• Vasco da Gama - FICHE DE JEU
  • 5

Vasco da Gama

Année:
de 2 à 4 joueurs
Auteur(s):
Editeur(s): ,
Règles: 20' - Partie: 120'
Note moyenne
8.94
(5 notes)


Anaëlle: 8,5/10

Seb: 9/10

Les règles de Vasco de Gama m’avaient largement mis l’eau à la bouche. Le moins que l’on puisse dire est que je n’ai pas été déçu. L’auteur de Ur nous régale une fois de plus avec une merveilleuse mécanique dont il semble avoir le secret. Le choix des action numérotées peut donner le vertige car le système est très riche: il faut veiller à l’ordre du tour, la chronologie des ses propres actions, la gestion des ressources, tout cela en devant prévoir les actions des autres et la possibilité de savoir payer, ou pas. Cette incertitude liée au choix des actions est d’ailleurs très bien vu car il introduit une notion de prise de risque salvatrice dans un jeu qui aurait été trop prévisible sans cela. La phase de navigation, qui distribue les récompenses, est assez peu intuitive et on aurait peut-être aimé que le système soit adapté à quelque chose de plus pur. Mais on est clairement dans un jeu qui demande plusieurs parties pour l’apprivoiser et je les jouerai avec plaisir!

Philrey212: 10/10
Et bien, c’est la bonne surprise de la soirée. Ici aussi, j’avais lu les règles pour Essen et j’étais resté asser mitigé.
La grande force de Vasco Da Gama est le choix des actions qui est imbriqué avec l’ordre de leur résolution: vraiment très original comme système. Tout est basé là-dessus:
Vous prenez un numéro (c’est vraiment ça!), puis vous le liez à votre pion que vous placez sur l’action de votre choix. Et chacun à son tour fait de même avec ses 4 pions action dispo au début du tour!
Après, peu importe où se trouve vos pions, on résoud dans l’ordre croissant des numéros! Génial non? Si, si, génial!

Cette mécanique doit sans doute encore être un peu « apprivoisée »: entendez par là que cela engendre un peu de chaos, cela donne un jeu peu linaire et exige pas mal de réflexion. Mais ça augmente aussi l’interactivité, voir l’interdépendance, entre les joueurs.

Comptez quand même 2 bonnes heures à 4!

Nouvelle partie

Toujours aussi bon. Et cette partie ne fait pas exception. La place du gagnant s’est joué sur le dernier tour, Thierry me devançant dans la livraison de contrats. Superbe partie. C’est quand vous voulez pour en refaire une! J’en ai d’ailleurs modifié ma cote à la hausse :-)

Swatsh: 9,5 /10
En lisant les règles de Vasco Da Gama, je m’attendais à un bon jeu sans plus, et j’ai eu plus!

Dans Vasco Da Gama, on achète des projets pour construire des bateaux, on y place nos marins et on les lance en mer. Le principe est assez classique:
Chacun à son tour place un de ses 4 disques action dans une des 4 types d’actions disponibles: acheter des projets, recruter des marins, lancer nos bateaux en mer ou demander de l’aide d’un des personnages influents. Mais à ce mécanisme est greffé un de génie: en même temps qu’on place notre disque d’action, on prend un disque numéro que l’on place sur notre disque action.
Ce disque numéro a 3 fonctions:

1) Il indique l’ordre des actions
Là, c’est déjà très très fort puisqu’on va devoir gérer l’ordre de nos actions: « je veux faire ceci avant cela,…  » et l’ordre de nos actions par rapport à celles de nos adversaires: « je veux faire cette action le premier et ce n’est pas trop grave si je suis dernier à cette action,… »
Magnifique!

2) Il indique le prix à payer pour exécuter notre action.
C’est le seul mécanisme qui me dérange légèrement puisque toutes les actions seront gratuites à exécuter si leur numéro est au-dessus d’un numéro qui sera tiré au hasard. On a juste une vague idée qu’il pourrait varier entre 6 numéros. Donc, au plus on voudra absolument exécuter une action avant ses adversaires, au plus on devra prendre des risques et être prêt à payer cher. Quelques fois, le hasard gratifiera le ou les joueurs ayant pris beaucoup de risques, d’autres non…

3) Il indique le revenu qu’on peut recevoir si nous décidons de ne pas exécuter notre action.

Les navigations sont également originales. Nos bateaux vont naviguer d’escale en escale et à chaque fois rapporter des points. Mais au plus on voudra faire des escales au plus on risquera que notre bateau se perde en mer…

Mais il ne faut pas que des mécanismes originaux pour me plaire! Le jeu en lui même est magnifique, très stratégique, on réfléchit plusieurs coups à l’avance afin d’atteindre nos objectifs long terme. J’ai pris un très grand plaisir à y jouer!

Soirée 2
Vasco est vraiment très bon. Au plus je fais des parties, au plus j’en savoure les subtilités. Evidemment, le principe du -3 / -3 influence toujours. C’est du hasard certes, mais le même pour tous les joueurs. C’est juste une prise de risque qu’il faut de temps en temps prendre ou pas…

Ce qui m’a le plus frappé lors des dernières parties c’est la grande interaction entre les joueurs. Sur toutes les actions, on regarde ce que font les joueurs pour se favoriser un maximum tout en défavorisant les autres. On peut même bloquer certains joueurs,…

Ce jeu est trop bon, j’en redemande!

Nouvelle partie

Les parties de Vasco da Gama s’enchaînent pour moi mais ne se ressemblent pas!   Encore une partie mémorable hier soir.  On planifie ses coups à l’avance, sa mijote à mort dans nos petites têtes et ça donne des coups fumants.  Un régal.

Thierry: 9,5/10
Gros coup de coeur pour ce superbe jeu ! Rarement j’ai pu voir un jeu si interactif, toutes les actions étant liées (que ce soit les siennes ou vis-à-vis des autres), ce qui le rend passionnant et très dynamique (on ne peut s’endormir en attendant son tour). Si l’ordre de certaines actions parait parfois assez évident, celui-ci est régulièrement perturbé par le choix des autres et, pour chaque action, les options sont multiples (choix des bateaux, choix des personnages, choix de la place des bateaux,…). C’est donc un jeu très tactique qui nécessite beaucoup de réactivité, avec un niveau de chance qui est proportionnel au risque pris (on peut donc aussi tenter des trucs!).

Le système des disques numéro avec ses multiples fonctions représente évidemment l’originalité de la mécanique mais l’organisation du plateau (très beau) permet également d’impliquer tout le le monde dans le jeu (à l’inverse parfois de jeu avec plateaux individuels) car le jeu de tous les joueurs est très visible. C’est clair, après y avoir goûté, une seule envie, d’y rejouer, j’ai adoré!!

Nouvelle partie:

Enfin, ça faisait des lustres que je voulais rejouer à Vasco da Gama  et je peux vous dire que c’est toujours aussi bon.  Ce jeu est incroyablement bien équilibré, classique (4 actions possibles) et… original (gestion des actions par les disques/phase de navigation).  La planification et l’interaction sont maximales car toutes vos actions doivent parfaitement s’emboîter (pas question d’en négliger ni de mal enchaîner) tout en dépendant aussi du choix des autres joueurs (qui peuvent passer avant vous et prendre le personnage ou l’argent que vous souhaitiez p.e.) – coup de coeur confirmé et plaisir assuré !

Benoît: 9,4/10
Tout a été écrit ci-dessus sur l’excellent Vasco de Gama.

En résumé, ce qui en fait un « jeu à ne rater sous aucun prétexte »:

  • un thème historique intéressant et bien rendu
  • au centre du plateau (et du jeu!), les disques numérotés de choix des actions créent une dynamique et une interaction entre les joueurs passionnante
  • la chance ou plutôt le risque calculé bien présent offre des rebondissements possibles
  • … et ce qui ne gâche rien, un très joli plateau de jeu et un matériel de qualité

Voilà, tout est dit, foncez!

Raf: 6.8/10

Aie, j’ai un peu honte de ma cote quand je vois, les commentaires des autres….

Voilà près d’un an que la première partie de vasco a été faite et je n’étais pas là, je n’ai pu me consoler quand lisant les commentaires, j’en avais l’eau à la bouche…

Les rêgles ont très bien été expliquées et vite assimilées, on peut commencer…

Le plateau est splendide

Tirage au sort et je suis dernier, super je vais pouvoir voir ce que font les autres…

De nature prudente je laisse les autres devant moi dans le tours de jeu et pas de chance -2 dans le système de numérotation, il fallait prendre le risque…pas de chance. Deuxième tour rebelote avec -1, troisième tous les négatifs sont sortis sauf le -3 statistiquement vaut mieux être prudent ce tour ci, c’est ma chance….et…-3, encore pas de chance…déjà que je ne suis jamais parvenu a rentrer dans le jeu si en plus la chance n’est pas avec moi!

En discutant de ma frustration, les autres joueurs me disent, Raf tu ne prends pas assez de risque, ok, et si j’en avais pris et que c’était un +3 qui sortait, Raf, t’as pris trop de risque…je résumerai plutot en disant Raf t’as pas de chance, voilà un mot que j’adore dans un jeu! Ca frustre et moi ça m’a gaché ma partie, dommage car pour le reste pas mal du tout!.

On a beau me dire qu’il faut essayer d’avoir de l’or pour compenser, pour ça faut arriver à le prendre avant les autres ou bien sacrifier des actions pour être sur d’en avoir, belle mentalité de……… looser!

La chance doit être avec vous au moins une fois sur 2 durant les 2 premiers tours après il est possible de compenser, si c’est pas le cas vous allez vivre mon enfer!

Olivier: 9,5/10

Une belle découverte pour ce jeu, que dire de plus tout ayant déjà été dit,
Les règles m’ont un peu surpris (longues explications) un peu de confusion due à toutes les informations à assimiler, mais une fois le premier tour commencé ça va tout seul.
Vraiment un jeu incontournable.

En haut à gauche: les bateaux naviguent d’escale en escale
En haut à droite: on recrute des marins et capitaines pour nos bateaux. Pour chaque bateau, il faut des marins de couleur différente. Mais le recrutement coûte cher: recruter un nombre quelconque de marins d’une couleur coûte 1 Real, de 2 couleurs différentes 3 Reals, 3 couleurs 6 Reals, 4 couleurs 10 Reals. Pour le capitaine c’est l’inverse: son prix est égal au nombre de marins recrutés. Bonjour les calculs :-)
En bas à gauche: achat de projets
En bas à droite: demande de l’aide de personnages donnant des bonus différents (1 missionnaire = 1 marin blanc, 1 bateau, premier joueur, 1 disque d’action supplémentaire).

5 de réponses

  1. Crenom dit :

    Cool ça thonywood :-)
    SwatSh

  2. thonywood dit :

    Je reviens après avoir joué à Vasco da gama. Le jeu est splendide graphiquement, la mécanique est bien huilé. Le choix des tours d’ordre est bien vu, la petite part de hasard est partiellement contrôlable en n’étant pas trop gourmand, mais peut-être d’une grande aide en prenant des risques…A chacun de voir et de mesurer ce que l’on a à perdre.
    Je reste très enjoué par le jeu. Il sort de l’ordinaire par ses mécanismes. Je comprends pleinement votre entrain pour ce jeu. Vraiment un vrai bonheur, tellement il est différent.
    Merci à votre site pour la découverte de cette petite pépite…

  3. Crenom dit :

    Content de t’avoir fait découvrir ce petit bijou thonywood, reviens-nous quand t’y auras joué (je suis curieux ;-))
    Amuse-toi bien,
    SwatSh

  4. thonywood dit :

    Merci à vind’jeu pour cette découverte. En lisant ces lignes, j’ai fini par acheter le jeu à un ami. J’attends la semaine prochaine pour essayer ça…humm

  5. Gamer dit :

    La mécanique d’enchère de ce jeu est superbe. Encore un jeu méconnu qui déclasserait tellement de jeux qui sont des pertes de temps et d’argent comme « Richelieu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>