• Pitch out - FICHE DE JEU
  • 0

Pitch out

Note moyenne
7.00
(1 note)
Mise en place: 3' - Règles: 1' - Partie: 15'
Année:
Auteur(s):
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s): ,
Catégorie: Famille
Age minimum: 7
Nombre de joueurs: de 2 à 2 joueurs
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub

Tapimoket : 7/10

Ça va cogner !

Ma première partie date d’un peu plus de 2 ans à Cannes 2018. On ne pouvait pas manquer ce jeu à l’époque, puisqu’il se présentait au milieu d’une allée sur une magnifique aire de jeu tout en bois, qui devait faire un bon mètre de côté. C’était d’autant plus impossible de le louper, qu’un ami, gérant d’un magasin de jeux, m’a mis au défi aussitôt. Et il a raison, car je ne suis pas un pro de la pichenette.

En effet, on s’en doutait un peu, mais dans Pich Out, il sera question d’utiliser son adresse à base de pichenettes pour gagner, mais aussi de la stratégie et de la tactique pour éliminer l’adversaire.

Stratégie et Tactique ?

Oui ! Il en faut, surtout si votre adresse n’est pas 100% fiable. Celle-ci sera obtenue grâce à la présence d’obstacles sur la zone de jeu. Ces obstacles pourront vous servir à vous approcher sans vous faire dézinguer trop vite, ou vous cacher bien sûr. Vous pourrez même les « taper » avec vos pions pour tenter de les déplacer, ou devrais-je dire les replacer comme vous le souhaitez.

Dans Pitch Out, vous allez donc mener une guerre. Il s’agit d’ailleurs d’un combat entre deux armées, le jeu étant limité à deux joueurs.

Chaque camp prendra possession de ses cinq combattants pour mener la bataille, chacun ayant un pouvoir spécial. On place se choisit alors le champ de bataille, une surface carrée de 80×80 cm. Inutile de sortir un mètre, il suffit de se mettre d’accord pour l’endroit, mais surtout avoir une surface qui glisse bien. Evitez le tissu, ou une surface rugueuse qui viendrait gâcher vos compétences de fin tireur ! Sur cette surface, on y place alors les barricades : de gros obstacles carrés.

J’en profite là pour saluer le travail remarquable de Gigamic pour le design du jeu. En effet, les barricades s’assemblent en un cube qui permettra également de stocker les jetons, le tout pouvant être mis dans un sac et être emmené partout.

On place donc 5 obstacles, deux de chaque côté et un au centre. Puis chacun installe ses jetons de son côté, libre à vous de le planquer derrière un obstacle ou de la placer directement prêt à combattre. Je jeu démarre ensuite.

Chaque joueur va pitcher et tenter d’éjecter un jeton adversaire de la surface de jeu. Attention aux objets fragiles à proximité quand même, car ce serait dommage de péter le vieux service à thé de l’arrière grand mamie sous les yeux horrifiés de toute la famille… Oui, même si celui-ci était moche… Ce n’est pas une raison !

D’ailleurs, si votre jeton quitte la table aussi, et bien c’est la mort pour vous également ! Même si vous n’avez rien touché. Alors visez juste, fort mais pas trop pour ne pas finir parmi les victimes du combat.

Je vous avais parlé de pouvoirs ? Et bien chaque jeton aura sa caractéristique. L’Immortel peut justement rester sur la table si vous l’avez fichu vous même en dehors, le Runner peut être jouer une seconde fois si vous n’avez rien touché, le Défenseur peut mourir à la place d’une autre. Mon préféré sera l’assassin car il tue, même s’il n’éjecte personne. Il suffira qu’il touche un autre jeton pour le tuer. Il permettra donc de faire des dégâts même si vous avez un tir « timide ». L’immortel devient également tactique car il vaut mieux l’envoyer avec force avec l’espoir qu’il revienne à vous ou le voir éjecté et revenir.

Enfin le capitaine remplace n’importe quel jeton déjà mort. Il est puissant, mais si vous le perdez, vous perdez aussi immédiatement la manche.

Le jeu se joue en 3 manches (ou 2 si vous avez perdu les deux premières)

Pitch Out ajoutera, pour faire varier les parties, d’autres jetons : les élites. On aura par exemple la sorcière qui invoque des pions avec elle… Bref, vous pourrez mixer comme vous l’entendez, voire même vous battre avec tous les jetons.

Pitch de poche

Pitch Out ne révolutionne pas le jeu de pitch, mais son design le rend facile à emmener contrairement à un Flick’em Up, excellent mais moins simple à installer et aux règles plus complexes. Le matériel est correct et la sensation est la même depuis que j’ai joué à Cannes. Au fait, j’ai gagné d’un cheveu, comme quoi, même si on est pas super doué… Certes, il n’y a plus la belle table et pions en bois, mais le design est suffisamment bien fait pour avoir un jeu que l’on peut sortir facilement pour une ou plusieurs parties rapides. Je vois là également un bon jeu pour organiser des tournois en festival ou dans une association. Certes, on peut aussi décider de qui fera le ménage à la maison avec une partie 😉

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *