• Railroad Revolution (+ vidéos) - FICHE DE JEU
  • 4

Railroad Revolution (+ vidéos)

Note moyenne
8.50
(4 notes)
Mise en place: 10' - Règles: 40' - Partie: 95' - Meilleur score: 246
Année:
Auteur(s): ,
Illustrateur(s):
Editeur(s):
Distributeur(s):
Catégorie: Expert
Age minimum: 14
Nombre de joueurs: de 2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs conseillé: de joueurs
Note moyenne des lecteurs (2 notes)
9.00
Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

pub pub

1420-railroad-r-1

swa-6

SwatSh 8,5 /10

C’est toujours un bonheur de découvrir la dernière sortie d’un de nos éditeurs préférés: What’s your games?  Ils ont sorti tellement de bons jeux qu’on en est venu à les acheter les yeux fermés.  Jugez plutôt: Nippon, Signorie, Madeira (Coup de cœur 2014), Asgard, Vasco de Gama (coup de cœur 2010) et Reef encounter sont publiés par eux!  Rien que ça.  Et j’allais oublié un tout petit  dernier 😉 : Zhanguo, notre Vin d’jeu d’l’année 2015 rien que ça!  Qui plus est, réalisé par la même paire d’auteurs que Railroad revolution!  Autant dire qu’on démarre bien 🙂

Rien qu’à la boite, on remarque également une certaine homogénéité dans les graphismes de cet éditeur.  C’est normal puisque l’illustrateur attitré de What’s your game? est toujours le même: Mariano Iannelli.  Ici, pour le coup, il s’est un peu trop reposé je trouve.  Le plateau est très moche et ne donne vraiment pas envie de s’y pencher.  Le reste est très bien comme d’habitude mais quel plateau horrible!  il désert la qualité globale de Railroad Revolution et c’est dommage.

Railroad Revolution se veut plus léger que Zhanguo.  C’est vrai mais légèrement 😉  Cela reste un jeu pour expert même s’il s’explique un peu plus rapidement (comptez tout de même plus de 30 minutes).  On ne sait pas vous le cacher, on va construire des voies de chemin de fer mais pas que.  Le télégraphe vient d’être inventé et on va également participer à son développement.

Les choix d’action1420-railroad-r-2

Les amateurs de What’s your game? vont facilement s’y retrouver.  Même si le système de choix d’action est une nouvelle fois novateur, il s’inspire des autres titres de l’éditeur.

Chaque joueuse dispose d’un plateau personnel sur lequel sont dessinées les 4 actions possibles.  A son tour, une joueuse prend une de ses ouvrières ( 🙂 ) qu’elle place sur une des 4 actions possibles et la réalise.  Et comme dans tout bon What’s your game? qui se respecte (la patte des auteurs est également familière) chaque action propose une série de sous-actions (5 par action).  Mais ici, ce ne sont ni des cartes ni des dés qui vont indiquer quelle action auxiliaire on va pouvoir réaliser mais la couleur de l’ouvrière utilisée!  Et comme en cours de jeu, on va pouvoir gagner de nouvelles ouvrières, vous allez devoir bien gérer vos couleurs d’ouvrières!

Il n’y a qu’une seule ressource à gérer dans Railroad Revolution : l’argent est le nerf de la guerre !  Une action principale et de nombreuses sous-actions vont vous permettre d’en gagner.  Mais vous allez devoir bien optimiser vos actions pour faire un minimum appel à l’action permettant d’en gagner car elle vous fait perdre un tour par rapport aux autres actions beaucoup plus lucratives.  Et grâce à cet argent, vous allez pouvoir réaliser les autres actions : construire une gare qui va vous rapporter des bénéfices divers (nouvelles ouvrières, action bonus,…), construire des rails qui vous permettront d’atteindre de nouvelles gares ou construire des relais du télégraphes qui vous donneront, outre des PVs, d’autres bonus.  Et grâce à ces différentes actions auxiliaires et bonus gagnés, vous allez pouvoir construire des locomotives qui vous permettront de réaliser d’autres actions, de réaliser des objectifs qui vous rapporteront de nombreux PVs, d’augmenter vos marqueurs sur les 3 échelles multiplicateurs de PVs, de gagner des actions du télégraphe ou d’aller au marché pour échanger ces actions contre d’autres avantages intéressants.

1420-railroad-r-3Plusieurs grandes sources de PVs

Railroad Revolution propose 3 grandes sources différentes de PVs :
Les locomotives qui s’achètent avec de l’argent et qui donnent en plus la possibilité de réaliser des actions bonus
Les objectifs (avoir des gares à tel endroit, autant de relais du télégraphe, des rails à tels endroits,…) qui rapportent beaucoup de PVs, tellement de PVs que vous aurez du mal à l’emporter sans en tenir compte.  L’importance de ces objectifs est un peu trop grande à mon goût car on va être trop dirigé dans nos choix car on est obligé de les réaliser tant ils apportent des PVs.  Néanmoins, une joueuse peut s’en sortir en réalisant moins d’objectifs que ses adversaires et en se concentrant plus sur les autres sources de PVs.  Mais c’est plus difficile.
Mais pour réaliser ces objectifs, vous allez devoir sacrifier des ouvrières.  La gestion des ouvrières devient dès lors encore plus importante.  Vous allez non seulement devoir gérer les couleurs d’ouvrières que vous acquerrez mais également les couleurs que vous sacrifierez !  Génial !
Les échelles multiplicateurs qui vont apporter pas mal de PVs en multipliant vos gares, stations de télégraphes ou rails par le multiplicateur où votre curseur est arrivé.  Vous pouvez donc vous concentrer sur l’un ou l’autre élément afin de booster vos PVs.

Railroad Revolution ne surprendra pas les amateurs de What’s Your Game ? et de Zhanguo.  Ses multiples façons de scorer 1420-railroad-r-4permettent pas mal de stratégies différentes même si réaliser certains objectifs est primordial pour la victoire et vous dirige un peu trop dans vos actions.  Zhanguo m’avait bluffé dans ses objectifs contradictoires, on ne retrouve pas cette opposition dans Railroad Revolution, du moins, pas autant.  Si on fait abstraction du plateau un peu trop moche, Railroad Revolution est une petite pépite qui se savoure tout on long de la partie grâce aux multiples choix auxquels vous devrez faire face, aux stratégies différentes que vous pourrez suivre et aux combinaisons impressionnantes que vous allez pouvoir réaliser.   Ces combinaisons se réalisent grâce à des ouvrières de couleur qui se combinent à certaines actions auxiliaires et grâce aux multiples bonus différents gagnés au travers d’une multitude d’actions et d’endroits où vous les réalisez.  Railroad Revolution n’est pas une révolution mais ne nous fixe pas trop sur des rails et la liberté d’action s’offre à nous pour notre plus grand plaisir.


phil-4

Philrey:     9/10

Une belle surprise que ce Railroad Revolution. Enfin, pas vraiment. What’s Your Game nous a habitués à ça. On s’attend donc toujours à du bon!

Je ne reviens pas sur les explications si bien développées par SwatSh. Depuis notre partie, la boîte est déjà ressortie une fois dans la semaine.

En négatif, je dirais le design proprement dit. On ne peut pas dire que c’est joli mais ça fait le boulot. Peut-être quelques tuiles supplémentaires pour varier les parties? (pour les villes et les bonus du télégraphe)

A part cela, Railroad Revolution rejoint la catégorie des Zhanguo, Nippon, Signorie et autres What’s Your Game. La réflexion se situe ici dans le choix d’ouvrier à utiliser pour exécuter une action. En effet, chacun donne un plus (réduction du coût pour le Orange, bonus supplémentaire pour le gris, achat en plus pour le mauve, etc.). Seul l’ouvrier non qualifié (le blanc, celui qu’on possède en début de partie) ne donne aucun bonus supplémentaire. Pour cette raison, on essaiera de les échanger contre des ouvriers qualifiés.

Autre élément intéressant: les milestones, genre d’objectifs (visibles) qui exigent de relier certaines ville, d’avoir une gare dans une autre, d’avoir des voies ferrées dans les montagnes ou dans les plaines, etc. Pour compléter ces objectifs, il faudra promouvoir un ou deux ouvrier(s) en manager, qu’on perdra lorsque toutes les conditions seront rassemblées. Cette perte peut limiter nos choix, surtout en fin de partie. On fera donc bien attention à ne pas se démunir trop vite de nos ouvriers.

Le marché n’est pas à sous-estimer non-plus. Il est appliqué lorsqu’une construction (rail ou bureau de télégraphe) où le symbole est représenté. Le marché offre toujours deux options. Le joueur qui active le marché peut réaliser les 2 options. Les autres joueurs, une des deux au choix. Il y a bien évidemment un coût lié à ces options. Le coût n’est cette fois-ci pas en argent mais en parts de la compagnie de télégraphe (chaque part a une valeur de 150$). Par exemple, celle active sur la photo permet, pour 1 part d’échanger un ouvrier par un autre (utile pour se débarrasser de nos ouvriers non qualifiés) et/ou pour 2 parts de construire une voies ferrée gratuitement sur le plateau.

Railroad a donc 2 ressources: l’argent, la principale, et les parts de la Compagnie de Télégraphe (qui peut également servie pour payer, comme l’argent mais qu’on ne peut acheter)

Le dernier élément qui ajoute une tension dans le jeu: le bonus du premier « constructeur ». En effet, le premier à construire une gare dans une ville bénéficiera de 2 bonus. Idem pour les bureaux de télégraphe (en bas du plateau sur la photo). Certainement pas à négliger. Il peut même y avoir une petite course, pour atteindre une ville avant les autres et bénéficier ainsi de ce bonus extra.

Bref, vous l’aurez compris, on a été bien emballé par Railroad Revolution. N’hésitez donc pas!


tapimoket

Tapimoket:  8,5/10

Rien de tel, pour briser son train train quotidien, qu’un bon jeu de gestion. Après l’excellent ZHANGUO, voilà que le duo Marco Canetta et Stefania Niccolini revient en gare avec un second jeu chez « What’s Your Game ». Va t’il rester dans les rails ?

Et bien oui ! Encore une fois, RAILROAD REVOLUTION est un jeu malin, plein de combinaisons et à destination d’un public ayant un certain degré de jeu. Si ce passage à niveau est atteint, alors vous serez ravi par ce type de jeu, un peu plus simple et plus fluide que son prédécesseur ‘Zhanguo’. 

D’un point de vue mécanique et esthétique, ce ne sera pas une révolution et on reconnait bien là un jeu de cet éditeur. De plus, une part de hasard interviendra sur le tirage des objectifs qui peuvent parfois avantager un joueur grâce à des éléments communs qui se recoupent entre eux. 

Il n’en demeure pas moins un jeu excellent où les joueurs experts vont avoir la pression de l’optimisation, qu’ils aiment tant. J’ai, moi même, beaucoup apprécié le côté de « Meeple-Building » fort intéressant, où les couleurs seront l’une des clés pour les combos d’actions. Le jeu fonctionne très bien de deux à quatre joueurs et j’enchaîne les parties avec plaisir.

Bref, si le jeu expert à combos est votre passion, alors foncez à toute vapeur !


chaps-1

Chaps: 8 /10

WhatsYourGame ne me décevra donc jamais ? Encore un jeu que je suis bien content d’avoir dans ma ludothèque. La marque WhatsYourGame, des illustrations typiques de l’éditeur, de belles mécaniques et du thème. Même s’il reste au service des mécaniques, il n’est jamais plaqué, il est là, bien que de temps en temps il s’efface pour le bien du jeu, (comme la mécanique des tuiles trains que j’ai du mal à coller au thème. Hum ? Des trains que l’on envoie sur les rails… Mouais…).

Donc nous voilà embarqués dans la réalisation du réseau ferroviaire américain et du télégraphe qui l’accompagne.

Bien sur les rails

Oui dans RR ne vous dispersez pas trop, les points des 3 pistes de scores sont des facteurs multiplicateurs, mieux vaut mener à bien une piste avant de se concentrer sur la suivante. Réaliser deux pistes en même temps est moins rentable qu’une piste au bout, donc on a un chemin qui se dessine selon sa stratégie.

Et ce n’est pas tout, les tuiles objectifs scorent très fort donc cela va orienter notre jeu évidemment. Donc, idem, on voit notre chemin stratégique se dessiner, on sait où l’on va, et chaque objectif réalisé orientera nos prochains choix d’objectifs.

Enfin il faut progresser vers l’Ouest et là le thème ressort magnifiquement, car on cherche quand même à relier les côtes américaines au final.

Pourquoi l’Ouest ? Simplement parce-que les objectifs en dépendent et que l’on a besoin des actions des gares, notamment pour gagner des Meeples de couleur.

Les objectifs ont une hiérarchie, plus vous en faites plus les nouveaux vous demanderont de toute manière d’aller vers l’Ouest, donc autant s’y préparer. Là le thème est en parfaite adéquation avec la mécanique et on n’est pas perdu puisque l’on a nos objectifs sous les yeux. J’aime quand une stratégie se dessine, qui plus est avec une assez bonne rejouabilité à priori et quand mécanique et thème, main dans la main concours à cette stratégie !

Des Meeples de couleur (WYG aime ça 😉 ) et la ruée vers le grand Ouest.

Oui car la gestion de ses Meeples est fondamentale, trop et il va falloir attendre avant de pouvoir réutiliser vos violets que vous avez posé en premier… Pas assez ? Vous ne pourrez pas utiliser les actions bonus des télégraphes et réaliser vos objectifs qui nécessitent de promouvoir vos ouvriers.

Au passage jolie assemblage mécanique-Thème « Roger ! Bravo nous avons réussi à relier Denver et Houston, bon travail, nous vous nommons Manager ! Allez quittez ce bleu de travail ! Hum… Josette tu peux essayer de me dégoter un nouvel ouvrier on va en manquer….».

Et puis bien sûr les ouvriers blancs c’est sympa mais on cherche quand même à s’en débarrasser car les bonus apportés aux actions par les ouvriers de couleur sont forts et vite indispensable, là aussi il y aura de la stratégie, vous avez pas mal d’Orange, bien, l’argent sera un problème moins préoccupant ! Mais n’oubliez pas non plus de regarder les Managers nécessaire à vos objectifs ! Bref il me faut des Meeples de couleurs et pour ça on va surtout construire des gares qui en bonus nous en apporte, donc on fait progresser le chemin de fer, toujours le thème et on score au passage. Tout s’emboite très bien, c’est WhatsYourGame.

Il y a des trains dans ton jeu de train ?

Heu… Oui… Enfin une chouette mécanique ludique avec des trains dessinés dessus, mais le thème est… hum… secondaire, par contre la mécanique des tuiles trains que l’on active est très agréable, on arrive rapidement à chaque tour à vraiment optimiser ses actions.

Optimiser ? Ben oui on n’a qu’une action par tour…

Ben oui, je fais du commerce avec un ouvrier turquoise, prend de l’argent, active une tuile bénéficie de son action, puis turquoise oblige je remets la tuile sur sa face active !

Et le télégraphe ?

Je ne pense pas que l’on puisse s’en passer, cela fait pas mal de points, en piste de score et sur les cases télégraphes, facilement 14 à 17 points par télégraphe (bon les objectifs les plus faibles rapportent 18 points…), mais il y a aussi les actions bonus du télégraphe (optimisons encore !) et il n’y a que là que l’on peut gagner des bons télégraphes. Ils nous dépannent lorsque l’on manque d’argent mais nous sont aussi indispensable lors des marchés. Et les marchés sont très utiles, il ne vaut mieux pas louper celui dont vous avez besoin ! 1 action / tour donc pas question de gâcher !

Et l’interaction ?

On pourrait penser que le bonus du « premier posé » joue que ce soit pour les gare ou le télégraphe, mais les Meeples gris nous permettent de toujours bénéficier de ce premier bonus. Pour moi l’interaction est surtout dans la course aux points, sur les pistes de score, sur le télégraphe, sur les tuiles objectifs que l’on réalise les unes après les autres. Il est facile de suivre la progression des joueurs, ça crée une tension sympathique qui pousse en avant.

Au bilan

RR est un bon jeu, on va réellement développer le réseau ferroviaire vers l’Ouest.  On va en même temps optimiser et cibler de plus en plus notre capacité de jeu via les Meeples de couleur.  On va également optimiser nos actions au mieux et suivre une stratégie qui se dessine à coup de tuiles objectif et piste de score.  Tout cela se combine à merveille.  Je n’ai qu’une partie au compteur, mais je vais y retourner, car pour moi le goût de reviens-y y est.

Albert WILLEMETZ – Poète et chansonnier français (1887 – 1964) :

Admirons la louable franchise des chemins de fer qui, pour nous mettre en garde, inscrivent au front de toutes les stations le mot « Gare » !


1420-railroad-r-7


1420-railroad-r-8

Un Vino Nobile (mobile comme le train 😉 ) comme on en boit souvent ces derniers temps chez Vin d’jeu (normal, j’ai ramené une caisse de 12 🙂 ). Sympa mais j’ai déjà bu des Vino Nobile bien meilleurs.


Vin d’jeu d’vidéo: la dégustation en 13 minutes de Railroad Revolution par Philrey


Vin d’jeu d’vidéo: la bouteille en 45 minutes par Chaps

 

Soumettre votre avis:
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Soumettre
     
Annuler

Donner votre avis !

par Kogaratsu
Du tout bon
Encore un wyg merveilleux bien servi par les auteurs du fabuleux Zhanguo. Je prend même plaisir a y jouer rien pour chercher de nouvelles pistes. 322 points a battre
par limp
Waw !
Le meilleur WWG avec Vasco de Gama (je ne compte pas Vinhos, car pour moi seule la version Deluxe importe, et donc ce n'est pas/plus un WYG selon moi...).

Si vous aimez, vous aimerez peut-être...

4 de réponses

  1. SwatSh dit :

    Ben non Tristan, Vinhos a été élu Vin d’jeu d’l’année, ça ne peut être que du bon alors 🙂 Sauf si tu n’es pas d’accord avec notre avis 😉
    Amuse-toi bien!

  2. Tristan dit :

    Salut à tous! Je viens d’acheter ce jeu et comme d’habitude je passe ici pour voir ce que vous en pensez. Je suis pas toujours d’accord avec vous mais tant mieux, comme ça j’ai accès à un point de vue différent! Sur le coup je vous trouve méchant avec le plateau, je le trouve simple, sublime!
    De la même manière, j’ai beaucoup hésité entre Vihnos et Vinhos deluxe et j’ai finalement craqué pour Vinhos car je ne trouve pas le plateau de l’édition deluxe terrible (j’espère que je n’ai pas fait un mauvais choix pour le jeu en lui même…).
    Allez merci pour vos articles et à la prochaine!
    Tristan.

  3. Lapinesco dit :

    Rhooo la belle revue que voila 🙂

  4. KOGARATSU dit :

    Encore un WYG qui tient ses promesses. A chaque fois une certaine appréhension. sera t’il encore aussi bon ? Et bien oui, ce Railroads est un petit bijou. Des reproches, oui le look vraiment moyen, ce titre bien ringard et ce thème qui manque d’originalité. Mais quel jeu ! Vivement le prochain… Brasil ? une extension pour Nippon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *