• Darwin’s Journey (premières impressions) - FICHE DE JEU
  • 9

Darwin’s Journey (premières impressions)

Note moyenne
9.00
(1 note)
Règles: 55' - Durée par joueur/euse: 40' - Meilleur score: 155
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh: 9/10

C’est grâce aux très sympathiques David, Christophe et François de l’excellent groupe Facebook « Ludistes Francophones joueurs d’eurogames pousseurs de Kubenbois » (avec le groupe Facebook de Vin d’jeu bien entendu 😉 ) que j’ai pu jouer à Darwin’s Journey sur Tabletop Simulator. C’est David qui nous a préparé et expliqué les règles et je le remercie encore une fois pour ce travail préparatif qui, on le sait tous, demande beaucoup d’efforts et de temps. Résultat: des règles limpides expliquées de mains de maître dont vous pourrez retrouver toutes les explications en fin d’article dans l’excellente vidéo de L’instant Gaming qui retrace les 55 minutes d’explications de David (commentées de nos questions).

Darwin’s Journey est actuellement en cours de financement participatif (lien ici) et il a attiré notre attention dès son lancement surtout grâce à un de ses 2 auteurs, Simone Luciani, co-auteur de notre Vin d’jeu d’l’année 2020, Barrage! Mais Simone n’a pas réalisé que cette petite merveille, il a également créé notre Vin d’jeu d’l’année 2013: Tzolk’in, l’excellent Lorenzo Le Magnifique et Grand Austria Hotel entre autre. Et ce n’est pas tout puisque le co-auteur de Darwin’s Journey, Nestore Mangone n’est autre que le co-auteur, avec Simone Luciani (tien tien 😀 ) , de notre Vin d’jeu d’coup d’coeur 2019: Newton!

Les objectifs sont disposés en bas du plateau et votre bateau doit atteindre la bonne section

Olivia Barrage John

Et cette dernière mention de Newton n’est pas anodine puisque Darwin’s Journey en présente de nombreuses similitudes. Pourtant, la première qui saute aux yeux est la référence à Barrage puisque le jeu se joue en 5 manches, chacune ponctuée par un objectif rapportant des points qui seront réduits si notre marqueur n’a pas atteint le niveau suffisant. Voilà déjà une belle qualité pour Darwin’s Journey puisque ces objectifs sont modulables et, à chaque partie, la mise en place sera différente vous encourageant à modifier vos habitudes 😉

Pourtant, a référence à Barrage ne s’arrête pas là puisque, comme pour Barrage, Darwin’s Journey est un jeu de placement d’ouvriers. Mais attention, ici, les ouvriers sont spécialisés…

Les sceaux

En effet, un peu comme vous pouviez améliorer la puissance de vos actions grâce aux cartes jouées dans Newton, dans Darwin’s Journey, vous allez pouvoir acheter des sceaux que vous placerez sur une ligne en face de chacun de vos ouvriers pour améliorer la puissance de leurs actions. En fonction du nombre et de la couleur de chaque sceau en face de chaque ouvrier, chaque ouvrier pourra réaliser les actions correspondantes plus puissamment. Vous allez donc vous construire une asymétrie dans les pouvoirs de vos ouvriers grâce aux sceaux de chacun d’entre eux.

Bonus

Et la mécanique ne s’arrête pas là puisqu’en fonction de la couleur des sceaux en face de chacun de vos ouvriers, vous allez pouvoir remplir les conditions de vos cartes de départ qui vous apporteront des bonus assez puissants dont il serait dommage de se passer.

Et là aussi, Darwin’s Journey excelle. Le jeu recèle de bonus qu’on va pouvoir gagner de multiples manières et les joueurs vont devoir jongler avec eux et les optimiser. C’est une des mécaniques que j’affectionne particulièrement dans les jeux modernes et Darwin’s Journey en propose un peu partout pour mon plus grand bonheur.

Des actions sans ressource

Un autre élément que j’ai particulièrement apprécié dans Darwin’s Journey est sa gestion des ressources, enfin, de la ressource devrai-je dire. Le jeu n’en propose qu’une à gérer: l’argent. Et l’argent, Darwin n’en possédait probablement pas beaucoup car sa gestion est tendue du début à la fin. Pas de transformation de ressources ici et c’est tant mieux tant cette mécanique a fait son temps 😉

Vous allez pouvoir faire naviguer votre bateau pour grapiller certains bonus et éviter la perte de trop de points à chaque décompte, écrire des lettres pour gagner des bonus en cas de majorité, acheter des sceaux et monter votre campement pour acquérir des bonus divers.

Vous allez pouvoir également acquérir des tuiles objectifs que vous pourrez placer sur votre plateau personnel, une fois atteints. Là aussi, j’ai beaucoup aimé cette mécanique d’objectifs personnels puisque, lorsque vous placerez un objectif réussi sur votre plateau individuel, vous allez gagner une capacité ou des points bonus. Ces capacités vont accentuer l’asymétrie du jeu bien que j’ai trouvé un peu dommage qu’elles soient identiques pour tous les joueurs. Un peu comme si tous les plateaux personnels de Barrage étaient les mêmes. J’aurais aimé encore plus d’asymétrie dans les capacités de chaque joueur.

Enfin, la dernière grande action que vous pourrez réaliser dans Darwin’s Journey est le voyage et l’exploration des différentes régions du jeu. Et c’est principalement là où Darwin’s Journey fait penser à Newton et ses différentes pistes de voyage ou d’apprentissage. Différents bonus y sont disposés aléatoirement en début de partie et vous allez vous y déplacer pour les ramasser et les optimiser.

Les fossiles de Darwin

La finalité de Darwin’s Journey est la découverte des fossiles que vous allez pouvoir trouver principalement durant vos voyages mais pas uniquement, puisque certains bonus récoltés ci ou là vous permettront d’en découvrir d’autres. La découverte des fossiles va être une réelle bataille entre joueurs car, non seulement ils seront la source principale de votre gain d’argent mais également de votre gain en points. Et comme chaque fossile ne peut être découvert qu’une fois, les joueurs vont se livrer une vraie bataille sur ceux-ci. Darwin’s Journey est clairement une course aux fossiles.

Alors c’est bien, bien évidemment, car ça va non seulement apporter beaucoup d’interaction au jeu mais également pas mal de tension. J’ai néanmoins trouvé que l’apport en PVs apporté par les fossiles était exagéré. Alors oui, évidemment, la découverte des fossiles est l’essence même du jeu, son but et son thème, un peu comme la construction de la pyramide dans Teotihuacan. Mais ici le jeu va jusqu’au bout car sans vous investir suffisamment dans la découverte des fossiles, vous ne pourrez prétendre à la victoire. Pourtant, les possibilités de gagner des PVs ailleurs sont nombreuses. Et c’est là où le jeu est trompeur. Il vous encourage à gagner 10 PVs par çi ou par là mais c’est rien face à la petite centaine de PVs que peut vous apporter la découverte des fossiles. Ce déséquilibre limite fort les stratégies puisqu’il n’y en a qu’une! Mais l’essentiel, un peu comme Teotihuacan, n’est pas le nombre de stratégies mais bien les multiples moyens de la suivre qui apportent la richesse et la profondeur de Darwin’s Journey.



La vidéo règle de nos amis de L’instant Gaming


La vidéo de la partie complète


Vin d’jeu d’music


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

9 de réponses

  1. Arthurus dit :

    Oui c’est vrai d’Edwing, pour Newton j’avais cette impression mais après avoir lu quelques commentaires contraires j’ai tenté la stratégie « 0 livre » et j’ai gagné (bon mar contre je n’ai pas atteint les 100 points 🙂 )

    On espère donc que l’équilibrage de Darwins Journey sera tout aussi bon !

  2. Deadwing dit :

    Pour Newton, ce n’est pas un défaut car j’ai fais une partie avec un joueur qui a fait presque 100 points sans poser aucun livre sur sa bibliothèque. Preuve de la richesse du jeu !

  3. SwatSh dit :

    Merci pour la précision Olivier. Santé et amuse-toi bien!

  4. olivier gouret dit :

    précision : j’ai constaté le problème que j’ai signalé uniquement sur mon PC, pas sur mon smartphone !

  5. SwatSh dit :

    Merci pour la remarque Olivier, j’ai transmis aux intéressés. Santé et amuse-toi bien!

  6. olivier gouret dit :

    bonjour,
    il y a un souci avec les vidéos, on ne peut pas les « enregistrer pour les regarder plus tard » …

  7. SwatSh dit :

    Salut yoann et merci pour tes remarques. OK bien entendu sur les termes employés, on n’était pas accro à la juste définition et on les a tous mis sous le terme « fossile ».
    Pour le second point, tu as mal lu, je n’ai pas écrit « centaines de point » mais « la petite centaine de PVs que peut vous apporter la découverte des fossiles ». Dans notre partie, le premier a scoré, si je me souviens bien (voir la vidéo ci-dessous) 65 points rien que sur les « fossiles » (13 x 5). Cela représente donc, pour moi, une petite centaine de points (sachant que le score maximum sur les « fossiles » peut être de 90 points). Mais si tu estimes que c’est trompeur, je peux changer en « une grosse cinquantaine de points » ce qui est, somme toute, tout aussi exagéré par rapport au reste des PVs et qui reste bien en adéquation avec ma critique. Santé et amuse-toi bien!

  8. yoann dit :

    Interessant cette review. J’ai cependant 2 remarques :
    1) On ne devrait pas parler de fossiles mais d’êtres vivants et de fossiles. Les fossiles ne correspondent aux tuiles avec l’icone marteau, Darwin découvre aussi des animaux, végétaux et oiseaux (chacun avec l’icone correspondant. D’ailleurs c’est l’étude des becs des pinsons qui ont permis à Darwin d’échafauder sa théorie.
    2) Concernant le jeu, je suis très surpris de ton comptage de point pour les fossiles (plutôt découvertes). Centaines de points???
    En fin de partie, on score selon la formule (2 + nombre de ligne terminée au musée (max 4) X avancée sur la piste de l’évolution. Sans allez chercher de tuiles découvertes, on peut progresser sur cette piste et donc gagner des points. Un joueur qui aurait mis le paquet sur cette piste va devoir compléter les lignes seuls car les autres ne l’aideront pas et en plus s’il rempli les lignes, les autres profiteront de ce travail pour monter sur cette piste….. Il me semble y a avoir eu une grosse erreur de règle dans votre comptage final.

  9. Arthurus dit :

    Merci pour cette review ! J’ai backé instantanément le kickstarter en voyant les auteurs 🙂
    J’espère que l’impression que la collecte de fossiles est trop puissante sera nuancée au fil des parties. C’est un peu le même défaut qu’a Newton (que j’adore) avec l’action « remplir la bibliothèque » qui est inévitable pour gagner…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *