• Voidfall L’Avènement du Néant - FICHE DE JEU
  • 0

Voidfall L’Avènement du Néant

Note moyenne
9.50
(2 notes)
Mise en place: 75' - Règles: 80' - Durée par joueur/euse: 70' - Meilleur score: 294
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s): ,
Mécanisme(s): , , , , ,
Contient du plastique
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 1 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de , , , joueurs
Fabriqué en: Chine
Langue: Français
Note moyenne des lecteurs (1 note)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub pub pub pub

SwatSh: 10/10

Un nouveau jeu de Mindclash Games (Anachrony, Trickerion) est toujours un événement surtout quand il est traduit, comme la majorité de leurs jeux, de mannière exemplaire, par Super Meeple!  De plus, quand on sait qu’un de ses auteurs n’est autre que David Turczi (Anachrony, Tekhenu), c’est direct un must buy par chez nous 😊  La campagne de précommande est en cours (lien ici) et, comme on a eu la chance d’y jouer, on tenait à partager notre ressenti avec vous, même si de toute façon on s’en fout, c’est un must buy 😊

Euro 3X

Voidfall est un jeu extraordinaire qui mêle 3X avec un système eurogame sans hasard, de gestion de ressources et d’informations visibles de tous.  Il est pour moi, un peu comme le sont Syd Meyer’s Civilization, Twilight Imperium ou Eclipse, une nouvelle révolution dans le genre !  Il s’agit d’un jeu compétitif mais qui présente une version solo.  Et qui dit version solo, dit IA et qui dit IA dit coopération 😊  Autrement dit, le mode solo peut être étendu à un mode coopératif.  Ces deux derniers modes vont ajouter des règles supplémentaires qui introduisent la gestion de l’IA au jeu de base.  Et comme le jeu de base est déjà très compliqué (comptez plus d’une heure pour expliquer les règles et 1 heure de jeu par joueur), à moins que vous ne soyez un adepte du solo, je ne puis que vous conseiller de jouer d’abord au jeu compétitif avant de vous attaquer au coopératif.

Le voidfall apocalyptique

Que ce soit pour le mode compétitif ou coopératif, le thème colle bien au jeu puisque la galaxie fait face à une guerre intergalactique sans précédent.  Une nation a cependant pu prendre le dessus grâce à leur dieu très puissant.  Mais ce dieu a décidé de ne pas s’arrêter là et une fois le pouvoir conquis par sa nation adoratrice, il a décidé d’étendre son emprise encore plus loin en détruisant la nation au pouvoir et en corrompant, lui-même, tous les systèmes contrôlés.  Les joueurs vont se battre contre ce dieu afin d’éviter l’apocalypse (le voidfall).  Déjà là, j’aime beaucoup l’introduction d’une volonté divine dans un jeu de sciences fiction.  Les joueurs, représentant une des nations survivantes vont alors s’organiser pour conquérir les systèmes contrôlés par le dieu maléfique et qui sait, arriver même à envahir les systèmes adverses…  Mais évidemment, comme dans tout bon 4X, la conquête militaire ne fait pas tout et il existe de nombreux chemins vers la victoire.

Les axes stratégiques

Voidfall se joue en 3 cycles et, à la fin de chaque cycle, un décompte de PVs a lieu.  Les joueuses vont gagner des PVs en fonction des cartes PVs qu’elles ont.  Elles en choisissent une parmi deux en début de partie.  Le jeu va offrir 2 possibilités aux joueuses : soit un départ standard où chaque joueuse dispose des 2 mêmes cartes PVs et en choisissent chacune une, soit un départ asymétrique avec 4 races disposant chacune de ses propres cartes PVs.  Miam miam.  De plus, les joueuses auront l’occasion d’en gagner de nouvelles leur permettant de développer plusieurs axes stratégiques particuliers à leur civilisation. Ces cartes se gagnent en 2 étapes, la première consiste à les prendre en main et la seconde à les jouer.  Elles nécessitent donc une certaines planification contraignante mais savoureuse 😉  De plus, le gain de PVs ne s’arrête pas là puisque chaque cycle va indiquer comment les joueuses vont pouvoir gagner des PVs supplémentaires.  Encore un axe stratégique à prendre (ou pas) en considération !

Les technologies et la variabilité

De plus, la variabilité des parties est impressionnante.  Dans Voidfall, vous aurez l’occasion d’acquérir de nouvelles technologies qui vont vous apporter des capacités stratégiques et asymétriques.  Lors de la mise-en-place, vous allez tirer au hasard les 8 technologies disponibles pour la partie parmi les 26 proposées dans le jeu !!!!  Et chaque technologie va influencer le jeu de manière unique.  De plus, comme ces technologies sont limitées, il y aura une course aux technologies car le premier arrivé sera le premier servi !

Le jeu va donc suivre une marge de progression assez savoureuse où on va gagner de plus en plus capacités qui vont permettre de gagner de plus en plus de PVs en fin de chaque cycle en fonction de votre progression dans les axes stratégiques que vous vous serez fixés.

Et la variabilité ne s’arrête pas là puisque le plateau est modulaire et le jeu propose 5 cartes différentes disposant de leur propre scénario (cartes techno de départ,…) permettant des parties encore plus variées (plus simples, plus axées sur les combats, plus axées sur la gestion,…).

Multiples bonus

Et ce n’est pas tout car chaque plateau personnel a 3 échelles qui vont apporter des bonus immédiats au fur et à mesure de leur progression.  De plus, quand on arrive à passer certaines limites sur chacune de ces échelles, on va débloquer la possibilité d’améliorer ses technologies en technologies plus avancées et donc, plus puissantes.  Et quand on devient très avancé technologiquement, on devient plus pacifiste et on perd une certaine force militaire…

Et il y a bien entendu d’autres endroits où vous allez pouvoir gagner des bonus comme lors du choix de l’ordre du tour où les joueurs plus loin dans le tour bénéficieront de bonus compensateurs et variés (ils changent aléatoirement à chaque tour !!!).  Le choix de la place dans l’ordre du tour sera donc à chaque fois renouvelé !

Choix multipliés par 3

Le système d’actions de Voidfall est d’un côté assez classique et de l’autre va nécessité des choix cornéliens liés à des sacrifices.  Les joueuses disposent chacune des 9 mêmes cartes action (il n’y a pas de deckbuilding).  En début de manche, une carte événement (choisie parmi 2 par la première joueuse) va indiquer combien de cartes action on va pouvoir jouer durant ce cycle.  Par exemple : 4.  Chaque joueuse va alors, à son tour, jouer une de ses 9 cartes actions et réaliser 2 des 3 actions indiquées dessus.  Vous voyez le sacrifice ?  On ne peut pas réaliser toutes les actions d’une carte.  Il va donc falloir bien choisir.  Et une même action se trouve sur plusieurs cartes, à vous à choisir la carte action qui propose la combinaison d’action qui vous arrange le mieux tout en sachant que vous ne pourrez pas tout faire…  J’ai adoré la difficulté de ces choix qui engendrent, néanmoins, un peu d’analysis paralysis, qu’il faut pouvoir accepter dans un jeu comme celui-ci.

Les combats d’échec

Le système de combat est du pur euro puisque sans hasard.  Un peu comme dans Mage Knight (dans un autre genre), on sait à l’avance les pertes qu’on va occasionner et qui remportera le combat.  Le système est d’ailleurs assez proche des échecs car on connait les risques qu’on encourt à attaquer une région vu les représailles voisines qu’on devra subir.  Vous savez, aux échecs, on va quelques fois s’abstenir de prendre une pièce car on va alors rendre une autre vulnérable.  Il en va de même dans Voidfall…

Affinage de mon avis suite à plusieurs parties sur la version Française du jeu définitif

Après quelques parties de Voidfall sur la version retail du jeu, je peux conclure que Voidfall est une bombe intergalactique 😊  Outre un léger manque de certains éléments dans certains cas (dans une partie, on est tombé en rupture de guilde, ce qui peut être vraiment embêtant) ainsi qu’une iconographie hyper abondante qui fait qu’on s’y perd un peu durant nos premières parties, son plus grand défaut est sa complexité (qui est aussi une qualité 😉).  Mais cette complexité engendre une très longue mise en place (entre 1 heure et 1 heure et quart), une très longue explication des règles (entre 1 heure et une heure et demi) et de très longues parties entre 3 et 6 heures de jeu en fonction des joueurs et du scénario joué.  Tout ça fait qu’il est difficile de sortir la boite et que donc, on n’y jouera pas aussi souvent qu’on le voudrait.  Car oui, autrement, Voidfall croule sous les qualités :

  • La rejouabilité est ENOOOOORME
    Voidfall propose plus de 52 mises en place différentes en fonction du type de partie (solo, coop ou compétitif) et chaque mise en place peut être rejouée à l’infini puisque les événements diffèrent et que vous pouvez choisir une faction différente et chaque faction a 2 mise-en-place de départ différentes !!!  Sans compter l’interaction et les actions des joueurs qui peuvent changer la physionomie des parties.
  • Le système de choix d’action est juste fantastique
    Chaque joueuse a son propre paquet de cartes action.  Tout le monde dispose du même mais certaines factions peuvent avoir une ou deux cartes différentes.  Chaque carte action propose 2 actions.  A chaque tour, on joue une carte action et on doit choisir 2 des 3 actions à exécuter.  Il faudra donc renoncer à une action ce qui rendra les choix difficiles surtout que chaque action est quasi unique ou ne se retrouve que sur 2 cartes actions différentes.  Tout ça va amener des choix difficiles et intéressants.
  • Les cartes programmes vont orienter votre stratégie
    Vous aurez 3 façons de marquer des points.  A chaque manche, on dévoilera une carte événement qui permettra de gagner des points si on satisfait à sa condition.  De plus, conquérir de nouveaux territoires va vous rapporter pas mal de points également.  Enfin, vos cartes programme vont compléter ce trio gagnant.  Si vous arrivez à optimiser ces 3 sources de points de victoire, vous êtes bien partis 😊 
    Vous commencez la partie avec une carte programme qui indiquera 2 ou 3 façons différentes de gagner des PVs.  En cours de partie, vous aurez l’occasion de choisir et d’acquérir jusque 3 autres cartes programme, chacune vous apportant des PVs supplémentaires selon 2 conditions.  Et vous gagnerez ces points en fin de chacune des 3 manches.  Vous allez donc vous construire, progressivement, votre propre machine à points, et donc, votre propre stratégie qui devra s’équilibrer avec les événements et la physionomie de la partie.  Fabuleux !
  • Les technologies vont vous permettre de vous construire une machine à capacités permanentes propres
    En fonction du nombre de joueurs environ 12 technologies différentes seront disponibles à chaque partie et vous ne pourrez en acquérir que maximum 6.  Chaque technologie vous apporte des capacités propres permanentes et peut être améliorée en une version plus puissante.  Chaque joueur va donc se construire des capacités asymétriques qui, selon leurs choix, pourront soutenir leur stratégie.  J’adore 😊
  • La quasi absence de hasard dans un jeu 3X thématique est unique
    Voidfall est clairement un eurogame où la bonne gestion est essentielle.  A l’exception des événements et des cartes programme dévoilées progressivement en cours de partie, le jeu ne contient aucun hasard. Et ce faible hasard ne gêne absolument pas et ne va jamais avantager une joueuse plutôt qu’une autre.  Tout est anticipable dans Voidfall même les combats.  Avant d’attaquer, on sait exactement qui va l’emporter et quelles seront les pertes de chaque combattante.  Pourtant, le jeu ne tombe pas dans l’abstrait et son thème reste fort et bien présent.  Voidfall est un 3X (il manque le X d’eXplorer puisque tout est visible dès le début de la partie, pour le reste, il propose bien d’eXploiter des ressources, d’eXterminer ses adversaires et de s’étendre -eXpand-), un 3X épique à la Twilight Imperium sans le hasard lié.  Et ça c’est vraiment unique et ça procure des sensations ludiques uniques et savoureuses pour tout amateur d’eurogame comme nous.

Tout ça fait que Voidfall est un énorme coup de cœur pour nous, une perle ludique d’un nouveau genre dont on rêvait et assez révolutionnaire qui devrait être apprécié par ton amateur d’eurogame et de 3X qui n’est pas effrayé par sa durée.


PhilRey: 9/10

Il y a tellement! Mais tellement à dire!

Comme dit dans la dégustation, ce système de choix d’action par les cartes est excellent. Ce n’est certes pas nouveau mais c’est une mécanique qui fonctionne et que j’apprécie particulièrement. Ici, on récupère toutes ses cartes au début de la manche. Pas besoin de perdre un tour pour les récupérer. Et choisir deux actions parmi les trois disponibles est aussi un brûle neurones. Avec en plus la possibilité de faire les trois!

Voidfall est très complexe. Il y a beaucoup de matos et beaucoup d’icônes à maîtriser. Et un livret de règles bien évidemment touffu! La mise en place ne prend pas 5 minutes, c’est clair! Mais il faut passer par là pour goûter à ce jeu. et il vous faudra certainement plus d’une partie pour en faire le tour.

Plusieurs scénarii sont proposés offrant plus ou moins d’agressivité, plus ou moins de complexité, etc. C’est bien vu de Mindclash!

Je ne mets pas un 10 sur Voidfall pour deux raisons. La première est la durée. Notre partie à 4 joueurs fut bien trop longue, avec pas mal de temps morts, de réflexion. A sortir sans doute lors d’un après-midi pluvieux et non le soir après le souper!

Ensuite, justement les temps morts. Attendez-vous à un temps mort plus important en début de chaque manche. En effet, on va jouer 4 à 6 cartes sur la manche et une planification est nécessaire. Du coup, le premier joueur va bloquer la partie jusqu’à avoir une idée +/- précise de ses actions de la manche! Aux autres joueurs d’en profiter pour faire de même!

Hormis ces deux points, Voidfall est complet, complexe tout en étant cohérent, et très exigeant. Mais on a envie de recommencer!



Vin d’jeu d’vidéos

Nos avis à chaud


Dégustation du proto sur Tabletopia

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

Vin d'jeu
Avis et notes des lecteurs
Pas encore de note !
par Clems_Achille
Voidfall ce n'est vraiment pas le néant !!!
Excellent!!
Les 1ères impressions après une partie en mode compétitif sont très bonnes. Le mode initiation est très bien fait avec une montée en puissance progressive. La dernière manche permet de ressentir le potentiel énorme du jeu en termes de mécaniques, de rejouabilité, d'interraction et de plaisir ludique. Comme attendu le jeu est complexe mais c'est ce qui fait sa richesse. En effet, il y a beaucoup de règles mais avec le scénario d'initiation cela permet de les assimiler progressivement. Les très nombreux icones sont bien faits et on se les approprie assez rapidement. La richesse vient aussi du grand nombre d'actions possibles. Forcément, il y a des choix cruciaux à faire et de la frustration car on ne peut pas tout faire. J'ai beaucoup aimer la possibilité d'upgrader son tour d'action avec la possibilité d'avoir 1 action de plus et/ou de jouer une carte qui boost le tour et apporte des points de fin de manche. J'ai beaucoup aimé aussi le système de prod et de ressources, ainsi que le système de gestion des corruptions qui viennent nous freiner dans notre développement. L'imbrication de toutes ces mécaniques fonctionne très bien et donne un jeu d'une grande originalité.
Le système de combat est sans hasard mais peut être un peu complexe à appréhender car il y a bcp de petits effets qu'il ne faut pas oublier. Il faut vraiment bien maîtriser les règles pour ne rien oublier.
Le thème est très bien rendu également avec des peuples aux pouvoirs asymétriques.
Le petit point négatif est le temps forcément long pour ce type de jeu. De plus, comme les choix d'actions sont nombreux, il est normal de prendre du temps pour mettre en place sa stratégie et optimiser l'ordre des actions.
Bref, j'ai pris une belle claque ludique avec Voidfall qui offre dès le scénario d'initiation un potentiel ludique énorme. Hâte de tester les très nombreux scénarios et modes de jeu proposés!!

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *