• Forbidden Stars - FICHE DE JEU
  • 7

Forbidden Stars

Note moyenne
8.62
(4 notes)
Mise en place: 35' - Règles: 60' - Partie: 300' - Meilleur score: 4
Année:
Auteur(s): , ,
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Récompense(s):
Note moyenne des lecteurs : pas encore de note !
-.--
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub

 

1277 Forbidden Stars 1

 

SwatSh9,5/10

Forbidden Stars est nouvelle version revue et améliorée du maintenant légendaire Starcraft.  Seul un des 2 auteurs du jeu d’origine est repris dans le casting, mais non des moindres : Corey Konieczka, auteur, entre autre, de l’excellent Runewars.  Les deux autres auteurs ont surtout œuvré sur les Star Wars X-Wing et Assaut sur l’Empire, avec Corey également.  Nous pouvons d’ailleurs dire un grand merci à Edge de nous traduire tous ces gros jeux Américains.  Edge, sans qui de nombreux jeux de grande qualité ne nous seraient disponibles qu’en Anglais, nous a d’ailleurs régalés dernièrement avec Zombicide Black Plague, Game of Thrones le jeu de cartes, Arcadia Quest et Blood Rage entre autre.  Chapeau pour ces gros travaux de traduction toujours impeccables (à l’exception de quelques fautes d’orthographe de temps en temps mais je chipote, je chipote 😉  Personne n’est à l’abri d’une petite erreur 😉 ).

But du jeu
Forbidden Stars est un jeu d’escarmouche dont le thème a été transposé à Warhammer.  Le but du jeu est d’être le premier à obtenir x objectifs où x correspond au nombre de joueurs.  A 4 joueurs par exemple, le premier à atteindre 4 des 6 objectifs l’emporte.  Si à la fin des 8 tours de jeu personne n’a réussi à obtenir les 4 objectifs, le jeu se termine quand même et le vainqueur est celui qui en aura obtenu le plus.  Un objectif dans Forbidden Stars n’a rien à voir avec un objectif dans Civilization par exemple.  Ici, on est dans le basic : les 6 pions objectifs de chaque joueur sont disposés sur les planètes du plateau.  Dès qu’un joueur prend le contrôle d’une planète sur laquelle se trouve un de ses pions objectif, il s’en accapare (sans mettre son sac à part 😉 ) et ne pourra plus jamais le perdre même s’il perd le contrôle de la planète en question.  Déjà là, c’est simple, brutal et excellent.  En effet, ce système ne met pas l’accent sur le contrôle des planètes mais plutôt sur la prise de contrôle.  Cela apporte un jeu beaucoup plus dynamique où on ne va pas trop investir dans la défense de ses positions mais plutôt dans la conquêtes des mondes.  Excellent !  Il ne faudra pas pour autant négliger la défense de ses planètes car ce sont elles qui vous fourniront les ressources nécessaires à la construction de vos nouveaux vaisseaux.  En perdre le contrôle n’est pas pour autant catastrophique.  Il vous faudra trouver le juste équilibre entre défense et conquête.  Et l’équilibre est clairement orienté conquête 🙂

Le plateau
Le plateau est lui aussi original puisque, outre le fait qu’il soit modulable, il est constitué de tuiles rectangulaires chacune divisées en 4 zones comprenant soit des planètes pour les unités terrestres, soit le vide intersidéral pour les unités volantes.  L’aspect génial est qu’on va se déplacer de système en système (= de rectangle en rectangle) en pouvant répartir ses unités attaquantes entre les différentes zones du système ciblé.  Ca permet des mouvements assez rapides qui soutiennent le dynamisme du jeu.

La mécanique originale d’actionSONY DSC
Elle a été reprise de Starcraft mais elle est excellentissime.  Une baffe ludique rien qu’à ce niveau-là 🙂  Chaque joueur dispose de 8 pions d’action. 2 x 4 : il y a 4 actions différentes et chaque joueur va pouvoir en réaliser 4 par tour dont maximum 2 actions les mêmes par tour.  Ces jetons action se placent au centre de chaque tuile rectangulaire « système ».  Chacun, à son tour, va placer un de ses jetons action face cachée sur une tuile système.  Cela veut dire qu’il veut exécuter telle action sur tel système.  L’aspect super génial de ce procédé est que le timing intervient dans la mécanique.  Si quelqu’un veut placer un de ses jetons action sur un système comprenant déjà un jeton action (à soi ou à un autre joueur), il le place au-dessus.  Après que tout le monde a placé ses 4 jetons action, chacun à son tour en exécute un qui se trouve en haut d’une des piles.  Ce système génial a plusieurs implications :
-Il va vous falloir une solide planification de vos actions : « je veux réaliser ces 4 actions dans cet ordre-là.  Je vais donc placer ce jeton action d’abord car c’est le dernier que je veux exécuter, puis celui-là,…
-Il permet de bloquer un adversaire : si vous placez un ordre au-dessus d’un ordre adverse, l’adversaire ne pourra exécuter son ordre qu’après que vous avez exécuté le vôtre.  De cette manière, vous allez pouvoir non seulement le bloquer mais également l’empêcher de réaliser l’action prévue (si vous réussissez une attaque par exemple).  Mais avouons-le, et tant mieux pour le contrôle du jeu, perdre purement et simplement une action arrive très rarement.  Dans notre dernière partie, seules 2 actions ont été perdues et c’était plutôt à cause d’une mauvaise planification qu’autre chose.
-Vous allez donc planifier vos actions non seulement en veillant à l’ordre de celles-ci mais également en faisant attention à celles qui pourraient être bloquées ou non par vos adversaires.

Les actions possibles sont quant à elles plus classiques :
-Déplacer et attaquer avec vos unités
-Construire de nouvelles unités ou structures.  Les structures permettent de construire des unités avec les usines, d’avoir accès à des unités et technologies plus puissantes avec les cités ou de mieux défendre vos planètes avec les bastions.
-Récolter de nouvelles ressources
-Améliorer votre technologie.  Certaines technologies permettent d’augmenter l’efficacité de certains de vos ordres tandis que d’autres vous apportent des cartes combats plus puissantes

Les combats
La manière de réaliser les combats est elle aussi originale et consiste en une combinaison de cartes et de dés, les 2 systèmes soumis à un aléa évident mais avec une certaine maîtrise tout de même.  En fonction du type et du nombre d’unités impliquées dans le combat, vous allez jeter un certain nombre de dés qui vont indiquer vos touches et vos défenses : classique.  Puis, vous allez tirer 5 cartes de votre paquet de 10 cartes combats.  Ce paquet peut être amélioré grâce à l’action technologique qui va introduire de nouvelles cartes par 2 SONY DSCdans votre paquet qui vont en remplacer d’autres (toujours par 2) afin de toujours garder un paquet de 10 cartes.  C’est assez bien vu car, bien qu’on soit soumis à l’aléa de la pioche, comme on en pioche 5 parmi les 10, il y a toujours de fortes chances que vous tiriez les cartes nouvellement acquises (qui s’acquièrent par 2).
Ensuite, il y a 3 rounds de combat où on va pouvoir , à chaque fois, jouer une nouvelle carte qui s’accumule avec les cartes précédemment jouées et les dés qui ne sont jetés qu’une seule fois en début de combat.  Les cartes vont permettre d’apporter des bonus en touche ou en défense ainsi que des bonus liés aux unités présentes en combat qui vont permettre de relancer certains dés, d’en ajouter ou d’en retirer,…  Voilà un hasard maîtrisé !

C’est un système extrêmement bien fait et original qui apporte un volet épique du plus bel effet.  Il est extrêmement rare de voir le joueur le plus faible l’emporter mais l’issue du combat reste incertaine en matière d’unités détruites ou en retraite.  Le désavantage de ce système est qu’il prend beaucoup de temps et je pense que Forbidden Stars aurait pu être raccourci à ce niveau-là.

Durée
Oui, il faut avoir le temps d’y jouer à Forbidden Stars !  Comptez environ 1h30 de jeu par joueur, soit 6 heures à 4 et un peu plus de 4 heures à 3.  En commençant à 20h00, en comptant la mise en place et l’explication des règles, n’espérez pas pouvoir le terminer avant 3-4 heure du mat’.  C’est clairement l’aspect le plus négatif de ce superbe jeu qui lui fait perdre 0,5 points pour pouvoir atteindre la perfection dans les jeux Améritrash à mes yeux.

Evolution
Voilà un univers qui ouvre la porte à de nombreuses extensions.  Le jeu en soi, grâce à sa modularité et à sa richesse, présente déjà une forte rejouabilité en lui-même.  Mais les fans pourront certainement se régaler avec de futures extensions.  Chaque race a ses propres particularités (elles sont assez bien équilibrées d’ailleurs) et on espère en voir apparaître de nouvelles.  On peut aisément imaginer de nouvelles tuiles systèmes, de nouvelles unités, de nouvelles technologies, de nouveaux types d’ordre, de nouvelles structures et même de nouveaux modes de jeu (un contre tous, collaboratif, scénarios, d’autres but de jeu, de nouveaux dés,…).

Conclusion
A l’exception de sa durée excessive, Forbidden Stars est un petit bijou en terme de jeu Améritrash.  Il est excessivement épique et stratégique.  Vous allez devoir vous fixer une stratégie afin d’atteindre vos différents objectifs.  De la négociation sera nécessaire et vous allez être amenés à conclure des accords tacites ou explicites ainsi que de les trahir ou non.  Vous allez devoir trouver le juste équilibre entre la défense et l’attaque.  Vous allez défendre certains systèmes non seulement pour les ressources qu’ils génèrent mais également pour les objectifs qu’ils contiennent et dont vous voulez empêcher la prise par vos adversaires trop gourmands 😉  Vous devrez également bien gérer votre faction en équilibrant vos investissements entre contrôle des mondes producteurs de ressources, fabrication de nouvelles unités terrestres et volantes, fabrication de nouvelles structures et développement de votre technologie militaire et d’action.  Et pour tout ça, une bonne planification de vos actions sera nécessaire.  Le tout, baigné dans le thème Warhammer bien présent, est excessivement dynamique grâce à son plateau modulaire composé de systèmes rectangulaires rapides d’accès et d’un système d’objectifs favorisant la conquête rapide.  Forbidden Stars est un jeu simple et brutal.  Une petite, non, une grosse merveille 🙂


Pascal:     9/10 SONY DSC

Je ne suis pas super fan des jeux de combats « à l’américaine », mais je dois bien admettre que certains jeux de ce type sortent du lot.  Forbidden Stars en est un !

Sa mécanique de sélection de zone pour effectuer ses actions est hyper- intéressante.  Elle donne une indication sur vos intentions aux autres joueurs, mais pas toujours suffisamment pour deviner quelle action vous voulez effectuer. Il est aussi possible de prévoir une action là où un autre joueur a déjà prévu l’une de ses actions.  Et le dernier joueur à s’être positionné dans une zone sera le premier a effectuer son action !  La chronologie n’est donc pas respectée.  Cela donne lieu à des situations assez surprenantes, et la prévision des actions est de l’ordre des exécutions est cruciale.

Certaines zones contrôlées permettent de récolter des ressources.  Elles seront plus disputées et leur contrôle et leur défense auront un impact sur votre stratégie (et inversement).

Le jeu se prête à merveille aux négociations et aux associations … et donc aussi aux traîtrises et aux coups fourrés !  L’ambiance autour de la table est terriblement tendue.

Vous rajoutez à cela un matériel absolument splendide et vous comprendrez pourquoi Forbidden Stars est un pur bonheur.

L’expérience ludique est malheureusement un peu gâchée par une durée astronomique ! L’ordre de grandeur d’une partie est 6 heures.  Ce n’est pas exceptionnel (d’autres jeux peuvent durer aussi longtemps), mais cela le réserve à une catégorie de joueurs assez limitée.


Tapimoket:  7,5/10

Bon, j’avoue, je ne suis pas un maître en jeu de figurine, donc je ne suis pas un grand expert du monde de W40K  (Warhammer 40.000). Ceci dit, si ce jeu est sorti, je me dis qu’il vise les fans du genre peut être, mais surtout les non fans pour leur faire découvrir un peu plus cet univers créé par GameWorkshop. J’avoue avoir tâté quelques dérivés comme Space Hulk, Space Marines ou L’hérésie d’Horus… donc je ne suis pas complètement largué non plus !

Mais retournons à Forbidden Stars !

Comme à son habitude, Edge (l’éditeur) nous propose là une super grosse boîte très chère comme ils savent le faire de temps en temps. Si c’est une véritable usine de matériel, voyons voir s’il s’agit d’une usine à jeu, d’une usine à gaz ou d’une usine à m….

Les règles sont un mix entre usine à jeu et usine à gaz. On s’y attendait un peu vu la pléthore de pièces d’armée, de vaisseaux, de cartes, de jeton, etc…   Ma partie se passera à deux joueurs, bien qu’il soit jouable à 4. Mais je pense qu’on peut avoir une bonne idée du jeu et je me dis, même, qu’il est préférable d’y jouer à deux pour que tout ne devienne pas trop confus.

En dehors du beau matériel, j’ai vraiment bien aimé le système de rétribution des ordres. En effet, le premier jeton que vous avez joué dans une zone, risque d’être recouvert par un autre à vous ou un adversaire et ainsi de suite. En revanche, on exécutera les ordres dans l’ordre des jetons retirés. Ce sera donc le dernier posé, qui sera le premier joué…. Vraiment perturbant, mais  malin comme tout. En plus, on les place à tour de rôle, et donc il faut espérer parfois que personne viendra vous recouvrir, qui plus est par un ordre qui vient bien vous ennuyer, comme pouvoir acheter des unités.

Ainsi, on rentrera ensuite dans une bataille effrénée pour conquérir, détruire, se déplacer et même produire. En effet, il y a un peu de gestion de ressources, même si le but principal est de flinguer !

En revanche, le truc qui m’a vraiment déplu, ce sont les « barrières Warp ». Il s’agit d’une petit barre qui va vous empêcher de passer d’une zone à une autre car tout simplement, elles sont infranchissables. Et ce petit truc est quasi aléatoire… De quoi gâcher toute votre stratégie !  Et c’est dommage, car, sans cela, le jeu est plutôt bien…

Alors si vous aimez l’univers ou si vous voulez vous lancer dans W40k, Forbidden Stars est le jeu qu’il vous faut ! Comme ce n’est pas mon cas, je dirais que le jeu est bien, mais je n’y jouerais pas tous les jours…


Dan : 8,5/10

Bon, il faut être amateur de jeux de combat évidemment…

Mais dans le genre, Forbidden Stars est un excellent jeu.

La logique des « pions ordre » (actions) est vraiment originale et amusante.  Elle apporte une note tactique additionnelle.

Seul point faible : la longueur des combats (10 à 15 minutes) qui ralentit fortement le jeu et le rend un peu ennuyeux puisque seuls les 2 protagonistes sont concernés.

Mais sinon, Forbidden Stars est vraiment très sympa.  Prévoyez bien 5 à 6 bonnes heures.


SONY DSC

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

7 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Merci pour ton gentil p’tit mot Bart. Ca fait bien plaisir.
    Et pour répondre à Palferso, moi non plus les Wraps ne m’ont pas gêné 🙂

  2. Bart dit :

    Merci pour tous ces détails !!! Ca donne sacrément envie… Clairement mon prochain achat.
    Je vous lis depuis quelques années maintenant et je tenais aussi à vous remercier pour le boulot abattu. Un site qui bouillonne d’infos et mis à jour régulièrement.
    Vous êtes mon Number One ! Continuez comme ça…

    PS : Bien l’bonjour monsieur Palferso. C’est toujours une joie de te lire. Ce qui, en effet, devient de plus en plus rare !

  3. palferso dit :

    Oui. C’est clairement un jeu vraiment difficile à sortir et vraiment pas avec n’importe qui….

    C’est un jeu à la fois génial (pour plein de raisons) et élitiste (pour plein de raisons).

  4. Lapinesco dit :

    Rhaaa que je veux y jouer à ce FS !!!

    Mais je sais qu’il sortira mal 🙁

    Sniff

  5. palferso dit :

    Juste un point sur les Warp qui m’avait échappé dans les commentaires:

    Pour schématiser, les Warps sont fondamentales pour garantir un équilibre et un intérêt ludique à l’ensemble. Elles sont tout sauf aléatoires (savoir jouer avec l’ordre du tour et sa pioche de cartes évènements) et auront une influence importante évidemment tant pour se défendre que pour attiser de facto l’agressivité entre 2 adversaires. Leur positionnement actuel et potentiel est donc, en conséquence, déterminant pour la planification stratégique de nos ordres.

  6. SwatSh dit :

    Et merci à toi Palferso pour ton commentaire qui me donne encore plus l’envie de m’y replonger 🙂
    Amuse-toi bien!

  7. palferso dit :

    Salut à Vind’jeu!

    Forbidden Stars est mon gros coup de coeur du moment et je commence (pour un jeu de cet acabit) à avoir une certaine expérience de plusieurs parties (j’ai joué toutes les factions au moins une fois).

    Je suis à peu près d’accord avec tout ce qui a été dit. Juste une petite nuance: la durée des combats se réduit très sensiblement au fur et à mesure qu’on acquiert de l’expérience.

    Vu que je suis devenu un peu feignasse pour intervenir sur le web, je copie ici partie de la critique dont j’ai pris la peine de me fendre par ailleurs (c’est dire à quel point ce jeu me procure un fort plaisir ludique et intellectuel…):

    « Forbidden Stars est un jeu bourré de défauts (long, élitiste, violemment punitif alors que sa courbe d’apprentissage est ardue) tout en étant absolument formidable (complexe, fun, passionnant, ultra tendu, immédiatement potentiellement belliqueux (avec ses contreparties au même titre que tout autre choix), à l’assymétrie très marquée tout en étant merveilleusement fine à percer et à utiliser pertinemment en soi et face aux différents contextes, intensément tactico-stratégique (la tentation de l’un entrant souvent en conflit ouvert avec la tentation de l’autre), avec un système de programmation à la Starcraft absolument génial tout en étant abominablement retors et contre-intuitif et un système de combat tout aussi génial).

    Epique, cruel, dantesque, machiavelique… Ça respire le sang, les larmes, le bruit et la fureur autour de la table de jeu. Un des musts de la nouvelle génération mutante des Ameritrash: les Eurotrash.

    Très bon à 2 joueurs (pour des parties plus courtes et/ou pour initier), il est à mon sens idéal à 3 joueurs. A 4 joueurs, je passe mon tour (trop long, trop d’attente potentielle entre les combats notamment). »

    A bientôt et je ne le répèterai jamais assez: merci pour vos critiques si fouillées et si intéressantes! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *