• Ultimate Railroads - FICHE DE JEU
  • 0

Ultimate Railroads

Note moyenne
8.75
(4 notes)
Règles: 40' - Partie: 120'
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s): ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Mécanisme(s):
Catégorie: Intermédiaire
Age minimum: 12
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
7.50
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub

SwatSh:  9 /10

Quelle bonne idée de Z-Man Games (Cryo, Paleo, Marco Polo,… (oui, ils aiment bien les noms en « o » 😉 ) & d’Asmodée de rééditer une si belle pépite qu’est Russian Railro (ads 😉 ) et toutes ses extensions. Et quand j’écris toutes ses extensions, c’est bien toutes, mêmes les plus rares et introuvables et même plus! Jugez plutôt, la boite d’Ultimate Railroads contient:

-Russian Railroads
-German Railroads
-American Railroads
-Asian Railroads (Une nouvelle grande extension)
-Les mini-extensions sorties
-Quelques petits ajustements de règle
-On peut même combiner les éléments des différentes extensions ensemble
-Et à cela s’ajoute un mode solo

Alors oui, le jeu date un peu mais est un des meilleurs jeux de placement d’ouvriers. Il souffrait un peu d’un manque de rejouabilité mais avec tout ce que contient la boite d’Ultimate Railroads, il est clair que de la rajouabilité, vous en aurez 🙂

Les 2 auteurs du jeu, Ohley & Orgler, ont déjà oeuvré ensemble sur plusieurs jeux de la gamme 18XX.  Ils sont donc assez spécialisés dans les jeux de trains. Ils ont d’ailleurs créé ensemble Poséidon, qui a marqué un tournant dans leur production: toujours des jeux « de train » ou dérivés mais avec une réelle volonté de s’en démarquer et d’y créer de l’originalité.

Et avec Russian Railroads, le tournant pris par les 2 auteurs dans la production de jeux, toujours sur fond de trains, est assez impressionnant.  Plus de carte, plus de rails à placer sur une carte (enfin, un petit peu quand même), plus de blocage entre joueurs (enfin, un petit peu quand même) et plus de règles hyper complexes et de durée de jeu excessive!

Ici, la mécanique de base est le placement d’ouvriers pur jus et sans aucune originalité ou très peu…  A son tour, un joueur place un ouvrier sur une case d’action libre et exécute l’action associée puis c’est au joueur suivant à jouer.  Les 3 petites originalités sont:
1) Le fait que certaines actions nécessitent 2 voire même 3 ouvriers et sont légèrement plus puissantes.  On a déjà vu ça dans d’autres jeux mais très peu et donc est pour moi une marque d’originalité.
2) 2 cases permettent de récolter un ouvrier temporaire supplémentaire.  Elles sont très puissantes mais les places étant chères, cela peut vous coûter une action précieuse.  Exemple: à 4 joueurs, 3 cases actions permettent de construire une locomotive.  Si un joueur choisit l’action permettant de gagner 2 ouvriers temporaires (ou 2 pièces), et que les 3 autres prennent l’action construction de locomotive, ce joueur ne pourra pas en construire une ce qui pourra le freiner dans sa progression.
3) On retrouve classiquement la case d’action permettant de changer l’ordre du tour mais la petite originalité ici est que les joueurs ayant choisi cette action pourront réutiliser leur ouvrier ayant servi à cette action pour réaliser une autre action.

Donc, à l’exception de ces 3 petites originalités, le cœur du jeu Russian Railroads est très classique.  Là où il se distingue de la masse est ce qu’on peut faire avec ces actions.  Ici, on va construire des lignes de rails sur son plateau individuel afin de relier Moscou à Vladivostok, Kiev et St Petersburg.  Ce qui est très bizarre dans le thème, c’est que tous les joueurs vont construire les mêmes lignes.  Ici, à 4 joueurs par exemple, il y aura 4 lignes différentes qui relieront Moscou à Vladivostok.  Bizarre.  De plus, ne pas arriver à relier les 2 villes avant la fin du jeu est très peu pénalisant.  Un joueur peut très bien gagner le jeu sans avoir réussi à relier les différentes villes.  Les lignes multiples et le scoring sont les 2 écarts les plus frappants au thème.  C’est un peu déstabilisant et étrange, ça enlève un peu de réalisme mais c’est la mécanique du jeu qui en ressort plus grandie.

Par contre, ce qui est très chouette est:
– l’idée de  qualité de rail.  Il existe 5 types de qualité différents et au plus la qualité des rails sera élevée, au plus de PVs on recevra.  Seulement (encore une chose bien écartée du thème) on ne peut construire un rail de qualité supérieure, que si on a construit un rail de qualité inférieure avant.  Les types de qualité de rails vont donc se suivre au p’tit train train 😉 sur chaque ligne.

– Ensuite, sur chaque ligne, on peut obtenir différents bonus en PVs ou en capacités (gain de jetons bonus, gains d’ouvriers supplémentaires et gains de rails de meilleure qualité).

Après de nombreuses parties, j’ai décidé de placer ma note à 9/10 tant Russian Railroad est bon.  Clairement, ce jeu mérite le prix de Vin d’jeu d’l’année catégorie intermédiaire 2014 !

Ce qui m’a le plus marqué lors de ces dernières parties est :
La nécessiter de bien planifier ses coups
Et pour ça, les rails sur les plateaux individuels aident bien, un peu comme une ligne du temps :  « Plus tard, en avançant mon rail gris là, je vais pouvoir obtenir ceci, je vais donc dès à présent acheter une locomotive de telle valeur puis j’avancerai mon rail noir d’autant de cases,… »  C’est excellent et ça augmente considérablement la tension du jeu car on veut absolument pouvoir exécuter certaines actions qui sont liées à notre planification.  On espère alors que les autres ne vont pas la choisir…

La profondeur des choix sur choix
Les choix sont nombreux, difficiles et à différents niveaux.  Souvent, on va devoir réaliser des choix sur nos choix : « Je choisis de construire des rails noirs.  Je dois choisir lesquels construire parmi les 3 disponibles.  En en choisissant un, ça me donne le droit d’acquérir un jeton point d’interrogation.  J’ai le choix entre 6 jetons.  Je choisis le jeton permettant de déplacer le marqueur industrialisation.  En bougeant ce marqueur, il arrive sur la case permettant de réaliser une action déjà réalisée ce tour.  Parmi celles-ci, je choisis celle permettant d’acquérir une locomotive.  Je dois encore choisir où la placer… »

Russian Railroad est clairement d’une profondeur incroyable.


Philrey:  8/10

Comme déjà dit ailleurs, Russian Railroad est une bonne surprise pour tout le monde, je ne reviendrai donc pas sur tous ces points positifs que sont la mécanique classique de pose d’ouvriers (connue mais toujours efficace), de développement (on développe ses lignes de chemin de fer afin d’atteindre certains bonus plus ou moins rapidement), etc.

L’impression après cette partie: classique, rien d’exceptionnel malgré quelques bonnes idées qui en font un bon jeu, peu d’interaction entre joueur (ce qui est souvent le cas lorsque qu’on a un plateau individuel) malgré la possibilité de blocage, plaisir ludique au rendez-vous (vous passerez une bonne soirée, c’est certain), les différentes stratégies possibles (y en a-t-il beaucoup? A voir)

Russian Railroad est donc un jeu plaisant de poids moyen et même un peu plus.


Benoit:  9/10

J’ai pris mon pied avec Russian Railroads. Même s’il est de facture assez classique (tout a été dit à ce sujet!) l’ensemble est bien rodé et tourne du tonnerre, les stratégies possibles multiples!

La qualité du jeu est impressionnante et le thème ressort de façon originale.

Je trouve que RR est une bonne entrée en matière dans le monde du jeu expert. Pas trop lourd…


Pascal:  9/10

Russian Railroads est une très bonne découverte.  Rien à redire sur le matériel.  Tout est propre, solide, agréable, joli.  Un plateau de jeu central est prévu pour se positionner sur les actions possibles, et chacun a son plateau personnel pour marquer son avancement sur les différentes lignes de chemin de fer.

Les règles sont claires, limpides, assez intuitives et sans ambiguïtés.  Il faut compter une bonne demi-heure pour les explications, mais tout s’imbrique bien et de manière logique.

Les différentes stratégies possibles apparaissent assez vite, et après quelques tours de tables, les choix de chacun se dessinent progressivement.  La mécanique de jeu est très classique : on pose ses ouvriers sur une case encore disponible et on effectue tout de suite l’action correspondante.  Pas très original, sans surprise, mais ca marche très bien.

L’interaction est bien présente : les cases d’actions sont en nombre limité et il faut se positionner avant les adversaires.  Il est très difficile de suivre les évolutions de tous les joueurs sur leurs plateaux respectifs.  J’ai quand même eu l’impression de ne m’occuper que de mon avancement et j’ai très peu pensé à bloquer les autres.

Malgré la mécanique classique, il y a bien quelques particularités dans ce jeu : les choix des locomotives (et la possibilité d’intervertir leur position en cascade) est bien trouvé.  Les différentes qualités de rail apportent une touche d’originalité (même si la plus haute qualité semble très difficile à acquérir). Les conducteurs apportent aussi un petit plus dans le jeu.  Et j’ai vraiment apprécié la possibilité de se positionner pour être premier ou deuxième joueur pour la manche suivante, et malgré tout avoir la possibilité de rejouer son ouvrier à la fin de la manche courante : original et intéressant.

On a suivi des stratégies différentes : certaines ont rapporté beaucoup de points rapidement, et d’autre (la mienne), peu en début de partie et beaucoup à la fin.

Au final, j’ai vraiment apprécié ce jeu.  C’est un bon mélange de jeu de placement d’ouvrier classique avec quelques originalités, les règles sont claires et pas trop complexes, tout en demandant beaucoup de réflexion,sans  nécessiter un fichier excel pour déterminer le meilleur choix. La durée du jeu est conséquente, sans être interminable.  Et vous ne vous en sortirez pas sans la tactique, ni sans stratégie.  Même si le nombre de stratégies potentielles ne semble pas gigantesque, je voudrais bien en tester deux ou trois autres que celle que j’ai choisie.

J’ai découvert un excellent jeu, très bien équilibré, un bon mélange de ce que j’apprécie, sans tomber dans aucun excès.  J’en refait une dès que possible.  Que demander de plus ? Un peu plus d’originalité, peut-être  …


Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par tifouch
Encore plus fort
Vieux fan de Russian Railroads depuis ça sortie, puis de German Railroads, que je considérais comme une évolution définitive du jeu, j'attendais cette nouvelle boîte avec beaucoup de fébrilité. Je n'ai pas été déçu. Ma première partie d'Asian Railroads m'a laissé une impression incroyable, avec des possibilités de combos, d'optimisations surpuissantes. Pleins de nouveaux mécanismes petits ou gros, mais toujours cette impression parfaitement huilée ou le calcul et la logique prennent le pas, sans aucun déséquilibre. Rares sont les jeux à ce point équilibrés où on a vraiment envie de tout faire. Cette tension sur les places à prendre, toujours aussi merveilleux.
Cette dernière extension en fait, selon moi, un "gros" jeu expert, où la différence entre les débutants et les vieux routards pourra être considérable (on peut doubler le score par rapport à German Railroalds).
Un tel plaisir ludique se note à 10. Merci Zman.
Cette idée de tout regrouper dans une seule boîte alors que le jeu et ses extensions non rééditées atteignaient des sommes indécentes est une vraie preuve d'amour du jeu de cet éditeur qui sait soigner comme il faut les pauvres geeks que nous sommes.
par yann
Poids lourd
Russian Railroad est un excellent jeu. Inutile de revenir la dessus. Par contre, je m'interroge sur la strategie commerciale de l'editeur. Plutot que de ré-éditer la boite de base, il met a disposition un mammouth à 70 euros avec une foultitude d'extensions.. RR est typiquement un jeu qui gagne a etre joué et rejoué dans une meme configuration (meme s' il y a une variabilité lors de la mise en place de chaque partie). Vues les critiques de RR, de nouveaux joueurs seraient surement interessés par une reedition alors qu'investir dans une big box, sans trop savoir si on utilisera la moitié? un tiers des extensions? me parait pas forcement un bon calcul..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *