi un cône de chaque joueur qu’il enclenchera dans une petite réglette pour indiquer ses réponses lorsqu’on aura deviné les mots adverses.

En plus clair, chacun doit trouver les mots des autres après que tout le monde ait donné des indices.

A tour de rôle, les joueurs donnent alors une indication en posant un cône sur une carte. On tourne ainsi jusqu’à ce qu’il n’y a plus de cône chez personne. Un peu comme si on jouait ,tous en simultané, à Concept. Si une carte est occupée, il faut alors poser deux cônes pour y aller, ce qui peut entraîner des situations gênantes.

Ensuite on vote derrière son paravent, on découvre nos résultats et si quelqu’un a trouvé le mot d’un adversaire, il prend un point et celui qui a le mot aussi… (toujours un peu comme concept)

On réalise un certain nombre de manches, puis celle ou celui ayant le plus de points gagne.

Voilà, c’est très simple.

ADEMIMO est assez proche de Concept dans le principe. Sauf que là bien sûr on joue tous en même temps. Cependant, si Concept est un must dans le genre, il demande une certaine maîtrise du plateau qui comporte beaucoup d’icônes et une imagination un peu plus tortueuse….

ADEMIMO sera plus accessible, et donc si vous jouez avec des novices, il fera parfaitement l’affaire.

On notera aussi, un très bel effort sur le matériel pour ce jeu pour un budget dépassant à peine la vingtaine d’euros. J’ai plutôt bien aimé…


1694 Ademimo 6


Vin d’jeu d’vidéo

La dégustation en 6 minutes par SwatSh

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Jean-Pierre Malisse
il y a mieux dans les jeux à devinette
1er problème à l'ouverture de la boîte : pas très content d'avoir des pyramides
crantées en trop dans une couleur et manquantes dans une autre... (nombre total de pyramides ok
mais pas les bonnes). Problème d'édition dans la boîte pourtant scellée que j'avais ouverte.
Attention aussi au dépunchage de ne pas jeter les plaques de comptage,...
on garde les pions qu'on dépunche, et ici, c'est la plaque dépunchée qu'il faut conserver
(ça serait bien de le spécifier dans la règle, car habituellement quand on dépunche un jeu et certains risqueraient d'aller un peu "trop" vite 😉

Personnellement j'ai trouvé que autant le nombre de mots à trouver est correct avec des cartes double-face,
autant les adjectifs fournis sur des cartes simple face, eux, ne sont pas suffisamment nombreux
quand on joue à plus de 3 joueurs, pour avoir assez de mots où on ne joue pas seul sur la carte pour faire trouver raisonnablement quelque chose.

Quand vous avez dans vos adjectifs "nord", "sud", "long" et "droit" , comment voulez-vous essayer
de faire deviner "ballon",.... ? et les adjectifs fournis sont vraiment
1) en nombre trop restreint
2) un peu choisis à la va-vite par le créateur du jeu ou l'éditeur du jeu, et pas assez variés
J'ai peut-être manqué de chance au tirage, mais c'est arrivé plus d'une fois.

Les pyramides sont petites et pas faciles à manipuler, de plus il n'est pas évident sur une grande table
de distinguer les numéros (des petits drapeaux ou des autocollants contrastés auraient peut-être été utiles,
ou mieux un dégradé dans la couleur de base, mais là ça aurait probablement coûté trop cher à produire).
En fait, j'ai vu que dans la version japonaise "Word Porters" on utilisait des rondelles avec un chiffre coloré,...
je pense que cette méthode de vote serait mieux que les pyramides chiffrées,....

Il est aussi difficile de faire la distinction entre les crantées et non crantées lors de la mise en place initiale.

Comme l'a fait remarquer quelqu'un dans les critiques précédentes, c'est un peu comme "Concept"mais avec des mots.

La recherche simultanée est intéressante, car personne n'est sur la touche, et tout le monde réfléchit en même temps aux mots des autres, mais

a) le dernier joueur est trop souvent fortement pénalisé (à plus que 4), même si on alterne les rôles
b) la règle de conflits de pyramides sur la même carte, nécessitant 2 pyramides
au lieu d'une et donc "appauvrissant" le joueur adverse dans ses choix, ne marche pas bien du tout.
c) le comptage des points est un peu pénible.

L'auteur étant japonais, peut-être que ce jeu fonctionnait mieux avec l'alphabet kanji car on peut supposer que les concepts et adjectifs, devraient coller mieux aux mots japonais.

Mais, personnellement je ne me suis pas amusé. Je lui préfère "Concept", "Mystères" ou même "Hein ?", qui sont plus "rigolos", au point où souvent pour ces jeux-là on ne compte même pas les points mais on rit nettement plus.

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *